Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

A Beyrouth, des militants s’opposent à l’homophobie

Posted by dodzi sur février 24, 2009

Iloubnan.info

BEYROUTH, Par Stéphanie Aoun

En signe d’opposition à la violence qui sévit au sein de la société libanaise contre certaines minorités, et notamment la communauté homosexuelle, l’ONG Helem a organisé un sit-in le 22 février à Beyrouth, avec plusieurs autres associations locales de défense des droits de l’homme. Cette manifestation, inhabituelle dans la région, fait notamment suite à la violente agression publique de deux personnes « soupçonnées d’homosexualité », survenue dans la capitale libanaise le mois dernier.

reportage« La sexualité humaine est variée ». Le slogan, inhabituel au Liban comme dans le monde arabe, est inscrit sur une affiche brandie ce dimanche 22 février à Sodeco (Beyrouth) par des civils militant contre les discriminations sexuelles. Ils se sont rassemblés ici le temps d’une manifestation contre la violence qui s’exerce au Liban contre certaines minorités, notamment à la communauté homosexuelle (mais aussi les femmes, les enfants ou encore les domestiques venant de l’étrangers). Le sit-in est organisé par l’ONG libanaise Helem, en collaboration avec d’autres associations actives dans la société civile locale en matière de lutte pour les droits de l’homme (KAFA, SIDC, MASSAR, ALEF, HRW, TYMAT et le Mouvement Social). Helem est une organisation libanaise non gouvernementale, à but non lucratif, dont l’objectif est de protéger au Liban les communautés LGBTIQ (lesbienne, gay, bisexuelle, transsexuelle, hermaphrodite et « Queer »), en leur apportant son soutien et en sensibilisant la société à leur réalité.

La manifestation n’a attiré que peu de monde. En ce jour pluvieux, éclairé par les banderoles et bannières aux couleurs de l’arc-en-ciel (identité visuelle de la communauté gay), ils ne sont qu’une petite centaine à s’être rassemblés à Sodeco. L’événement a cependant attiré bon nombre de journalistes et de photographes venus d’un peu partout au Liban. Les manifestants réclament la suppression de l’article 534 du code pénal libanais, qui criminalise « les rapports sexuels anormaux », considérés comme un comportement inhérent à l’homosexualité. L’article stipule que « la peine relative à tout rapport sexuel contre nature peut atteindre un an de prison ».

« Je suis venu réclamer le droit à une vie normale dans ce pays »

reportageNovateur dans la région, ce rassemblement fait notamment suite à un incident survenu place Sassine, en plein quartier chrétien de Beyrouth, quelques semaines auparavant : plusieurs personnes avaient attaqué deux hommes, en les battant jusqu’au sang, à coups de poing, de pieds et de bâtons, sous prétexte qu’ils avaient été « soupçonnés de relations homosexuelles » après avoir été surpris dans une situation ambiguë, à l’entrée d’un immeuble en cours de construction.

Shady, 25 ans, activiste à Helem et participant à ce sit-in, considère que ce rassemblement vise principalement à prouver à la société libanaise qu’ils (les homosexuels) « existent » et devraient donc « avoir des droits ». Il ajoute : « Je viens de révéler mon homosexualité à ma famille, et ils n’ont pas été réceptifs du tout. Je suis ici aujourd’hui pour réclamer ma liberté et mon droit à mener une vie normale dans ce pays, quelle que soit mon identité sexuelle ».

Un autre homme, 52 ans, est venu au sit-in accompagné de ses deux enfants, adolescents. Il explique: « Je suis contre toute sorte de violence. C’est pourquoi je suis venu avec mes enfants, aujourd’hui, pour partager cette manifestation avec eux et pour qu’ils comprennent que l’agression n’est jamais la bonne solution, même si malheureusement elle est omniprésente autour de nous aujourd’hui ».

Dans un magasin tout proche des lieux du sit-in, deux ouvriers, l’un syrien, l’autre égyptien, affirment se sentir concernés par ce rassemblement, en tant que membre de la communauté des travailleurs étrangers. L’ouvrier égyptien ajoute cependant qu’il se positionne contre l’homosexualité pour des raisons religieuses. Et ajoute que le gouvernement devrait aider ces personnes « à retrouver sur le bon chemin ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :