Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

« Le Liban, illustré par ses timbres » du Dr Joseph Hatem

Posted by jeunempl sur janvier 15, 2009

(Edgar Davidian – L’Orient le Jour)

Voilà un livre qui sort du rang grâce à son auteur, le Dr Joseph Hatem*, devenu philatéliste chevronné par amour pour ses petits-enfants. Les timbres, éloquents paroliers de l’histoire du Liban…

Sur les devantures des librairies, un ouvrage (excellent et utile cadeau pour les amis, les jeunes et les étrangers qui veulent découvrir le Liban) intitulé Le Liban, illustré par ses timbres du Dr Joseph Hatem (205 pages, édition Dergham).

Texte français et arabe, émaillé d’explications, agrémenté d’une sélection de poèmes (Nadia Tuéni, Chebli Mallat, Michel Chiha, Charles Corm, Hector Khlat, Chucri Ghanem, Vénus Khoury Ghata, Maarouf al-Rassafi, Béchara el-Khoury, Chloé Kattar) et enrichi de fragments de citations de Renan, Huxley, Jérôme et Jean Tharaud, Barrès et Lamartine. Un texte délicatement ciselé, alliant la précision historique et le lyrisme du monde du Parnasse pour accompagner cette série de timbres patiemment rassemblés, joliment colorés et aux images s’épanouissant comme une histoire enchanteresse malgré toutes les turbulences libanaises qui s’étalent sur plus de trois décades, bientôt…

Médecin de formation et biologiste de profession depuis plus de cinquante ans, Joseph Hatem n’en voue pas moins un vif intérêt pour les timbres. Un intérêt qui s’est accru avec les nombreuses missions à l’étranger que l’auteur effectue en sa qualité de consultant auprès de l’OMS. Après avoir perdu sa collection pendant la guerre, il a eu l’idée de constituer un album de philatélie pour chacun de ses petits-enfants (américains, français, canadiens, à qui il dédie d’ailleurs cet opus afin qu’ils n’oublient pas leurs racines libanaises) sur le thème du Liban. Quelle meilleure illustration que les timbres pour raconter un pays, un peuple, une histoire ?

À une époque où le timbre semble condamné par le courrier électronique, Joseph Hatem a décidé de dédier ce livre à tous les enfants du Liban aussi.

Pour mieux comprendre la gestation de cet ouvrage, Joseph Hatem explique : « J’ai tant aimé les timbres et j’en ai tellement perdu que la tentation était forte de les fixer enfin dans un livre. En le parcourant, on peut se rendre compte de l’importance du timbre comme témoin de chaque étape marquante de l’histoire d’un pays. Ici, le patrimoine du Liban, sa relation au monde, ses événements culturels, sociaux, politiques se racontent d’eux-mêmes grâce au petit carré gommé et dentelé de la poste. Tout n’y est pas, mais presque. Évidemment, j’ai quelques regrets. D’abord deux figures importantes, du temps du mandat français, n’ont pas eu leur représentation philatélique : les présidents Charles Debbas et Habib Bacha es-Saad. Présidents du Liban indépendant, Sleiman Frangié et Bachir Gemayel n’ont pas eu droit à un timbre, eux non plus. Cela est plus grave. Qu’on me permette aussi un commentaire. Nous glorifions le cèdre, notre emblème, certes. Mais pourquoi le mûrier et l’olivier, ces deux mamelles vitales de notre agriculture, sont-ils délaissés ? Pourquoi le chemin de fer de mon enfance, avec ses belles petites gares copiées sur le modèle français, n’a-t-il pas été célébré en effigie ? Il y aurait aussi beaucoup à dire sur l’architecture du Liban. Des beaux monuments de l’époque ottomane, il ne reste que le Grand Sérail. Le petit Sérail, place des Martyrs, a été démoli, de même que celui de Jdeideh. Il n’en reste aucune trace, même pas sous forme d’un timbre. Aussi, que de couvents, de mosquées et d’églises auraient mérité d’être représentés, de même que ces quartiers à caractère traditionnel, dont l’appellation ne préserve pas de la destruction. Je suis sûr que chacun aura d’autres images à ajouter à cette liste orpheline. L’avenir nous dira ce que nous regretterons. Mais le Liban, lui, est là pour toujours. »

Grande et petite histoire du timbre…

Inventé par Rowland Hill, le premier timbre-poste fut émis à Londres le 6 mai 1840. Il représentait la reine Victoria de profil, à l’âge de 20 ans. Le système s’étendra à l’ensemble du monde, progressivement : la Suisse et le Brésil l’adopteront dès 1843, et la France en 1849. À l’instar du premier timbre, ceux émis plus tard par les États représentaient des souverains, des chefs d’État, des hommes célèbres, les richesses du patrimoine, des événements politiques, économiques, sociaux, culturels et artistiques. À ce titre, le timbre devint un témoin de la vie de la nation, situant un fait, précisant une date ou la nature d’une évolution.

Le Liban, illustré par ses timbres, timbres puisés dans la collection privée du Dr Joseph Hatem, est un ouvrage qui n’a pas la prétention d’être une histoire du Liban ni un catalogue philatélique, mais l’illustration de certains faits marquants, encore que non exhaustifs, de notre vie nationale.

Les premiers timbres libanais furent dessinés et imprimés en France. À partir de 1939, ils furent imprimés à l’Imprimerie catholique de Beyrouth et dessinés par Paul Koroleff, artiste russe qui s’installa à Beyrouth en 1929 et fut engagé par le gouvernement ; il dessina aussi les pièces de monnaie, les billets de la Loterie nationale et les bons du Trésor. Par la suite, d’autres artistes furent pressentis, dont le peintre libanais Moustapha Farroukh, et aussi d’autres imprimeries libanaises.

* L’auteur signera son ouvrage, « Le Liban, illustré par ses timbres », demain vendredi 16 janvier, à 18h30, à l’ordre des médecins (Beit al-Tabib), boulevard Tahwita.

7 Réponses vers “« Le Liban, illustré par ses timbres » du Dr Joseph Hatem”

  1. Fadia Doumani said

    Bonjour Dr. Hatem, mon pere Jacques Doumani est Philateliste, il est emerveillé par votre livre et a beaucoup aprecié ce que le fils de son ami Davidian a écris à ce propos. Il cherche à vous contacter. Si cela est possible, comment pourrais-t-on vous joindre?

    Fadia

  2. Tournier said

    Bonjour Dr. Atem

    Je possède des toiles de Koroleff héritées de mes parents.
    et j’ai passé toute mon enfance à Beyrouth.J’aimerais savoir ce qu’est devenu ce
    grand artiste et avoir toutes informations possibles à son sujet.
    Pouvez-vous m’aider ou me diriger vers une autre source.
    Merci par avance.

    • Jospeh Hatem said

      Excusez mon retard. je n’ai malheureusement aucune nouvelle de Korolef. J’ai entendu dire qu’il à quitté le Liban il y a longtemps.

  3. Fardos Bakri- Ayass said

    Bonjour Dr Hatem
    Dans les années 70 j’ai connu à la FFM un étudiant en médecine Joe Hatem
    serait ce votre fils? qu’est il devenu?
    Meilleures salutations

  4. Bonjour Dr Hatem

    Je suis moi meme collectionneur et je voudrais savoir comme acquerir certains timbres pour completer ma collection.
    Merci d’avance
    Roland

  5. may aschkar said

    A l’attention du Dr Hatem.
    Bonjour.
    Cher Dr, je suis May Gharios Aschkar, auteur de la serie ecologique de timbres- postaux, emis en 1993. Je suis Architecte d’interieur, professeur d’architecture interieure a l’ecole des Beaux-Arts de l’Universite Libanaise, actuellement en retraite.J’ai recu votre livre en 2010, j’aurai du vous ecrire aussitot pour vous feliciter de ce bel ouvrage, qui fait ma joie et surtout ma fierte, d’autant plus que vous avez choisis un de mes timbres ( la foret des pins) en couvertue. Je vous en suis tres reconnaissnte. j’aimerais vous signaler que ces timbres sont une partie de mon memoire de master que j’ai presente a l’universite, dont le sujet:( campagne publicitaire pour creer des espaces verts a beyrouth, a commencer par la « foret des pins. »)1991.
    je suis promoteur de la reforestation de la foret des pins.j’ai mene a bien ma campagne jusqu’a terme. Et pour commemorer cet evennement ,j’ai propose cette serie de timbres ecologiques ,alors que le liban venait a peine de sortir de la guerre civile. Mon projet fut vite accepte par le presIdent Hraoui, via mm Hraoui. et les timbres aussi.
    Cher docteur, excusez le retard, mais j’ai pour vous une grande estime.
    Au plaisir de faire votre connaissance.
    mes salutations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :