Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Israël vote, la peur de l’encerclement au ventre

Posted by jeunempl sur février 10, 2009

Ouest-France – Laurent Marchand

Ehoud Olmert - Premier ministre israélien

Ehoud Olmert

L’élection anticipée du Parlement, aujourd’hui, pourrait déboucher sur une montée de l’extrême droite et un retour du Likoud.
Trois semaines après les bombardements sur Gaza, quel est le climat en Israël ?

Il n’y a pas vraiment eu de campagne électorale, car il ne s’est rien passé tant que les opérations militaires étaient en cours. Or, des sondages de novembre à ceux d’aujourd’hui, on a le sentiment que la guerre, à Gaza, n’a pas changé grand-chose à l’équilibre des forces. Tout annonce une victoire du Likoud de Benyamin Netanyahou et une poussée de l’extrême droite. Ce qui confirme la forte insatisfaction de l’opinion vis-à-vis du gouvernement sortant d’Ehud Olmert.

Le retour de Netanyahou, c’est celui des faucons ?

C’est clairement un représentant du camp national, sans être un extrémiste. Un réaliste conscient des rapports de force au niveau international, à la différence de l’extrême droite, qui est dans une logique de la force à tout prix. A priori, Netanyahou a annoncé qu’il essaiera de constituer un gouvernement d’unité nationale. Mais il ne faut pas s’attendre à des ouvertures. Notamment sur deux points non négociables, pour le Likoud : Jérusalem doit rester la capitale du seul État d’Israël; sur la question des réfugiés palestiniens, Israël ne doit assumer aucune responsabilité dans ce qui a pu se passer en 1948.

Les implantations de colons ne cessent de croître. Cela va-t-il continuer ?

Il n’y a pas de changement à attendre sur ce qu’on appelle en Israël « l’expansion naturelle ». Le processus de renforcement démographique des colonies va se poursuivre.

La marginalisation des Arabes israéliens, 20 % de la population, n’a jamais paru aussi grande ?

Depuis la deuxième Intifada et la guerre du Liban, l’écart entre majorité juive et minorité arabe ne fait que croître. Les événements des dernières semaines confirment la tendance. La montée du vote d’extrême droite autour d’Avigdor Lieberman montre qu’il y a un sentiment d’encerclement dans la société israélienne. Vis-à-vis du Hamas, du Hezbollah, de l’Iran. Ce sentiment nourrit l’idée, fallacieuse selon moi sur le long terme, qu’il faut une politique intransigeante. Il est évident que la montée d’une extrême droite avec un discours insistant sur la force et la marginalisation des citoyens arabes d’Israël est inquiétante. Elle reflète une tendance de fond.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :