Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Le Président Sleiman: l’entente entre l’armée et la résistance pourrait former la base de la stratégie défensive

Posted by jeunempl sur février 6, 2009

El Nashra

General Michel SleimaneLe Président de la République le général Michel Sleiman, dans un discours prononcé lors d’une cérémonie en son honneur au ministère de la Défense définit les trois périls essentiels qui menacent le Liban.

Le premier péril est « la menace israélienne ». Israël s’acharne à détruire la formule libanaise en contraste avec sa formule et rejette toutes les initiatives de paix et refuse de restituer les droits à leurs titulaires, comme le droit au retour des palestiniens et la constitution d’un état libre et indépendant.

Le deuxième péril qui guette le Liban est « la sédition et le démantèlement de l’unité nationale qui forme la base de notre résistance contre Israël ».
Alors que le « terrorisme combattu avec grand courage par l’armée libanaise » forme le troisième danger qui menace le Liban.

Sleiman insiste sur l’unité de l’armée et considère que « les officiers et les militaires de l’armée libanaise portent allégeance et vouent fidélité à l’institution militaire et la patrie et non aux personnes et leaders politiques »
Sleiman réaffirme qu’il accorde « une confiance absolue au commandement actuel de l’armée » comme il certifie que «le Liban a toujours accepté l’aide militaire, mais sans se soumettre à aucune condition politique ».
Sleiman souligne que « l’idéologie commune à l’armée syrienne et l’armée libanaise est la lutte contre l’ennemi israélien, c’est pourquoi la relation de coordination doit se poursuivre pour le bien et la sécurité des deux pays, mais sans ingérence au niveau interne de l’un ou l’autre des pays »
Puis le président libanais exhorte l’armée et les forces de sécurité à « prouver leur crédibilité lors des élections législatives prochaines en évitant de faire de la politique tout en assurant la sécurité aux citoyens ».

Et pour terminer, le président Sleiman souligne que « l’entente entre l’armée et la résistance est une expérience valable et pourrait former la base de la stratégie de défense», alors que la table du dialogue pourrait former un exemple du comité de la suppression du confessionnalisme politique tel qu’il est stipulé par la Constitution.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :