Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Pourquoi l’Égypte est tiraillée

Posted by dodzi sur décembre 31, 2008

Le Figaro

Moubarak est accusé par un grand nombre dArabe dêtre complice dIsrael dans le conflit qui loppose au Hamas à Gaza.

Moubarak est accusé par un grand nombre d'Arabes d'être complice d'Israel dans le conflit qui l'oppose au Hamas à Gaza.

Le gouvernement joue son rôle de médiateur en tenant compte de plusieurs enjeux politiques et économiques.

L’offensive israélienne dans la bande de Gaza a placé l’Égypte dans une position inconfortable. Tiraillée entre son alliance stratégique avec Israël et l’attachement de son opinion publique à la cause palestinienne, elle se retrouve à devoir négocier un cessez-le-feu entre Israël, qui l’a exposée à la vindicte arabe en attaquant Gaza deux jours après une visite de Tzipi Livni au Caire, et le Hamas, qui l’accuse de trahison. Avec une priorité : ne pas perdre le contrôle de sa frontière avec Gaza. Très pragmatique, cette politique est dictée par plusieurs facteurs.

• Une hostilité viscérale envers le Hamas. Même s’ils ne l’expriment pas ainsi en public, les dirigeants égyptiens ne veulent pas d’un «émirat islamique» à leur frontière. D’autant moins que le Hamas est lié à leurs principaux opposants, les Frères musulmans. Le Caire refuse donc d’ouvrir le terminal frontalier de Rafah, seule ouverture de Gaza sur le monde – même si elle pratique des ouvertures ponctuelles comme elle l’a fait hier soir -, depuis que l’Autorité palestinienne en a été chassée il y a un an et demi. Mais Hosni Moubarak l’a encore confirmé hier. «Pas question de donner un semblant de légitimité au Hamas», martèlent les responsables égyptiens, qui considèrent le président Mahmoud Abbas comme la seule autorité légale.

• Une rivalité régionale avec l’Iran. L’Égypte s’inquiète de l’influence croissante de l’Iran chiite dans le monde arabe sunnite depuis la guerre israélo-libanaise de 2006. Tout en se gardant d’entrer en opposition ouverte avec Téhéran, elle applique une politique d’endiguement au Liban et en Palestine, où elle soutient les adversaires du Hezbollah et du Hamas, financés et armés par l’Iran. Dans ce contexte, les propos du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, appelant les Égyptiens à descendre dans la rue et l’armée à désobéir, ont été qualifiés de «déclaration de guerre» par le chef de la diplomatie égyptienne.

• Des pressions américaines et israéliennes. Les États-Unis et Israël ont souvent accusé l’Égypte ne pas assez lutter contre le trafic d’armes avec Gaza. En 2003, ils l’ont même écartée du processus de paix au profit de la Jordanie pour le lancement de la «feuille de route». Un camouflet pour Le Caire, dont le statut de «médiateur privilégié» au Proche-Orient est aussi un atout précieux pour désamorcer les pressions occidentales en vue d’une démocratisation du régime. Depuis qu’elle a retrouvé sa place, l’Égypte joue donc les bons élèves face à une concurrence exacerbée, notamment avec le Qatar, très actif au Liban et qui souhaite organiser vendredi un sommet de la Ligue arabe sur la crise à Gaza.

• Des intérêts économiques à préserver. L’Égypte a une marge de manœuvre réduite dans le Sinaï. Le traité de paix de Camp David a découpé la péninsule en plusieurs secteurs où le nombre de soldats et leur armement sont rigoureusement définis. La zone frontalière est totalement démilitarisée. Malgré l’envoi de renforts importants ces derniers jours, l’Égypte craint de ne pouvoir maîtriser un afflux massif de Palestiniens, comme après le dynamitage du mur frontalier par le Hamas il y a un an. Or, elle ne veut pas prendre le risque de voir son eldorado touristique du Sud-Sinaï frappé par de nouveaux attentats. En pleine crise économique mondiale, «nous n’allons pas sacrifier les revenus du tourisme au nom de la solidarité avec le peuple palestinien», résume un officiel.

Le Caire, Tangi Salaün

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :