Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Interdiction des mines antipersonnel: un succès

Posted by dodzi sur février 26, 2009

RTBF Info

mines-antipersonelDix ans après sa signature, le Traité international d’interdiction des mines antipersonnel est un succès, même si les choses vont toujours moins vite qu’on ne l’espère estime Handicap international.

Le Traité international d’interdiction des mines antipersonnel a été signé le 1er mars 1999 à Ottawa, au Canada. A ce jour, 156 pays appliquent le traité qui bannit les mines antipersonnel.

Selon Handicap International, dix ans après, 40 millions de ces mines ont été détruites, la production est pratiquement stoppée, elle n’est plus que marginale dans 13 pays, et elles sont encore utilisées, en faible quantité, dans neuf zones de conflit dont l’Est du Congo et la Somalie.

Chaque année, ces mines font encore 5 000 victimes par an (un nombre qui a tendance à diminuer) mais qui vient s’ajouter aux 500 000 déja recensées à ce jour. Si le déminage avance bien, l’assistance aux victimes reste parfois insuffisante lorsqu’elle est à charge de pays pauvres.

Les points noirs

Trois pays qui ont signé le Traité ne le respectent pas: la Grèce et la Turquie, pour des raisons un peu floues, n’ont pas détruits leur stocks de mines à la date prévue. C’est le cas aussi de la Biélorussie mais ici, surtout pour des raisons techniques et bureaucratiques.

Quelques pays n’ont toujours pas signé le Traité dont Israël, l’Iran, l’Irak, la Birmanie, la Corée du Sud, l’Inde, le Pakistan ou encore la Pologne. Mais on pointe surtout du doigt les 3 grands: Etats-Unis, Russie et Chine. Ces derniers n’aiment pas être liés par ce type de Traité. Cependant, ils ne l’entravent pas non plus. Le trafic au départ des stocks restants est tout à fait marginal et on peut donc considérer que comme arme utilisée, la mine antipersonnelle pourrait bientôt appartenir définitivement au passé.

Obama nouvel espoir

Handicap International appelle le nouveau président Américain, Barack Obama, et son administration à signer le Traité pour lui donner ce caractère tout à fait définitif. Il l’appelle aussi à signer le récent Traité sur les armes à sous-munitions.Ce dernier, signé par 96 états le 3 décembre 2008 à Oslo, est le fils naturel du premier. Ce sont d’ailleurs des ONG (organisation non gouvernementale) et parlementaires belges qui sont aussi à son origine.

Ces autres armes, qui existent depuis longtemps, font des ravages épouvantables parmi les civils, on l’a encore vu lors de conflits récents: au Liban en 2006 ou en Georgie récemment où les deux protagonistes, Russes et Georgiens, les ont utilisées. Les Georgiens l’ont admis, les russes l’ont nié, malgré les preuves récoltées. Pour Handicap International, le nouveau Traité a déjà pour effet positif de permettre une stigmatisation croissante de ceux qui utilisent ces armes.

(M. Molitor)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :