Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Une « opposition catégorique » ou un « appui total » font face à la formation du « bloc centriste », alors que Damas s’apprête à accueillir Elias Murr!

Posted by jeunempl sur janvier 24, 2009

El Nashra

Vote - UrneC’est la « saison électorale » par excellence au Liban… Lancée d’une « manière officielle »… Les « machines » sont prêtes et le peuple libanais s’attend à des « surprises »… Chaque « évènement » a dorénavant ses « implications électorales »…

De leurs côtés, les Libanais attendaient que se produise la « session reportée » du dialogue national pour voir élaborée leur stratégie défensive, sans toutefois manifester des « espoirs » d’une « solution magique ». En même temps, la nouvelle phase des relations libano-syriennes commence par la visite du ministre de la Défense à la capitale syrienne. De leur côté, les ministres du « gouvernement d’unité nationale » discutaient du budget du nouvel an, avant d’ajourner leur réunion à plus tard. En ce moment, les « discours électoraux » s’acharnent : les alliances électorales demeurent ambiguës et le « bloc centriste » forme le cœur des débats.

A ce niveau, les observateurs rapportaient les « répercussions » de la crise qui oppose les deux anciens alliés. En effet, le général Michel Aoun, chef du bloc du changement et de la réforme, estime que le bloc centriste « n’a ni goût ni couleur », alors que le député Michel Murr, ancien membre du même bloc, assure que les « centristes » bénéficient « d’une grande représentativité ». Ces débats seraient une annonce de « mésalliance » entre Aoun et Murr.

Toujours concernant la formation d’un « bloc centriste », un autre débat a opposé l’ancien premier ministre Najib Mikati au ministre des Affaires sociales Mario Aoun. Ce dernier a affirmé que Mikati est un responsable affilié à la coalition du « 14 mars » et, par conséquent, ne peut faire partie du bloc centriste. Quant à Mikati, il exhorte Aoun à « différencier » entre le centrisme en tant qu’option et conviction politique, et le bloc centriste en tant que projet d’alliances électorales.
Ainsi, les attitudes vis-à-vis de la formation du bloc centriste s’alternent entre une « opposition catégorique » et un « soutien total ».
De son côté, l’ancien ministre Sleiman Frangieh, chef du courant « Marada », s’est joint aux attitudes opposantes à la formation d’un tel bloc parlementaire.

Dans une entrevue accordée, hier soir, à la chaîne télévisée « Manar », Frangieh a appelé le général Michel Sleiman, président de la République, à prendre une position ferme vis-à-vis de la polémique du « bloc centriste », tout en estimant que, pour l’instant, « le président garde une position ambiguë face à cette question, ce qui pourrait être interprété comme un avis favorable ». Le chef du courant « Marada » a poursuivi ce point en affirmant que « tous ceux qui ont imaginé l’idée de ce bloc seraient des conspirateurs contre le général Michel Aoun ». D’ailleurs, se demande-t-il, ironique : « Serait-ce une coïncidence que tous ces blocs centristes n’apparaissent que dans les circonscriptions où le général Aoun est donné gagnant? ».
Dans le même ordre, le président Michel Sleiman a affirmé n’avoir jamais demandé à un candidat de se présenter et n’a choisi aucune personne pour s’exprimer en son nom, a rapporté le quotidien « As-Safir ». Sleiman ajoute que chaque individu qui se qualifie d’être « centriste » est libre de l’être et que « ceci est une alternative personnelle ». Le président, note le quotidien, a, par ailleurs, précisé qu’il ne présentera aucun candidat aux prochaines législatives.

En parallèle, l’établissement des relations libano-syriennes reprend son cour, avec la visite d’Elias Murr, ministre libanais de la Défense, mercredi prochain, à la capitale syrienne. C’est la première fois qu’un ministre libanais se rende à Damas, après la « décision majoritaire » s’opposant à la visite de tout responsable libanais en Syrie sans l’approbation du conseil des ministres. Toutefois, Murr a devancé les « campagnes prévues qui seraient lancées contre sa démarche » en informant le conseil des ministres de son activité. De même, il a précisé qu’il s’entretiendrait, avec les responsables syriens, des mécanismes et des procédures de contrôle des frontières et de lutte contre les contrebandes, conformément à l’accord convenu entre les deux gouvernements, lors de la dernière visite du président libanais à Damas. De plus, le ministre Murr choisira, lui-même, choisira les membres de la délégation qui l’accompagnera.

Le quotidien « An-Nahar » constate que la reprise des communications entre Beyrouth et Damas va de pair avec des données diplomatiques qui notent que la Syrie nommera, prochainement, son ambassadeur au Liban.
En marge de ces évènements, le conseil des ministres s’est réuni hier soir pour examiner les clauses juridiques relatives à l’adoption du budget de 2009. Inachevées, ces discussions sont reportées à la prochaine séance prévue mardi prochain. D’autre part, la séance du dialogue national qui aura lieu lundi a également été évoquée. Le président Michel Sleiman a justifié l’ajournement de cette séance, qui devait avoir lieu au cours de cette semaine, par sa visite au Koweït. Il a rapporté que les entretiens concernant les composantes de la stratégie de défense ont montré divers avis communs entre les différents pôles politiques.

Selon le quotidien « An-Nahar », lors de la réunion du lundi, les membres de la coalition du « 14 mars » réclameront une mise en œuvre des décisions élaborées précédemment, notamment au niveau des armes palestiniennes et les bases militaires localisées hors des camps. Des informations estiment que la stratégie défensive ne sera pas promulguée. En effet, au cours de la séance prochaine sera examinée la formation d’une commission qui étudierait les diverses visions relatives à cette stratégie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :