Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Il n’y a aucune raison qui justifie l’adoption de la stratégie de défense suisse, affirme Nasrallah

Posted by jeunempl sur février 16, 2009

El Nashra

sayyed-hassan-nasrallahLe secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, estime qu’il y a un différent entre deux visions politiques au Liban, surtout en ce qui concerne le regard porté sur Israël.

Selon Nasrallah, de nombreuses options sont apparues pour faire face a la plus grande catastrophe que le monde arabe ait connu au cours des 60 dernières années:
Certains penchent vers la reconnaissance de l’ennemi en tant qu’Etat puissant, au point que de nombreux arabes sont allés même à agir en collaborateurs avec Israel, et non seulement en alliés politiques.
Une deuxième option vouée à l’échec selon Nasrallah serait celle du compromis, car en pratique elle a prouvé son infaisabilité.

Reste la dernière option, celle que la résistance défend: Israël est un ennemi, un Etat fondé sur les massacres, et il doit payer pour les moyens qu’il a adoptés pour exister. « De bon ou de mauvais gré », a ajouté Sayyed Nasrallah dans le discours qu’il a prononcé par écran interposé à l’occasion de la cérémonie de commémoration des martyrs du Hezbollah qui se tenait en soirée dans le complexe « Sayyed al-Shouhada' » dans la banlieue-sud de Beyrouth. Le chef du Hezbollah a par ailleurs déclaré que son parti avait le « droit » de disposer d’une « défense anti-aérienne » et d’y avoir recours pour lutter contre Israël. « Nous avons le droit de posséder n’importe quelle arme pour défendre notre patrie et notre peuple (…), y compris la défense anti-aérienne », a déclaré Hassan Nasrallah dans le discours diffusé sur écran géant devant des milliers de partisans.
« Nous avons pleinement le droit d’utiliser (ce type d’armes) si nous le voulons », a-t-il assuré.

« Pourquoi ont-ils (les Israéliens) peur que la résistance (le Hezbollah) possède une telle arme? Parce que la résistance a la volonté et le courage de l’utiliser », a ajouté le secrétaire général du Hezbollah, sans pour autant confirmer si son mouvement possédait effectivement un tel arsenal.

De hauts responsables militaires israéliens s’étaient dit récemment vivement préoccupés par des informations sur la livraison par la Syrie au Hezbollah de missiles sol-air de dernière génération.
Début février, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak avait déclaré que si ces armes parvenaient au Hezbollah, elles « modifieraient l’équilibre stratégique et forcerait donc Israël à agir ».

Le chef du Hezbollah a également réitéré la « promesse » de venger Imad Moghniyé, assassiné le 12 février 2008 à Damas dans un attentat à la voiture piégée, que le Hezbollah impute au Mossad. Israël a toujours nié une quelconque implication.
« Moghniyé les poursuivra partout, jour et nuit (…) mais nous ne sommes pas obligés de confirmer ou d’infirmer les informations » concernant les plans de vengeance, a souligné Nasrallah.
« Notre lutte contre cet ennemi (…) est fondée sur notre capacité à le surprendre », a-t-il ajouté.

La cérémonie marquait également l’assassinat de deux autres leaders du Hezbollah, l’ancien secrétaire général du Hezbollah Abbas Moussaoui, tué dans une attaque aérienne israélienne en 1992 et Ragheb Harb, assassiné par l’Armée du Liban-sud (ALS) en 1984.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :