Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Netanyahu veut « terminer le travail » contre le Hamas

Posted by dodzi sur janvier 28, 2009

Le Nouvel Observateur

Le chef du Likoud (droite) reproche au gouvernement d’avoir stoppé son offensive et compte affronter le Hezbollah et le Hamas s’il remporte les législatives dans deux semaines.

Benjamin Netanyahu, le chef de la droite israélienne, a déclaré mardi 27 janvier qu’il faudra « terminer le travail et faire disparaître la menace » que fait peser, selon lui, le Hamas dans la bande de Gaza et le Hezbollah au Liban.

Le chef du Likoud, ancien Premier ministre (1996-1999), s’exprimait devant quelque 2.000 militants réunis au Centre de conférences de Jérusalem pour l’ouverture de la campagne placée sous le slogan: « l’objectif: la sécurité d’Israël ». Il reste le favori des sondages pour le scrutin du 10 février.

L’Iran et la bombe

« Sur le plan sécuritaire, la mission la plus importante est d’empêcher l’Iran d’acquérir la bombe atomique (…) Le temps passe et cette mission devient de plus en vitale. Toute notre politique sera consacrée à empêcher cette évolution dangereuse », a-t-il déclaré.

« Nous allons également affronter les ramifications du terrorisme iranien, le Hezbollah au nord et le Hamas au sud. Je veux que les choses soient claires: à long terme, on ne pourra pas accepter des bases terroristes iraniennes dans les faubourgs d’Ashkelon, Ashdod et Tel Aviv », a-t-il poursuivi, en référence à trois villes israéliennes.

« Tôt ou tard, nous devrons terminer le travail et faire disparaître cette menace, et c’est ce que nous ferons », a lancé Benjamin Netanyahu, sous les applaudissements nourris de la salle.

« Poing de fer »

Le chef du Likoud a, à de multiples reprises, reproché au gouvernement israélien d’avoir arrêté trop tôt l’offensive lancée fin décembre dans la bande de Gaza et qui a fait plus de 1.330 morts dans ce territoire contrôlé par les islamistes palestiniens du Hamas.

« Celui qui s’en prendra à nous, rencontrera un poing de fer », a-t-il martelé. A cet égard, il a appelé le Premier ministre Ehud Olmert à « taper d’un poing de fer, tout de suite », après la mort dans la matinée d’un soldat israélien, tué par un engin explosif à la lisière de la bande de Gaza.

Jérusalem comme capitale

Benjamin Netanyahu a promis « de tendre la main à la paix » et d’engager « un processus avec les Palestiniens qui comprendra des négociations politiques avec l’Autorité palestinienne, tout en développant l’économie et une coopération avec la Jordanie et l’Egypte ».

Il a néanmoins assuré que Jérusalem resterait « la capitale d’Israël, unifiée et sous souveraineté israélienne », alors que les Palestiniens entendent faire de sa partie orientale la capitale d’un futur Etat.

Le chef du Likoud a également déclaré qu’il entendait conserver le plateau du Golan, que la Syrie réclame, ainsi que la vallée du Jourdain, partie orientale de la Cisjordanie.

Parmi les « défis » à affronter, le leader de droite a aussi insisté sur « la tempête économique mondiale (qui) se rapproche à grand pas » et détaillé un plan basé essentiellement sur des baisses d’impôts.

Sondage

Selon les derniers sondages, le Likoud, qui dispose actuellement de 12 sièges sur 120 au parlement, obtiendrait 30 députés, et le bloc de droite disposerait d’une majorité de quelque 65 députés sur 120.

« Je crois que dans deux semaines, il y a une chance, une bonne chance, que le peuple nous apporte sa confiance », a-t-il lancé, alors que la foule scandait « Bibi, Premier ministre », certains brandissant des drapeaux israéliens.

Il a néanmoins demandé aux militants de ne pas se fier aux sondages et de se mobiliser pour amener « le peuple aux urnes », alors que le nombre d’indécis reste très élevé à deux semaines des élections.

Plusieurs de ses lieutenants, candidats à la députation, avaient auparavant violemment attaqué le parti Kadima (centre-droite, au pouvoir), en seconde place derrière le Likoud dans les sondages, accusé d’avoir mis en danger Israël en ayant pris l’initiative du retrait de la bande de Gaza en 2005.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :