Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

L’armée demande aux Palestiniens de lui remettre des islamistes

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2008

AFP – Romandie News

Fatah - Jound al Cham - TerroristesL’armée libanaise a demandé à des factions palestiniennes d’Aïn Héloué, le plus grand des camps palestiniens du Liban, de lui remettre des islamistes recherchés qui s’y seraient réfugiés, a affirmé jeudi à l’AFP un porte-parole militaire.

« Le chef adjoint des services de renseignements, le colonel Abbas Ibrahim, et le chef des renseignements dans le sud, le colonel Ali Chahrour, se sont réunis mardi soir avec les représentants des différentes factions et familles d’Aïn Héloué et leur ont demandé de remettre des personnes impliquées dans des attentats contre l’armée », a souligné le porte-parole.

En août et en septembre, deux attentats ont visé des soldats libanais à Tripoli, la grande ville du nord, faisant 21 morts, dont 13 soldats.

« Les participants se sont dit prêts à coopérer avec l’armée en vue d’empêcher les terroristes de trouver refuge dans le camp, et de remettre ces personnes recherchées », a-t-il précisé, sans en indiquer le nombre.

Selon le porte-parole, le principal islamiste recherché est Abdel Rahmane Awad, qui aurait succédé à Chaker al-Abssi à la tête du Fatah al-Islam, selon les déclarations de membres de ce groupe radical ayant fait des « aveux » diffusés par la télévision publique syrienne il y a deux semaines.

Le Fatah al-Islam a affronté l’armée libanaise pendant plus de trois mois en 2007 dans le camp de réfugiés de Nahr al-Bared (nord). Les combats ont fait plus de 400 morts, dont 168 soldats.

« Actuellement, les factions dans le camp font pression sur les personnes recherchées pour qu’elles se rendent. Sinon, il y aura recours à d’autres mesures », a affirmé de son côté à l’AFP Kamal Medhat, représentant adjoint de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) au Liban.
« S’il y a recours à la force, ce sont les factions palestiniennes qui s’en chargeront », a précisé le responsable, indiquant que les factions « ne permettront à aucune personne recherchée de trouver refuge dans le camp ».
« Ce qui s’est passé à Nahr al-Bared ne peut absolument pas se passer à Aïn Héloué car les forces présentes dans ce camp sont capables d’empêcher les hors-la-loi de s’y réfugier », a insisté M. Medhat. Il a précisé que l’armée n’a exigé aucun « délai », mais que la remise des islamistes devrait se dérouler assez rapidement. Il a estimé le nombre de personnes recherchés à six, dont Awad.

Le fait que les camps, créés depuis l’exil des Palestiniens à la suite de la création d’Israël en 1948, échappent au contrôle de l’Etat libanais et de son armée, fait toujours craindre des affrontements semblables au scénario de Nahr al-Bared. La présence des islamistes recherchés à Aïn Héloué ont accru les inquiétudes concernant le sécurité du camp.

Des groupuscules extrémistes sont depuis des années installés à Aïn Héloué, situé dans la banlieue de Saïda (sud). Avec 45.000 habitants, c’est le plus grands des 12 camps de réfugiés palestiniens au Liban.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :