Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Une leçon jamais apprise

Posted by dodzi sur janvier 29, 2009

Libnanews blog

Les dernières déclarations belliqueuses de Netanyahu, apprenti premier ministre par le passé déjà, à l’égard du Hamas et non pas à l’égard du Hezbollah mais du Liban, nous démontre que les autorités israéliennes n’ont toujours pas compris et su digérer les résultats des conflits successifs. J’étais au Liban en 1999 quand ce sinistre personnage avait fait bombarder la centrale de distribution électrique de Bsalim, au Nord de Beyrouth… en plein Metn, région chrétienne. Certains de mes amis servaient à l’époque au sein de la défense civile et leur camion ont été touchés par ses raids aériens. D’autres de mes amis habitaient assez à proximité pour que je m’inquiète de leur sort. Déjà à l’époque, Tsahal n’épargnait ni chrétiens, ni chiites, ni sunnites. Tous étaient considérés comme égaux, Libanais en somme, ce que nous nous refusons de notre coté. Déjà à l’époque, ce conflit se faisait en pleine surenchère électorale… déjà à l’époque, Israël semblait avoir perdu et déjà à l’époque, le Hezbollah devenait un acteur prenant de plus en plus de poids sur la scène publique libanaise.

En effet, les conflits engendrent malheureusement le résultat contraire de ceux attendu fort hypocritement officiellement par les autorités israéliennes à croire qu’ils désirent au contraire justifier leur agression future en cultivant la mort.

Le principal résultat du conflit de juillet 2006 au Liban a été réellement la victoire du Hezbollah, non pas militaire, mais de l’extention de son emprise sur la vie politique et la vie quotidienne de la communauté chiite. Le Hezbollah s’est subtilisé à l’Etat, parce que l’Etat a, une fois encore, révélé son incapacité à protéger la population des menaces israéliennes. Le conflit de juillet 2006 n’a pas seulement concerné les seuls chiites, il a été étendu à tous les libanais et tous les libanais, par réaction se sont tournés vers ceux qui semblaient les défendre au mieux, le Hezbollah. L’unité nationale était concrétisée par le feu du conflit.

Aujourd’hui’hui encore, le conflit de Gaza démontre la même erreur: même les proches de Mahmoud Abbas, adversaire du Hamas, comme Faycal Husseini dans une interview publiée par le Monde, déclarent ouvertement qu’en cas d’élections dans les territoires palestiniens, le Hamas pourrait s’en sortir largement vainqueur, parce que les israéliens et leur bombes ont extrémisé les palestiniens, parce que la violence extrémise les gens.

La solution n’est pas la guerre, c’est la construction d’un état dans le cas libanais. Rome ne s’est pas construite en un seul jour, la déconstruction de l’état libanais s’était poursuivi depuis en fait les funestes élections de 1958. Aujourd’hui, on doit mettre en place la reconstruction non pas des immeubles mais des institutions. La meilleure guerre à faire aux mouvements comme le Hamas ou le Hezbollah n’est pas celle des bombes, c’est celles de l’affirmation de l’autorité des états palestiniens ou libanais, c’est le fait de permettre à ses états d’avoir et de défendre leur population, d’entrer en compétitions avec les systèmes sociaux proposés par le Hezbollah ou le Hamas, leur hopitaux, les aides, leur allocations familiales etc…

Quand les israéliens auront compris que leur paix ne passe pas par les menaces ni par les représailles, ni par les bombes ou le conflit, le temps de paix dans toute la région sera alors effectivement venu.

A lire l’excellent George Corm dans le Monde Diplomatique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :