Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Election d’Obama aux USA : dans les rues de Beyrouth, les Libanais sont partagés entre espoir et scepticisme

Posted by dodzi sur novembre 12, 2008

iloubnan.info

Le monde entier a salué la victoire triomphante de Barack Obama la semaine dernière. Dans les rues de Beyrouth, les Libanais aussi ont leur avis sur le nouveau président américain. Une remarque revient constamment parmi les personnes interrogées: « il ne peut pas être pire que son prédécesseur ».

Barack Obama, jeune, métisse, charismatique, a promis le changement tant attendu dans la politique americaine. Tout président américain étant titulaire du titre de l’homme le plus puissant sur la scène politique internationale, le monde entier observe l’arrivee d’Obama avec beaucoup d’attention. Dans les rues de Beyrouth, les états d’esprit varient entre scepticisme et espoir. En effet, l’élection de Barack Obama semble porter un message dans ce pays où le changement est parfois recherché ultérieurement mais s’avère toutefois impossible.

« Les Etats Unis ne font que ce qui va dans leur interêt »

Un homme métisse a été élu président du pays où le droit de vote était il n’y pas si longtemps réservé aux Blancs. Plusieurs perçoivent ce fait comme une preuve que « la démocratie existe » réellement. Marie, couturière quinquagénaire résidant à Verdun affiche sa surprise face aux résultats des élections. « Je n’ai jamais pensé que les Américains puissent élire un Noir. Ils sont connus pour leur racisme! Bon… Ça montre que les choses changent et que les mentalités évoluent ». Nabih, 60 ans, propriétaire d’un petit restaurant au quartier d’Achrafieh, affirme quant a lui qu’« ils savent ce qui est va dans leur intérêt, et ils le font. Si seulement nous faisions ce qui est dans nos intérêts… A chaque fois qu’un président américain est élu, on s’attend à ce qu’il apporte un peu de changement, mais en vain. Ça n’arrive jamais. Nous devons travailler pour aboutir nous-mêmes au changement ». Beaucoup pensent comme lui. Ils pointent amèrement du doigt le contraste entre les Etats-Unis et le Liban quant aux mécanismes politiques et le pouvoir du peuple à imposer le changement. Et bon nombre espèrent que « les Libanais en tirent des leçons pour faire de même ici et imposer le changement politique ». Dans une boutique à Saïfi, trois femmes ne cachent pas leur admiration vis-à-vis du nouvel occupant de la Maison Blanche. Elles voient en lui le « nouveau John Kennedy ». L’une d’entre elles poursuit « il représente le futur, le changement et l’espoir. Ce n’est pas le Liban qui compte vraiment ». Alors, une autre l’interrompt et dit « nous attendons toujours les autres pour nous apporter de l’aide. Il faut que nous commencions nous-mêmes à nous procurer cette aide dont nous avons besoin et ne plus élire les mêmes idiots qui sont aujourd’hui au pouvoir ! ».

« Obama va amorcer le dialogue avec les autres pays »

Entre-temps, les Libanais s’interrogent aussi sur les changements éventuels dans la politique étrangère américaine. Ibrahim Hajj, jeune vendeur de 24 ans, espère le meilleur apres cette élection : « D’après ce que j’ai entendu, il sera bon à l’égard du Liban. On dit qu’il n’est pas comme Bush ». Assis dans un café à Hamra, juste quelques mètres plus loin, Walid Jawhari se dit, toutefois, incertain. « Ils ne s’intéressent pas au Liban ni à aucun autre pays. Tout ce qu’ils font, c’est servir leurs propres intérêts. Obama pourrait créer un changement minime quant à la politique étrangère. Mais il n’est pas le seul à décider. Ce sont ses conseillers et surtout la CIA qui tranchent dans les décisions». Par contre, certains s’attendent à beaucoup plus. A Chiyah, en plein cœur de la communauté chiite, Mahmoud, 38 ans, chauffeur de taxi, s’attend à des changements majeurs: «Barack Obama n’est pas à 100% américain. Son père est africain et musulman. Ceci est bien important pour nous puisqu’il comprend les cultures diverses, contrairement à Bush. Obama n’est pas du tout favorable à la guerre. Il va amorcer des dialogues avec les autres pays de notre région et va aider à alléger les tensions ici ». Sa passagère universitaire, Ghina, 21 ans, se moque et dit « vous pensez alors qu’ils seront nos amis maintenant? Bien sûr que non ! L’élection d’Obama est importante pour les Américains mais ça ne va rien changer dans la politique étrangère du pays ». Ghina s’oppose fermement à toute ingérence américaine dans le monde arabe. « Non seulement pour ce qu’ils ont fait en Irak mais aussi ce qu’ils sont en train de faire au Liban ». Cependant, elle affirme qu’il y a quand même une petite opportunité qui sort de tout ca. « En raison de la crise financière, les Américains vont exiger de leur président une attention particulière sur les affaires nationales, et non plus seulement sur les conflits et l’aide à accorder à Israël au Moyen-Orient. C’est ce que George Bush n’a pas réussi à faire et c’est pourquoi ils ont voté pour le candidat démocrate » dit-elle avant d’ajouter que « de façon indirecte, ceci pourrait être bon pour nous ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :