Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Akram Azoury : Les 4 officiers seront relâchés le 1er mars au plus tard

Posted by jeunempl sur février 25, 2009

Tayyar.org

sayyed_jamilLors d’une entrevue accordée à Sawt el-Ghad, M. Akram Azoury, avocat du général Jamil Sayyed, a salué la libération des deux frères libanais, Mahmoud et Ahmad Abdel Aal et du citoyen syrien, Ibrahim Jarjoura. « Il semble que la justice libanaise ait remarqué que l’arrestation de ces personnes était inutile. En ce qui concerne les 4 officiers détenus, le juge Daniel Bellemare, président du comité international d’investigation, a affirmé clairement dans son dernier discours, que le tribunal international décidera de la libération des 4 officiers si la justice libanaise ne prend pas de décision avant le premier mars prochain », a-t-il affirmé.

M. Azoury a déclaré que les avocats de la défense s’attendent à des résultats positifs une fois que le Juge Bellemare débute son travail comme procureur général au sein du Tribunal International Spécial pour le Liban (TISL), « nous nous attendons à ce que les 4 officiers soient libérés le premier mars prochain », a-t-il ajouté.

M. Azoury a expliqué qu’il n’est pas évident, selon ses informations, que le TISL libère les quatre officiers ; « d’ailleurs, le tribunal ne jugera que les personnes envers qui il y a une décision accusatoire et ce n’est pas le cas des quatre officiers ».

« Depuis trois ans et demi, nous avons déclaré que la justice libanaise a dépassé la matière 76 des règles de jugement pénal. Selon cette matière, le juge d’investigation doit informer les accusés de toutes les circonstances de l’affaire et des preuves avant de décréter une demande d’arrestation, pour que les avocats de la défense puissent défendre. De ce fait, l’arrestation des quatre officiers est illégale. Le comité des Droits de l’Homme lié aux Nations Unies, a affirmé dans une déclaration au mois de novembre dernier que l’arrestation des quatre officiers, surtout celle du général Sayyed, est arbitraire », a-t-il indiqué.

M. Azoury a manifesté sa confiance envers le travail du TISL. Il a également souligné qu’il est difficile maintenant de juger le travail du comité et a estimé nécessaire d’attendre le lancement de ce tribunal avant de lancer les critiques.

Enfin, M. Azoury a réitéré que le juge Bellemare peut prendre la décision de libérer les 4 officiers même s’ils ne sont pas emmenés à La Haye.

Une Réponse to “Akram Azoury : Les 4 officiers seront relâchés le 1er mars au plus tard”

  1. dodzi said

    Il était temps!

    Amnesty International se plaignait de leur détention depuis très longtemps!

    Même s’ils ne sont pas très propres comme individus, leur détention était illégale, et faute de preuve (Mehlis lui-même l’avouait), ils auraient dû être relachés directement, mais interdits de quitter le territoire!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :