Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Législatives israéliennes: le Likoud et Kadima se disputent la formation du prochain gouvernement

Posted by dodzi sur février 11, 2009

MPLBelgique.org

Les élections législatives en Israël se sont achevées sans trop de surprises. Le parti Kadima, mené par Tzipi Livni, et le Likoud, dirigé par Benyamin Netanyahou, seraient en tête, avec respectivement 28 et 27 sièges sur les 120 que composent la Knesset. Suivent, en lisse pour la 3e place, le parti radical Yisrael Beitenou, un parti raciste anti-arabes, avec 15 sièges, et le parti travailliste, mené par l’ancien premier ministre Ehud Barak, avec 12 sièges.

Netanyahou prendrait la tête d’une large coalition de droite, mais les négociations pour la formation du nouveau gouvernement devraient décider de sa future composition et son prochain leadership.

Il est pour le moment encore trop tôt pour prédire à quoi ressemblera la prochain gouvernement israélien, vu qu’aucun bloc parlementaire ne détient à lui seul la majorité des sièges au parlement. La coalition de droite, composée de plusieurs partis religieux et radicaux – le Likoud et Yisrael Beitenou à leur tête – pourrait cependant bénéficier d’un bloc de 65 députés, s’ils reçoivent le soutien du parti Shas – un parti représentant principalement les religieux Haredi et les minorités Mizrahi -, alors que le bloc centre-gauche – mené par Kadima et le parti travailliste – pourrait bénéficier d’un bloc de 55 députés, grâce à un accord avec les partis arabes et les communistes.

Rien n’est pourtant certain, notamment la position du partis Shas ainsi que des partis arabes et communiste. Le Likoud et Kadima ont cependant fait savoir qu’une coalition tournante était hors de question. La dernière coalition tournante, datante des années 80, était mise en place lorsque deux coaltions composées d’environ 60 députés chacune, et était dirigée par deux leaders pendant 2 ans chacun.

Le parti Shas, détenant 11 sièges lors de la prochaine législature, pourrait donc détenir la clef de l’échec ou du succès de toute future coalition, et pourrait donc prendre le rôle de « faiseur de roi ». Un gouvernement centre-gauche n’est cependant possible que dans le cas où celui-ci recevrait le soutien du parti Shas, les partis arabes – 4 et 3 sièges -, les communistes de Hadash – 4 sièges -, et potentiellement certains partis de droite, tel que Yahudat Hatorah (le parti pour le Judaïsme Unifié pour le Torah) – 5 sièges.

Bien que Netanyahou soit en meilleure place pour mener le prochain gouvernement, lui et Livni déclarent tous les deux la victoire. La presse israélienne, elle, est dans la confusion totale.

Source: Ha’aretz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :