Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Énergie: Changer d’ampoules pour réduire les factures et sauver la planète

Posted by jeunempl sur novembre 13, 2008

L’Orient le Jour

lampe-fluorescente-compacte« Allégez le poids de vos factures », c’est le nouveau slogan d’une campagne nationale qui vise à véhiculer l’information sur l’importance d’utiliser des lampes à consommation d’énergie plus faible.
Elles sont appelées « lampes fluorescentes compactes » (LFC), elles ont de drôles de formes enchevêtrées, elles durent de 9 à 10 fois plus qu’une lampe normale et elles consomment 80 % d’énergie en moins. Beaucoup d’arguments qui sous-tendent la dernière campagne en date du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et du ministère de l’Énergie et de l’Eau, via le Projet du Centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCECP).
Comme pour d’autres campagnes sur l’efficacité énergétique (on se souvient de celles qui portaient sur l’économie d’énergie et sur la promotion du chauffe-eau solaire), cette « Campagne nationale pour l’utilisation des lampes à énergie efficace », lancée hier au Metropolitan Hotel sous le parrainage du ministre de l’Énergie Alain Tabourian, fera véhiculer le message avec humour. Dorénavant, les slogans « Allégez le poids de vos factures » et « Économisez donc l’énergie et gardez la lumière ! » empliront les panneaux d’affichage, les radios et les télévisions. C’est encore une fois les deux acteurs Liliane Nemri et Mounzer Baalbacki qui paraîtront dans le spot télévisé et les affiches, pour convaincre le public du bien-fondé du changement de lampes à la maison, autant au niveau individuel (une réduction significative des factures d’électricité) que planétaire (économie d’énergie et réduction des émissions).
Rola Khazen, coordinatrice du LCECP pour le marketing et l’information, a expliqué la teneur de la campagne. Elle a précisé que non seulement ces LFC consomment 80 % d’énergie en moins et durent 9 à 10 fois plus, mais elles ont une caractéristique extrêmement importante qui est celle de « réduire les émissions de CO2 (un gaz), responsable du changement climatique du fait de l’effet de serre ». « Cette lampe à énergie efficace est disponible en plusieurs formes, dimensions et voltages, et elle peut être utilisée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur », a-t-elle poursuivi.
Dans le mot de la représentante du PNUD au Liban, Marta Ruedas, représentée hier par Seifeddine Kabbaro, une question centrale : peut-on faire une différence par un simple changement d’ampoules ? « La réponse est oui, a affirmé M. Kabbaro. Notre planète souffre actuellement d’un excédent d’énergie gaspillée. Une grande partie de ce gaspillage est due à la quantité d’électricité utilisée par la population. Avec des émissions de CO2 qui causent des catastrophes naturelles dans le monde comme les cyclones et la fonte des glaciers, cela paraît simpliste de considérer qu’une simple ampoule peut être bénéfique. Or elle le peut. »
M. Kabbaro a parlé des efforts prodigués par le PNUD à travers le monde en matière de promotion de l’efficacité énergétique, insistant particulièrement sur des projets-pilotes mis en application par le LCECP dans différents villages libanais, et qui ont consisté à remplacer les lampes normales par des LFC. Selon lui, les résultats ont montré que l’économie sur la facture globale d’électricité d’un ménage pouvait atteindre les 13 %.
Enfin, le mot du ministre Tabourian a été prononcé par le PDG d’Électricité du Liban (EDL), Kamal Hayek. M. Hayek a estimé que la campagne devait être soutenue par d’autres facteurs qui s’insèrent dans le cadre d’une stratégie globale, reposant, notamment, sur l’adoption de politiques et de lois, qui seraient mises en application par des décrets et des mesures de motivation économique. Celles-ci, selon lui, seront prises en coopération avec le ministère des Finances et l’EDL, et consisteraient, principalement, en une augmentation du prix de la lampe normale et une réduction des taxes sur la lampe à efficacité énergétique, de telle sorte que leur prix sur le marché devient très proche (sachant que les LFC sont actuellement plus chères). Enfin, une dernière mesure devrait être prise par le ministère de l’Économie, pour s’assurer de la qualité des produits mis sur le marché.
Sur un plan macroéconomique, M. Hayek a estimé que si la lampe normale disparaissait des marchés dans le cadre d’un plan global implanté d’ici à 2012, « le Liban pourrait économiser, en énergie, l’équivalent de la production d’une centrale électrique ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :