Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Le Liban redevient une destination privilégiée pour les tournages

Posted by dodzi sur novembre 7, 2008

(L’Orient le Jour)

Tania NASRALLAH

Les sociétés de production locales attirent des clients arabes et européens.

Depuis quelques années, les investissements dans la production publicitaire au Liban sont en pleine croissance. Selon l’étude annuelle de la revue Arab Ad, ces investissements ont même permis au Liban de devenir leader régional dans le domaine.

Alors qu’au plus fort de la crise politique et sécuritaire, certaines sociétés de production locales ont dû temporairement délocaliser leurs activités, le Liban redevient aujourd’hui une destination privilégiée pour les tournages de publicité. Outre la douceur de son climat et la diversité de ses paysages, le pays offre en effet l’alliance d’un capital humain créatif et d’un pôle technologique doté d’un matériel haute définition. Le tout à des prix très compétitifs, notamment grâce aux faibles coûts de main-d’œuvre, sachant qu’un tournage requiert les services de plus de 70 personnes pour l’éclairage, le son, l’équipe technique, le montage, les costumes, le maquillage…

Cela a permis à la douzaine de sociétés de production présentes sur le marché d’attirer des clients étrangers, dont les budgets sont supérieurs à la clientèle locale.

Actuellement, « entre 60 et 80 % des tournages sont destinés à l’exportation », indique Gabriel Chamoun, le producteur de la société The Talkies, qui compte pas moins de 500 mètres carrés de plateaux de tournage disponibles et des laboratoires de développement ultrasophistiqués.

« Une certaine confiance et fidélisation s’est créée entre les clients étrangers et les sociétés de production libanaises, pour lesquelles il n’y a aucun compromis quant à la qualité du travail fourni. Cela a d’ailleurs poussé le quatrième groupe mondial de GSM koweïtien à nous confier son projet », souligne, pour sa part, le directeur de l’agence Saatchi & Saatchi, Vincent Chamoun.

Au moins une dizaine de publicités sont ainsi tournées chaque mois au Liban et la demande ne provient plus seulement de la traditionnelle clientèle arabe. Le renchérissement de l’euro a également poussé les agences de publicité européennes à s’intéresser au marché libanais. « Nous sommes à même de traiter toutes les demandes : on peut aussi bien filmer pour un client européen que pour un client koweïtien, recenser une blonde aux yeux bleus ou une brune aux yeux noirs type oriental, filmer dans un quartier moderne du centre-ville, ou dans un vieux souk oriental à des tarifs très compétitifs », affirme un autre producteur.

Les cachets pour une publicité au Liban varient en effet entre 80 000 et 2 millions de dollars, soit au moins la moitié des tarifs proposés en Europe.

Mais l’attractivité du Liban et l’activité des sociétés de production locales dépendent intimement de la situation politique et sécuritaire dans le pays. Après des mois de crise, les professionnels du secteur espèrent désormais que l’accalmie actuelle se poursuivra.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :