Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

La Banque Audi Saradar veut une licence d’une banque universelle en Tunisie

Posted by jeunempl sur février 4, 2009

Business News

bank-audi-saradar-logoLa banque Audi Saradar est en train de travailler pour obtenir une licence en Tunisie et en Algérie.
C’est ce qu’a déclaré Luc Debieuvre, directeur général de Bank Audi Saradar France SA dans une interview accordée à la revue Commerce International.
« L’objectif, confie le directeur général à la revue, est de développer une présence qui permette de devenir une banque universelle régionale. Nous exerçons plusieurs métiers et souhaitons rendre cette diversité de savoir-faire plus accessible à notre clientèle arabe et européenne, tant dans la région du Golfe que dans la zone méditerranéenne et les pays du Maghreb. »

Depuis début 2006, plusieurs implantations nouvelles ont vu le jour. Audi Saradar a racheté une banque en Égypte et au Soudan et a créé des filiales au Qatar et en Arabie Saoudite tout en renforçant sa présence au Liban, en Syrie et en Jordanie. Un bureau de représentation a été aussi ouvert à Abou Dhabi, indique Commerce International.

À partir de 1997, parallèlement à sa société bancaire et financière, la Banque Saradar sous l’initiative de son PDG Mario Saradar, constitue un groupe de sociétés : les Holdings Saradar. L’idée maîtresse du PDG du Groupe, qui n’a alors que 30 ans, est d’organiser la gestion d’un patrimoine strictement familial en créant une cascade de holdings, chacune d’elle représentant une génération de la famille Saradar.

En 2004, l’histoire de la Banque Saradar prend un tournant décisif. Celle-ci ayant atteint une nouvelle dimension elle fusionne avec la Bank Audi sal et la famille Saradar devient l’un des principaux actionnaires de la Bank Audi sal-Groupe Audi Saradar.

Fin 2005, indique Commerce International, l’entrée de la société d’investissement EFG Hermès dans le capital de la maison-mère Bank Audi Sal-Audi Saradar Group a marqué une étape importante. Cette participation financière a notamment permis de poursuivre le développement entamé quelques années auparavant par la banque Audi lors de son rapprochement avec la banque Saradar. Au deuxième rang des banques libanaises, Bank Audi Sal s’est depuis propulsée au premier rang :
« Nous sommes en effet désormais sur la première place du podium en termes de fonds propres, de dépôts clientèle, d’encours crédit et de total bilan », ajoute Luc Debieuvre.
Il ne manque pas d’être pragmatique en précisant que Paris est un endroit stratégique pour les relations avec le Maghreb et que tous les développements que son groupe envisage en Afrique du Nord seront particulièrement intéressants pour l’expansion de la filiale française.
Tout dépend maintenant comment la Banque Centrale de Tunisie verrait la chose…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :