Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Droit de réponse à l’article de l’Orient le Jour : « Écoutes : Bassil sous le feu des critiques »

Posted by jeunempl sur février 8, 2009

Raphael Khoury

lorient-le-jourJe reviens encore et encore sur la désinformation systématique de l’Orient Le Jour.

Ce quotidien qui vraiment est loin de l’information réelle et qui malheureusement est devenu un outil de propagande mensongère à l’égard du CPL de son Chef et de ses Ministres et Députés.

En ce qui concerne Orascom, qui a signé un contrat de management avec le Ministère Libanais des télécommunication relative à la gestion d’un réseau GSM, et ses liens avec Israël; Je ne sais pas d’où vous avez les informations comme quoi Orascom est un des grands actionnaires de Telecom Israel, mais la vérité que vous avez tronquée comme d’habitude, est que Orascom est actionnaire minoritaire dans l’opérateur Partner Telecommunications Company qui est aussi associé au Français Orange dans cette affaire. Cette entreprise est une filiale de Hutchison Telecommunications International Limited. Donc si c’est France Telecom Orange qui avait eu le contrat, ce serait la même chose, car Orange (FT) et Orascom sont partenaires dans plusieurs pays dont l’Égypte.

Par ailleurs l’Orient confirme la nuisance de M. Bassil à l’encontre du travail des FSI !
Ceci est incroyable car si l’Orient a des informations, qu’il les donne au Ministère de la Justice pour que ce dernier ouvre une enquête…Mais voilà ce ne sont que des allégations mensongères dont l’Orient est devenu le plus fervent instigateur.

En ce qui concerne les équipements qui se trouvaient dans les mains de la garde républicaine, il faut savoir que ces derniers avaient collaboré implicitement avec les services syriens et particulièrement avec MM. Joumblatt et Hamadeh, le tout financé par Feu M. Hariri.

Je lance un avertissement à ceux qui cherchent à faire porter le chapeau à d’autres, car les services de Ghazi Kenaan et de Khaddam ont été secondés et appuyés politiquement et couverts par ces mêmes personnes qui crient au loup. Les dossiers sont connus, il suffit de les sortir des placards…
Quant au Ministre anonyme (et comment être un Ministre et faire des déclarations anonymes ? étrange !) qui dit que des renseignements sont récoltés illégalement afin de nuire à l’enquête internationale… si ceci est vrai, alors pourquoi garder l’anonymat et pourquoi ne pas porter l’accusation via l’ONU. Ce stratagème de la désinformation est un coup d’épée dans l’eau.
Il se retournera à l’encontre des instigateurs. Le CPL n’a jamais été contre le Tribunal International et demande même qu’il soit étendu à l’encontre des fossoyeurs du Liban et des chefs de milices qui ont ensanglanté le pays et ceux qui l’ont vendu aux services de Khaddam et Ghazi Kenaan et au Mossad! Peut-être ceci dérange ? Qui ?

Je voudrais faire remarquer que l’Orient cite qu’en conclusion la majorité fictive a repris pour elle-même (usurpation encore et encore sans aucun scrupule) les demandes initiales de l’opposition à savoir la formation d’une commission parlementaire d’enquête. Oui, cette demande est celle de l’opposition et du Ministre Bassil avant d’être celle des autres !

L’Orient vous êtes vraiment tombé bien bas. Vous êtes démasqué comme d’habitude. Votre véhémence à vouloir nuire se retourne contre vous et ceci ne déplait guère à nos lecteurs et aux hommes libres.
Eh oui l’Orient : Tel est pris qui croyait prendre !
Texte de l’Orient Le Jour: (intégral du 06 février 2009)

Tel est pris qui croyait prendre. La réunion de la commission parlementaire de l’Information, dont l’opposition avait commencé à faire son cheval de bataille contre la majorité, a tourné à l’aigre pour le ministre des Télécoms, Gebran Bassil, et pour le chef de la commission parlementaire, Hassan Fadlallah (Hezbollah), qui voulaient enquêter sur les écoutes illégales.

La réunion s’est tenue en présence de 62 députés, un record, mais n’a pas débouché sur une mise en accusation de la majorité, en matière d’écoutes téléphoniques. Bien au contraire, ce sont les interrogations bien légitimes de la majorité qui se sont imposées comme les bonnes.
C’est ainsi qu’on apprenait, de la bouche du ministre de la Justice, Ibrahim Najjar, qu’il a fallu que le chef de l’État intervienne en personne pour que le ministre des Télécoms coopère de nouveau avec la commission internationale d’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri et lui fournisse les données qu’elle réclamait. Ainsi, il est apparu que M. Bassil a bel et bien entravé, quelques semaines durant, le travail de la commission d’enquête.

Pour sa part, le député Hadi Hobeiche a accusé M. Bassil de déceler des données indispensables aux FSI pour lutter, ne fut-ce que contre la criminalité ordinaire, où l’analyse des données s’avère de plus en plus déterminante : vols de cellulaires, vols de voitures, enlèvements, trafics en tous genres, crime organisé, etc.

Le comportement de M. Bassil a certainement nui au travail préventif des FSI, et ce n’est qu’après l’attentat de Bohsas contre l’armée (29 septembre), que M. Bassil a finalement compris que sa conduite mettait en danger la sécurité nationale.

Au passage, on devait apprendre que la société Orascom, qui a obtenu la gestion du réseau « alpha », est aussi l’un des grands actionnaires de… Télécoms-Israël. Une révélation qui a bien embarrassé le chef de la commission de l’Information.

Des députés de la majorité ont également soulevé le cas de la « disparition » des équipements d’analyse de données qui étaient utilisés par la garde républicaine, sous le mandat du président Émile Lahoud.
Certes, tout le monde a convenu de la nécessité d’appliquer la loi 140 réglementant les écoutes et en centralisant le processus, mais la majorité s’est élevée contre la nomination d’un officier proche de l’ancien directeur général de la Sûreté générale, Jamil Sayyed, Daniel Farès, comme chef de la salle d’écoutes nouvellement installée au ministère des Télécoms, pour lutter, selon M. Bassil, contre les communications internationales illégales.

Ce que la majorité redoute, et M. Joumblatt devait l’affirmer hier sur la LBC, c’est que des personnes aux allégeances troubles ne s’infiltrent au ministère des Télécoms, pour entraver le travail de la commission internationale et tout effort pour contrôler le terrorisme interne, manipulé adroitement pour déstabiliser le Liban, créant ainsi un climat propre à décourager les témoins éventuels.

Selon un ministre qui a tenu à garder l’anonymat, l’officier nommé au ministère des Télécoms a demandé aux compagnies exploitant les deux réseaux de téléphonie mobile de lui communiquer toutes les données communiquées à la commission internationale.
« Ne serait-ce pas pour mieux préparer la défense des personnes qui pourraient avoir été impliquées dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre ? » s’est interrogé le ministre.

La réunion, qui s’est prolongée quelque six heures durant, s’est achevée sur une attitude ferme de la majorité reprenant à son compte la demande initiale de l’opposition, à savoir la formation d’une commission parlementaire d’enquête.

En début de réunion, des députés de la majorité avaient commencé par contester que ce soit un député du Hezbollah qui préside à l’enquête sur les écoutes, faisant lui-même partie d’un parti qui se livre à des écoutes, qui dispose d’un réseau téléphonique propre et qui domine des zones géographiques échappant totalement à l’autorité de l’État libanais.

Les députés de la majorité, qui concèdent qu’un organisme central doit gérer le dossier des écoutes, veulent par contre soulever, par le biais des commissions conjointes, et non plus de celle de l’Information seule, les dossiers des écoutes illégales.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :