Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le père Chedraoui affirme que Benoit XVI a envoyé une délégation pour vérifier la position chrétienne des déclarations du patriarche Sfeir

Posted by jeunempl sur février 19, 2009

El Nashra

Le père Simon Chedraoui confirme au quotidien Al-Akhbar que le pape Benoît XVI envoiera une délégation au Liban en une mission pour vérifier les positions chrétiennes des dernières déclarations du patriarche maronite Nasrallah Sfeir concernant les législatives. La délégation qui sera présidée par le Monseigneur Antonio Mario Folio, présentera à la fin de sa mission un rapport au Vatican. Chedrawi précise que le Vatican avait reçu un bon nombre de courriers électroniques et de lettres épiscopales du Liban et des diocèses d’outre-mer demandant la tenue de nouvelles élections pour élire un nouveau patriarche et procéder à retirer le patriarche Sfeir de ses fonctions.

6 Réponses vers “Le père Chedraoui affirme que Benoit XVI a envoyé une délégation pour vérifier la position chrétienne des déclarations du patriarche Sfeir”

  1. Youssef said

    Chers compatriotes,

    Suite à votre réponse à mon premier commentaire sur votre aticle intitulé « Père Semaan Chedraoui présente une pétition au Vatican, (…) », je suis peiné de constater le degré de faillite politique au sein du CPL. Je suis également sidéré de vos capacités à falsifier les vérités et à faire croire que tout ce qui fonctionne au Liban c’est grâce à vous. Cependant, votre nombrilisme vous empêche de voir que seule une petite minorité de personnes croit encore vos mensonges.

    Vous parlez de dénigrement et d’intolérance à votre égard alors que l’ensemble de votre appareil politique et médiatique est mobilisé pour dénigrer et éliminer touts ceux qui osent une opinion différente de la votre.

    Votre réponse me rend la tâche facile pour mettre à néant votre argumentation entâchée de mensonges et de contres vérités.
    Ainsi, le Patriarche et les FL constituent vos cibles privilégiées. La raison est simple. Le Patriarche est une autorité reconnue au niveau national et internationale pour ses positions patriotiques et son courage politique contre l’occupant syrien. D’ailleurs, la révolution des Cèdres de 2005 puise ses racines dans sa déclarations de 2000. Il est l’initiateur de ce mouvement populaire rassemblant toutes les communautés libanaises derrière une seule finalité celle d’un pays libre et indépendant.
    Vous affirmez que maintenant il est possible de critiques le Partiarche chose qui était impensable sous l’occupation syrienne. Faux car c’est sous le règne et les ordres de l’occupant syrien que vous avez ouvert les hostilités contre le Patriarche et tous les autres en 1989. Ce faisant, vous avez portez des graves atteintes au symbole de la défense des chrétiens qu’est le Partiarche .
    Par ailleurs, ce n’est pas le Patriarche qui a imposé Taïf mais bien les guerres d’élimination conduites par votre chef le général Aoun. Ce sont aussi les actions de votre général qui ont affaibli les prérogatives du Président de la république. S’il ne cesse pas cette entreprise, bientôt ce poste sera supprimé et les chrétiens auront perdu leur place et leur influence au Liban. Dois-je vous rappeler que l’obstination de votre général qui refusait de quitter le palais présidentiel de BAABDA a eu pour conséquence l’assassinat d’un Président démocratiquement élu (Monsieur MOAWAD) et fut le prélude de la perte des prérogatives du Président.

    Au sujet des 70% des suffrages des chrétiens, il faut replacer les choses dans leur contexte. Votre général a pu et su jouer sur les peurs des chrétiens orphelins d’autres leaders politiques en 2005. La donne n’est plus la même et on reviendra sur le sujet après les élections du 07.06.09 car vous ne disposez plus des cartes pour flouer les gens une deuxième fois.

    Vous prétendez défendre les chrétiens alors que l’ensemble des vos actions prend pour unique cible les autres formations politiques chrétiennes et l’Eglise. Votre démagogie n’est plus de mise. Sans hésitation, j’affirme avoir de l’estime et du respect pour le Hezbollah et le mouvement Amal qui eux défendent leur communauté sur base d’un projet politique. Vous, au contraire votre obsession première et finale c’est la destruction des autres formations chrétiennes. Partant de ce constat, l’histoire retiendra que la décadence politique des maronites et des chrétiens du Liban coincide avec l’avènnement politique de votre général. Ainsi, plus il décide de protéger les chrétiens ( c’est ce qu’il dit), plus il hypothèque leur avenir et leur existance au Liban. Contrairement au Patriarche qui reste fidèle à sa ligne de défence des chrétiens et des libanais dans leur ensemble, votre chef navigue toujours dans le sens du vent. D’ailleurs, on peut affirmer que faute d’avoir l’honneur de recevoir Jésus (notre patriarche), le régime a du se contenter de Judas votre général.
    Pour rappel, le Patriarche et le Patriarcat ont toujours été une référence historique. Depuis la nuit des temps, les patriarches ont été les premiers résistants aux envahisseurs et à leurs agents de l’intérieur. Votre mascarade visant à destituer notre patriarches est le fruit de votre alliance avec les régimes iraniens et syriens. En somme vous ne faites qu’obéir à vos protecteurs et pourvoyeurs de fond. Si défendre les chrétiens signifie décapiter la tête de l’Eglise pour donner satisfaction aux ennemis du Liban, je vous invite très sincèrement à défendre une autre communauté. De plus, vous n’ignorez pas que l’autorité du Vatican est toute théorique sur l’Eglise maronite, votre action est donc un simple coup dans l’eau.

    Je suis un laïque convaincu. Cependant, je suis heurté par votre obscurantisme et votre acharnemant contre le Patriarche tout simplement parcequ’il est un géant politique dans l’ombre duquel votre naint de général ne supporte pas de vivre.
    Le combat politique doit demeurer noble. Je vous invite dès lors à un examen de conscience si c’est encore possible et abandonner des pratiques que toutes les civilisations ont bâni à tout jamais .

  2. jeunempl said

    Youssef,

    Pouvez-vous me dire où est-ce que nous disons que « tout ce qui fonctionne au Liban, c’est grâce à nous »?
    Justement, rien ne fonctionne au Liban, et ce n’est certainement pas à cause du CPL 😉

    Le CPL est le seul parti politique transparent dans ce pays, ce n’est pas assez. Est-il normal que nous ayons été le seul parti à présenter un programme politique écrit aux citoyens en 2005? Il semble que l’on soit bien parti pour rééditer cet exploit cette année… à qui la faute?

    Nous souhaitons changer les choses, beaucoup de choses. Les possibilités de réformes ne manquent pas et le CPL propose concrètement de moderniser plusieurs lois à chaque session parlementaire. Il s’agit du groupe parlementaire le plus actif dans ce sens, c’est un fait pour lequel le parti est très apprécié au Liban, heureusement.

    Ce que je trouve dommage dans vos interventions, c’est que vous nous attribuez des histoires en tout genres. Si vous voulez critiquez le CPL, faites-le à travers ses déclarations et faits officiels… et non à travers des informations puisées dans la propagande anti-CPL qui nous guette depuis maintenant 20 ans.

    Vous nous accusez de dénigrer l’opinion de nos adversaires politiques. Avant que l’on ne dénigre l’opinion des autres… quel est le projet, quelle est l’alternative qu’ils proposent?
    Il se fait que nous sommes le seul parti ayant proposé un programme politique et ayant signé des documents d’ententes avec d’autres partenaires libanais. C’est dommage qu’il n’y ait aucun texte de la part des partis qui nous opposent pour discuter de leurs points positifs et négatifs.
    Ce n’est pas en lançant des slogans à gauche et à droite que les gens y trouveront leur compte. Il faut proposer un projet, trancher en faveur des solutions et surtout… faire avancer le pays. Et cela n’est possible qu’à travers le dialogue et l’entente. Ce ne sont pas les critiques seules qui font avancer le pays, mais les alternatives proposées à partir de ces critiques. C’est ce bout-là qu’il manque aux gens que vous soutenez.

    Notre cause ne s’est jamais limitée à la défense des chrétiens, bien que nous ayons été obligés de défendre le sort des chrétiens à travers l’adoption d’une nouvelle loi électorale plus équitable… mais pas encore parfaite, compromis oblige.
    Par contre, il est ahurissant de nous accuser de vouloir détruire les autres formations politiques chrétiennes… alors que nous avons été écartés du pouvoir qui se veut pourtant « consensuel », après être sorti vainqueur de la rue chrétienne à 70% lors des élections de 2005. Qui élimine qui dans cette configuration, surtout après l’occupation syrienne? Un minimum de logique s’il vous plait.

    C’est justement parce que les patriarches ont depuis la nuit des temps été les fervents résistants et défenseurs des chrétiens de la région que je ne me reconnais personnellement plus à travers ce patriarche, qui a pris toutes les décisions qui vont à l’encontre des intérêts chrétiens depuis 1988. Le rôle du patriarche n’est pas de soutenir un criminel de guerre, comme Samir Geagea, mais plutôt d’aider sa communauté à surmonter les épreuves difficiles. Soutenir l’invasion syrienne du 13 octobre 1990 est loin d’être digne de nos anciens patriarches… vous le conviendrez.

    Cela dit, je tiens à insister que le parti n’a jamais cherché à dénigrer le patriarche Sfeir, contrairement à lui. Le parti ne s’occupe pas du religieux. Vous me faites une prose à partir d’une simple information… concluant à une pseudo-injure du CPL envers le patriarche, alors que le CPL ne l’a jamais évoqué, nie ne bien, ni en mal. Je ne manifeste que mon opinion, qui est celle de nombres de chrétiens. Ce n’est un secret pour personne et je le répète, sous l’occupation syrienne, la répression faisait qu’il était difficile de contester les paroles du patriarche mais aujourd’hui, plus rien ne nous interdit de donner notre opinion vis-à-vis de ses actes.

    Il est dommage que vous utilisiez des termes dégradants à l’encontre de l’homme qui a bouleversé la politique internationale vis-à-vis de l’occupation syrienne du Liban, aboutissant à notre libération.
    Il est également dommage que vous attribuez au CPL cette action d’un homme d’église contre le patriarche. Il faut que vous vous mettiez à la place des prêtres dans ce pays… ils rencontrent le bas peuple quasi quotidiennement. C’est eux qui reçoivent le ras-le-bol de leurs paroissiens et il est normal que les prêtres réagissent à partir du moment où le patriarche ne fait rien pour apaiser les tensions. C’est dans ce contexte que vous devez analyser cette situation et non associer au CPL ce genre d’action, car ce serait mal connaître le parti.

    A vous donc de faire votre examen de conscience et de cesser d’attribuer le mal là où cela vous arrange. Cessez le mensonge simplement et tenez-en vous aux faits, c’est la moindre des choses que l’on puisse demander à un conseiller communal… un minimum d’objectivité et de bon sens.

  3. Youssef said

    A l’instar d’un grand nombre de libanais, j’avais beaucoup d’espoir avec le retour du Général Aoun au Liban. Je pensais que les sombres pages de la guerre étaient définitivement tournées et que les libanais pourraient enfin rêver d’un pays indépendant, libre, démocratique et à l’écart des influences régionales et internationales. Cependant, force est de constater que contrairement aux autres seigneurs de guerre, le général Aoun est toujours en guerre alors que les autres (surtout ceux que vous citez dans votre texte) pratiquent une vie politique basée sur la démocratie.

    Attention compatriotes, quand vous jettez l’anathème sur les autres car aucun chef de guerre, ce que fut bien votre général durant la guerre, ne peut s’estimer être plus innocent qu’un autre. Tous sont responsables des malheurs et des souffrances des libanais, y compris notre général. Je constate que certains ont reconnu leurs erreurs et présenté des excuses publiques à tous les libanais. Or notre général (et c’est un fait historique) a abandonné ses troupes sans consigne et s’est réfugié à l’Ambassade de France pour sauver sa peau. Vous connaissez les conséquences de cet acte. Notre général ne devrait-t-il pas présenter ses excuses aux familles des soldats libanais tombés sur le champs de bataille et ne devrait-il pas non plus répondre de crimes de guerre? S’enfuir pour sauver sa vie est humain mais quand la fuite d’un chef cause la mort de ses troupes, celui-ci est passible de la Cour martiale.

    Certes votre parti avait présenté un programme politique. Cependant, force est de constater que ce programme intéressant en soi a vite été délaissé par votre bloc de députés. Par ailleurs, la seule réalisation importante de votre bloc parlementaire a consisté à paralyser la vie parlementaire avec vos alliés.

    Lors de la formation du premier gouvernement suite aux élections de 2005, vous avez refusé d’y participer car vous exigiez des Ministères clefs notamment celui de la Justice. Pourtant vos alliés du Hezbollah et du Amal y ont participé et y ont accompli un bon travail. Maintenant que le Ministère de la Justice est aux mains de vos opposants politiques sur la scène chrétienne vous le considérez comme nul.

    Je n’ai d’exclusif contre personne. Comme l’immense majorité des libanais, j’aspire à un avenir radieux pour un Liban de tolérance, de cohexistance, de démocratie et de paix comme jadis. Or vos positions et pratiquent ne me rassurent pas. Vous prétendez défendre les chrétiens alors que c’est faux. Votre ligne politique actuelle est en parfaite contradiction avec les principes fondateurs de votre parti et c’est fort dommage. Vous devriez vous inspirer de vos alliés du Hezbollah et du Amal pour lesquels j’ai le plus grand respect car eux basent toutes leur actions sur un projet politique à long terme pour la communauté chiite.

    En tant que démocrate convaincu, je suis un fervant défenseur de la démocratie, des débats contradictoires et de la critique constructive. Plus encore, je suis pour la séparation de l’Etat et de la religion. Cependant, votre démarche contre le Patriarche s’apparente à une pure opération de démagogie politique. Très chers compatriote, je ne demande qu’à vous croire. Cependant, les faits montrent que vous êtes contradictoires et inconstants. En effet, comment pouvez vous raisonnablement jusitifer vos attaques contre le patriarche au prétexte de défendre une conception laïque de l’Etat alors que votre allié le plus sur au Liban est dirigé par des religieux (pour lesquels j’ai le plus grand respect). Etes vous convaincu de pouvoir instaurer un état laïque alors que votre alliance avec le Hezbollah rend tout simplement impossible cette conception?

    Pour terminer mes chers compatriotes, je garde l’espoir de voir le CPL retourner aux prinicpes fondateurs du parti. Je garde également l’espoir de voir le CPL s’ouvrir et se montrer plus tolérant avec les autres fondations chrétiennes pour le bien de tous les libanais. Je pense qu »il n’est pas trop tard de voir le CPL s’émouvoir en parfaite symbiose avec son milieu naturel et en harmonie et paix avec les autres formations politiques dans un projet politique visant avant tout l’édification d’un Etat digne de ce nom.

    Ma position de conseiller communal ne m’empêche pas de rester objectif. Au contraire, elle me pousse à pointer avec plus de force les responsabilités et les erreurs où elles se trouvent. Malheureusement, c’est bien votre cas pour le moment, mais je garde l’espoir d’échanges plus positifs avec vous si vous pratiquez un réexamen de vos pratiques actuelles.

    Enfin, vous connaissez mon identité, ce qui ne me pose aucun problème. Pour que nos échanges revêtent un caractère plus constructif, j’aimerais connaître, si vous l’accepter bien entendu, l’identité de mon ou mes interlocuteur(s) actuel(s).

  4. jeunempl said

    Permettez-moi de me poser des questions sur votre objectivité lorsque vous reprochez au général en chef de l’armée libanaise de vouloir rétablir l’ordre et la souveraineté de l’état sur tout son territoire. La population était victime à l’époque d’une occupation syrienne, israélienne ainsi que de milices locales irrespectueuses du sort de la population.

    Le général Aoun est arrivé et a redonné espoir aux gens, en imposant l’autorité de l’état là où les milices faisaient la loi. Il a résisté à l’occupant syrien jusqu’au bout. Et ce n’est pas le mensonge que vous vous plaisez à inventer sur la fin tragique de cet espoir qui fera changer les faits.

    Pour vous donner une idée de l’espace qui vous sépare de la réalité… les régions que vous dites abandonnées par le général ont toutes votée en faveur de ses listes en 2005 et il s’agit des régions (Mont-Liban) qui le donnent en tête dans tous les sondages actuels pour les législatives de 2009.

    Vous qui faites partie de l’appareil étatique belge, comment pouvez-vous prétendre être crédibles lorsque vous soutenez au Liban, les chefs de milice. Et là de nouveau, en tant que représentant de la nation, il n’est pas logique de classer un général en chef de l’armée d’un pays occupé parmi les seigneurs de guerre lorsque ce dernier ne fait qu’appliquer ce pourquoi il est engagé. C’est de nouveau un artifice utilisé par ceux qui soutiennent les véritables seigneurs de guerre, criminels de guerre même comme Samir Geagea et Walid joumblatt, pour se donner du crédit.

    De nouveau, vous partez dans des proses sur des choses qui n’existent que dans la propagande que vous soutenez. Le CPL n’orchestre aucune campagne contre le patriarche, pour la bonne et simple raison que le religieux ne le concerne pas.
    Vous me faites l’apologie du Hezbollah comme si ce parti avait pour unique but de renforcer la communauté chiite et vous demandez à ce que le CPL en fasse de même coté chrétien.
    D’abord, le Hezbollah est un parti exclusivement chiite, certes, mais force est de constater qu’il n’a pas uniquement servi sa communauté, en défendant remarquablement le Liban de l’occupant israélien.
    Quant au CPL, je vous le répèterai autant de fois que cela est nécessaire. Son rôle est de servir le Liban, et non seulement la communauté chrétienne. Si vous ne sortez pas de cette mentalité sectaire, il vous sera difficile de vivre au Liban à l’avenir. Les gens en ont marre des protectorats communautaires que certains seigneurs de guerre ont voulu imposer à leur communauté. Le CPL s’est tenu aux cotés des sunnites lors de l’assassinat de Hariri en 2005, aux cotés des chiites lors de l’offensive israélienne qui les ciblait principalement, et enfin aux cotés des chrétiens en 2008 lors des accords de Doha en faveur d’une nouvelle loi électorale, mplus équitable que la précédente. Nous jouons un rôle tampon au sein de la société libanaise, en attendant de pouvoir réellement changer ce système sectaire qui gangrène le pays.

    Si vous lisez le document d’entente entre le CPL et le Hezbollah, vous y verrez un passage sur une transition d’un système d’état communautaire à un système d’état civil. Le Hezbollah n’est donc pas opposé à une conception laïque de l’état si vous analysez objectivement ce document.

    Le CPL, ayant été versé dans l’opposition dès le début de la législature, n’importe quelle personne objective comprendra qu’il soit impossible de mettre en place un programme politique dans ces conditions. Malgré cela, le travail des députés du bloc du Changement et de la Réforme a permis quelques belles réalisations depuis la mise en place du gouvernement d’union… cela, toute personne objective le reconnaitra.

    Le CPL est le seul parti libanais qui n’ait pas bâti son existence sur la force militaire ou financière, et cela aussi, vous devez l’admettre. Notre soutien émane du peuple qui est notre seue et unique force… voilà la différence avec les autres partis. Toutes le spropagandes du monde ne changeront pas cette vérité.

  5. Youssef said

    Chers compatriotes

    Il est regrettable de constater que la discussion avec vous est d’aucun intêret. Je n’ai pas pour habitude de perdre mon temps dans des échanges stériles.

    Néanmoins, pour clôturer ce chapitre, je me permets une dernière mise au point.

    Il est affligeant de voir que même vivre dans un pays démocratique n’influence nullement votre manière de voir et de pratiquer la politique. Même en dehors du Liban vos actions sont guidées par la haine, le refus du débat, le refus d’une opinion contraire à la votre et tout simplement le refus de l’autre à partir du moment où il ne partage pas tous vos procédés. Vous excellez dans l’art de la fuite , vous éludez les réponses et vous tentez d’orienter le débat pour vous débarrasser d’une critique qui semble être douloureuse. De plus pour des personnes qui prétendent défendre un mouvement politique vous n’avez pas le courage de décliner vos identités et vous demeurez cachés derières des pseudonymes. Cela est sans doute dû à vos convictions qui restent vacillantes malgré les apparences.

    Mon texte porte uniquement sur le CPL et ne vise aucunement le Hezbollah. Votre sport favori semble être la tentation de diviser et de créer des conflits pour s’abriter à leurs ombres. Il est vain de tenter de m’éloigner de mes amis du hezbollah et de Amal. Nous enfants du sud notre histoire commune puise ses racines dans des temps séculaires. Quant à vous, vous semblez découvrir seulement maintenant l’existence et la richesse de la coexistence avec la respectée communauté chiite du Liban tout simplement parce que cela est profitable à votre survie politique. Très solennellement, je conseille à mes amis du Hezbollah et Amal d’observer la plus grande vigilence à votre égard car demain vous serez sans doute tentés d’une autre alliance au gré de vos intérêts du moment. Alors que le Hezbollah et Amal mettent toutes leurs capacités (discours et pratiques) au service de leur communauté et du Liban dans son ensemble en respectant leurs opposants, vous au CPL votre obsession première et dernière demeure l’élimination de vos opposants. Vous maniez à merveille un discours magnifique sur la défense des chrétiens alors que vos pratiques font exactement le contraire.

    Revenant au chapitre des seigneurs de la guerre, vous refusez d’admettre l’évidence. J’ai nullement besoin de vos leçons de géopolitique pour analyser la situation. Mon argumentation est basée sur mon expérience personnelle et sur l’observation et l’analyse des faits avérés. Ainsi, à partir du moment où un chef orchestre une guerre contre les siens ( le peuple libanais), il ne peut être qualifié autrement que seigneur de guerre au même titre que ceux qu’il a combattu. Or, notre général ayant parfaitement joué ce rôle, il ne peut pas s’exclure de ce cercle. Pour votre enseigne, aucun de ces seigneurs de guerre n’a trouvé et ne trouvera grâce à mes yeux. Dès lors, je ne comprends pas pourquoi vous persistez à citer le nom de Monsieur Geagea dans chacune de vos réponses ( à moins qu’il soit votre préoccupation principale et dans ce cas c’est votre problème) et pourquoi vous ajoutez le nom de Monsieur JOUMBLAT alors que ma discussion est exclusivement centrée sur le CPL? Est-ce parce que votre répertoire de réponses standards est incapable de contrer mes idées, est ce une volontée délibérée de votre part pour me cataloguer ou est ce les deux? Je ne suis ni Geageaiste, ni Joumblatiste mais un simpe citoyen libanais qui aspire à l’édification d’un Etat digne de nous et à une nation libanaise véritable. Il est dommage que vous soyez toujours sur la défensive et dans un état permanent de fébrilité rendant toute action rationnelle et respectueuse impossible dans votre chef.

    En ouvrant le débat, je pensais être en présence de personnes tolérantes et ouvertes à la discussion. Hélas, vos réponses montrent que les qualificatifs les plus appropriés pour votre mouvement sont l’égocentrisme, le négativisme, le nihilisme, le sectarisme et la négation de l’autre. Dès lors, toute discussion avec vous constitue tout bonnement une perte de temps et ramène le débat à un niveau indigne. Si vos espérences électorales sont à la hauteur de votre niveau politique je vous souhaite bonne chance. Une dernière chose camarade, quand on se frotte à la chose politique, la première des vertus et de ne pas dénigrer une personne qui ose un avis différent des votres. Il faut être prudent car qui sait qu’un jour je serais parmis les dirigeants voir les candidats du CPL. Quelle attitude aurez-vous à mon égard ce jour là?

  6. jeunempl said

    Vous accusez, le CPL ou bien moi-même peu importe, de refuser tout débat et d’alimenter la haine.

    Attendez… replaçons l’église au milieu du village. Vous avez dès le début adopté un ton digne d’un enfant, avec des termes dégradants (relisez votre premier message: https://mplbelgique.wordpress.com/2009/02/17/pere-semaan-chedraoui-presente-une-petition-au-vatican-rapportant-les-attitudes-partiales-du-patriarche-sfeir/) et j’ai pris la peine de vous répondre de manière respectueuse. Quel fut mon étonnement de voir que vous étiez en fait un conseiller communal d’une ville du Brabant Wallon.

    C’est bien vous qui, depuis le début de la discussion, mettez en scène une description totalement erronée du CPL en utilisant le mensonge. Je vois que vous le faites très bien sur votre blog, en mettant en avant les dernières histoires destinées à provoquer une haine sectaire au Liban. Voici un article qui démonte cette propagande dont vous êtes victimes: https://mplbelgique.wordpress.com/2009/01/31/indignation-au-liban-suite-a-une-vaste-campagne-de-propagande-incitant-a-la-haine-inter-communautaire/

    – C’est le cas lorsque vous accusez le CPL d’être derrière l’action d’un simple prêtre opposé aux pratiques du patriarche. Je vous dis que cette information n’a rien à voir avec le CPL, mais vous insistez à accuser le CPL d’outrage au patriarche. Ce n’est pas parce qu’une information ne plait pas, qu’il faut adopter un ton agressif et accuser à tout-va.

    – C’est le cas aussi lorsque vous présentez le CPL comme un parti cherchant à éliminer ses adversaires chrétiens. Or, dans les faits, on observe le contraire et je vous ai cité l’exemple des dernières élections qui avaient consacré la victoire du CPL dans la rue chrétienne mais qui n’a pas empêché les partis traditionnalistes de former un gouvernement et de l’écarter du pouvoir. Vu le manque de respect vis-à-vis de sa force populaire, le CPL n’a eu aucun problème à accepter son rôle d’opposition.

    – Vous accusez le CPL de vouloir diviser, alors que nous avons signé un document d’entente avec le Hezbollah. Niveau chrétien, nous sommes en alliance également avec la principale force chrétienne du Nord Liban (Sleiman Frangieh), de la Bekaa (Elias Skaff) et de la communauté arménienne (Tachnag) et ce, depuis 2005. Il n’est pas étonnant de recevoir l’appui de 65-70% de la communauté chrétienne si vous ajoutez la puissance du CPL et d’autres alliés locaux. Malgré cela, vous insistez à parler de division…

    – C’est le cas aussi lorsque vous classez le général Aoun parmi les seigneurs de guerre. Je vous ai répondu qu’on ne pouvait placer un général en chef de l’armée, dont le rôle au sein de l’état est de défendre la souveraineté du pays, sur le même pieds que des chefs de milices. Le Liban était occupé par l’armée syrienne, l’armée israélienne et par les milices qui avaient écarté l’autorité de l’état sur son territoire. Le général Aoun, après avoir épuisé tous les moyens diplomatiques, a consulté le peuple et fort de son soutien, a fait ce qu’il devait faire. Les résultats des dernières élections ont prouvé que le peuple ayant vécu sous la protection de l’armée avait soutenu ses options plutôt que celles des fameux seigneurs de guerre.

    – Vous doutez de notre capacité d’instaurer un état laïc avec à nos cotés le Hezbollah. Je vous réponds qu’un paragraphe du document d’entente entre le CPL et le Hezbollah prône justement une transition d’un état basé sur le communautarisme vers un état basé sur le civl.

    – Vous nous accusez d’obscurantisme et de volonté d’éliminer toute opinion différente de la nôtre. Je tiens à préciser qu’on n’a même pas censuré vos propos dégradants…
    Au-delà de cela, il est culotté de présenter le CPL comme tel, sachant qu’il s’agit du seul parti d’envergure n’ayant pas forgé son succès sur la force milicienne et sur l’argent. Nous sommes le seul parti libanais à avoir présenté un programme politique, en toute transparence. Et nous avons enclenché la culture du dialogue constructif en signant un document d’entente avec le Hezbollah, qui était à l’époque de la signature, un adversaire politique.

    – Maintenant, nouveauté, vous m’accusez de vouloir vous éloigner de vos « amis du Hezbollah et d’Amal »… ça m’intrigue, je cherche encore le passage dans ma réponse qui aurait pu vous faire penser cela. Voyez, toute la discussion tourne autour de malheureuses imaginations, et c’est comme ça depuis le début. Vous m’accusez (ou le parti) de quelque chose qui n’existe pas, je vous réponds et bien entendu vous n’acceptez pas la réponse et répétez des imaginations.

    – Vous mettez en garde vos « amis » du Hezbollah et Amal contre l’infidélité du CPL. Hum, nous avons soutenu ces partis lors de l’offensive israélienne… au moment où les personnes que vous ne critiquez jamais souhaitaient la reddition du Hezbollah face à Israël.
    Pire, vous décrivez cette alliance comme permettant notre survie politique. Or, notre défi de taille est permanent, surtout par rapport aux prochaines élections. Il s’agit de montrer au monde que la communauté chrétienne, d’où notre soutien est le plus massif, soutient cette entente malgré la diabolisation qui est faite du Hezbollah pour effrayer la rue chrétienne. Les dernières propagandes dont vous faites l’apologie sur votre blog (plutot que de critiquer le fond du texte, vous jouez sur les sensibilités communautaires) sont destinées à effrayer la rue chrétienne. On verra qui de l’entente et de la haine sortira vainqueur lors des prochaines élections.

    – Parce que j’ai utilisé le mot Geagea et Joumblat une seule fois, vous les présentez comme ma préoccupation principale. Que dois-je penser de vous, qui faites une fixation sur le CPL et sur le général Aoun dans votre blog et tentez ici de décrire le mal du Liban qu’à travers le général Aoun? Dois-je vous rappeler qu’on formait l’opposition ces 4 dernières années. S’il y a des reproches à faire sur la manière dont le pays a été géré ces 4 dernières années (et durant l’occupation), c’est auprès de la majorité parlementaire que vous devez vous plaindre en premier. En tout cas, c’est la logique et c’est comme ça que ça se passe dans tout pays démocratique.
    Au fait, vous vous défendez de soutenir ces criminels de guerre mais jamais, on vous a vu les critiquer. Vous préférez vous acharner sur un ancien général en chef de l’armée ainsi que sur son parti, le plus transparent et moderne du pays. Vous pouvez vous présenter comme un simple citoyen libanais auprès de Belges ignorant la mafia libanaise, mais lorsqu’on se tait comme vous le faites, face aux milices de Geagea et Joumblat, ainsi que face aux chefs de la corruption libanaise tels les Hariri… c’est qu’on n’est pas un « simple citoyen ».

    Le CPL a joué le rôle de parti tampon ces dernières années afin d’éviter tout conflit interne. Je milite pour qu’il joue le rôle d’acteur, et de facto de réformateur, à partir de juin 2009. Il est temps que ce pays avance…

    Si j’ai un conseil à vous donner, c’est d’accepter la différence et d’éviter d’attribuer à vos adversaires politiques des histoires qui ne sont pas siennes.
    Critiquez également le contenu de notre programme politique ou de nos ententes, plutôt que de jouer sur les sensibilités communautaires afin de nous défaire. Les gens au Liban ont marre de cette mentalité sectaire et il est dommage qu’on ait sans cesse des fauves à l’affut pour exploiter la moindre faille sectaire. Vous jouez avec le feu et exposez le Liban à un danger en favorisant de la sorte la haine inter-communautaire sur votre blog.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :