Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

La guerre de Gaza s’est terminée en un échec total pour Israël

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2009

Haaretz – Gideon Levy (traduit de l’anglais par JFG-QuestionsCritiques)

Le lendemain du retour du dernier soldat israélien de Gaza, nous pourrons déterminer avec certitude qu’ils y sont tous allés en vain. Cette guerre s’est terminée en un échec total pour Israël.

Cela va bien au-delà de l’échec moral profond, qui est une question grave en elle-même, et se rapporte à l’incapacité d’Israël à atteindre les objectifs qu’il s’est fixés.[…] Nous n’avons rien gagné dans cette guerre, à part des centaines de tombes, dont certaines sont toutes petites, des milliers de personnes estropiées, beaucoup de destruction et l’image d’Israël qui a été vilipendée.

Ce qui semblait, au début de la guerre et à seulement une poignée de personnes, être une défaite écrite émergera progressivement comme telle pour beaucoup d’autres, une fois calmées les fanfaronnades de victoire.

L’objectif initial de cette guerre était de mettre fin aux tirs de roquettes Qassam. Ils se sont poursuivi jusqu’au dernier jour de la guerre. Cela n’a été obtenu qu’après un accord de cessez-le-feu. Les responsables de la défense estiment que le Hamas dispose toujours de 1.000 roquettes.

Le deuxième objectif de cette guerre, empêcher la contrebande, n’a pas été non plus atteint. Le chef des services de sécurité, le Shin Bet, a estimé que la contrebande reprendra dans les deux mois.

La majeure partie de la contrebande qui a lieu est destinée à fournir de la nourriture à une population assiégée, pas pour obtenir des armes. Mais même si nous acceptons la campagne de peur avec ses exagérations concernant la contrebande, cette guerre a servi à prouver que seules des armes rudimentaires de mauvaise qualité sont passées par les tunnels de contrebande reliant la Bande de Gaza à l’Egypte.

La capacité d’Israël à atteindre son troisième objectif est également douteuse. La dissuasion ? Mon œil ! La dissuasion que nous sommes supposés avoir obtenue dans la Seconde Guerre du Liban n’a pas eu le moindre effet sur le Hamas et celle que nous sommes censés avoir obtenue ne marche pas mieux : les tirs sporadiques de roquettes depuis la Bande de Gaza se sont poursuivis ces derniers jours.

Le quatrième objectif, qui est resté confidentiel, n’a pas été atteint non plus. Les Forces de Défense d’Israël [FDI] n’ont pas restauré leur capacité. Elles ne pouvaient pas le faire, pas dans une quasi-guerre contre une organisation misérable et mal équipée se reposant sur des armes artisanales et dont les combattants n’ont pratiquement pas livré de combat.

Les descriptions héroïques et les odes à la victoire écrites sur le « triomphe militaire » ne serviront pas à changer la réalité. Les pilotes volaient en missions d’entraînement et les forces terrestres étaient engagées dans des exercices impliquant assemblage et maniement d’armes.

La description de cette opération comme un « accomplissement militaire » par les divers généraux et analystes qui ont apporté leur contribution à cette opération est totalement ridicule.

Nous n’avons pas affaibli le Hamas. La vaste majorité de ses combattants n’était par armée et le soutien populaire envers cette organisation a en fait augmenté. Leur guerre s’est intensifiée avec l’esprit de résistance et une endurance déterminée. Un pays qui a nourri toute une génération sur la philosophie de quelques versets devrait apprendre désormais à apprécier cela. Il n’y avait aucun doute sur qui était David et qui était Goliath dans cette guerre.

La population de Gaza, qui a reçu un sévère coup, ne deviendra pas plus modérée maintenant. Au contraire, le sentiment national se retournera, maintenant plus qu’avant, contre le camp qui a infligé ce coup – l’Etat d’Israël. Exactement comme l’opinion publique penche à droite en Israël après chaque attaque contre nous, ce sera la même chose à Gaza à la suite de la méga-attaque que nous avons livrée contre eux.

Si quelqu’un a été affaibli par cette guerre, c’est le Fatah, dont la fuite de Gaza et son abandon ont reçu à présent une signification spéciale. La succession d’échecs dans cette guerre doit inclure, évidemment, l’échec de la politique de siège. Depuis quelques temps, nous avions déjà réalisé qu’elle était inefficace. Le monde boycottait, Israël assiégeait et le Hamas dirigeait (et dirige toujours).

Mais le verdict de cette guerre, en ce qui concerne Israël, ne se termine pas par l’absence de tout résultat. Cette guerre nous fait porter la responsabilité d’un nombre élevé de victimes, qui continuera de peser sur nous pendant quelques temps. Lorsque viendra le moment d’évaluer la situation internationale d’Israël, nous ne devrons pas nous faire avoir par la parade de soutiens des dirigeants européens, qui sont venus pour une photo à la une de la presse avec le Premier ministre Ehoud Olmert.

Les actions d’Israël ont sérieusement entamé le soutien du public envers notre Etat. Tandis que cela ne se traduit pas toujours en une situation diplomatique immédiate, les ondes de choc arriveront un jour. Le monde entier a vu les images. Elles ont choqué tous les êtres humains qui les ont vues, même si elles ont laissé les Israéliens froids.

La conclusion est qu’Israël est un pays violent et dangereux, dépourvu de la moindre retenue et ignorant ouvertement les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, tout en se fichant de la loi internationale comme de l’an quarante. Les enquêtes sont en cours.

Plus grave encore est le dommage que ceci infligera à notre « colonne vertébrale » morale. Viendra le temps des questions difficiles sur ce que les FDI ont fait à Gaza, sur ce qui s’est produit malgré le brouillage opéré par les médias recrutés par l’armée.

Alors, qu’est-ce qui a été accompli, en fin de compte ? En tant que guerre livrée pour satisfaire des considérations de politique intérieure, cette opération a réussi au-delà de toutes les espérances. Le président du Likoud, Benjamin Netanyahou se renforce dans les sondages. Et pourquoi ? Parce que nous ne pouvions pas nous rassasier de la guerre.

Une Réponse vers “La guerre de Gaza s’est terminée en un échec total pour Israël”

  1. […] La guerre de Gaza s’est terminée en un échec total pour Israël … Share and Enjoy: […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :