Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Obama courtise une communauté arabe de plus en plus acquise à sa cause

Posted by dodzi sur octobre 30, 2008

WaBayn.com

Dans toute élection, chaque voix compte car, comme dit le proverbe québécois, « on ne fait pas d’élection avec des prières ».

Le candidat démocrate, Barack Obama l’a bien compris à une semaine de l’élection présidentielle du 4 novembre prochain. Et pour cause. Il est allé courtiser la communauté Arabo-américaine à travers un enregistrement vidéo lors d’une téléconférence mardi à Washington et postée immédiatement sur le fameux site Youtube.

D’emblée, le candidat démocrate s’est dit « tellement heureux » du soutien des Arabes américains. « La diversité de l’Amérique est une source de force et votre communauté a tellement contribué à faire de l’Amérique un grand pays », a déclaré un Obama en costume cravate et souriant.

Un clin d’œil pour cette communauté même si elle ne représente qu’un petit pourcentage mais qui pourrait faire la différence le jour J. Les Arabes- Américains au Michigan par exemple représentent à peu près 5 pc de l’électorat de cet Etat, contre 2 pc en Virginie et dans l’Ohio.

Dans sa brève allocution, le candidat démocrate est allé droit au but en faisant siennes les préoccupations des arabes à commencer par l’inévitable et épineuse question irakienne. Là-dessus, Obama promet sans ambages qu’une fois élu, les GIs devront boucler leurs valises et rentrer illico at home.

« Nous connaissons tous les coûts de la guerre en Irak, une guerre à laquelle je me suis opposé dès le début et à une époque où c’était impopulaire d’agir ainsi « , a-t-il dit, avant d’affirmer: « Je commencerai alors à rappeler nos troupes immédiatement ».

Il s’est, au passage, engagé à aider les irakiens déplacés à rentrer chez eux et à accorder le droit d’asile à tous ceux qui craindraient pour leur vie à cause de leur lien direct ou indirect avec les Etats-Unis. Nul doute qu’ils seront nombreux.

Les mauvaises langues diront peut être que ce genre de discours est destiné à une consommation arabe. Mais la vérité est que le candidat démocrate, que certains partisans membres du parti de l’Eléphant n’ont pas hésité à surnommer « Barack Hussein Obama », a toujours crié urbi et orbi que les Etats-Unis s’étaient trompés de destination et d’objectif en envahissant l’Irak, s’attirant ainsi les foudres des républicains ou du moins ceux inspirés par leur candidat John Mccain.

Cet ancien vétéran de la guerre du Vietnam n’a pas caché, tout au long de sa campagne, son opposition à tout retrait américain d’Irak et son ambition d’en découdre même avec les voisins de ce pays, en particulier l’Iran.

Sur ce point, Obama, toujours conséquent avec lui-même, a déclaré dans son allocution, que sa politique étrangère « inclurait une diplomatie forte et de principe avec les voisins de l’Irak », allusion au dialogue avec ce que l’Administration Bush qualifie d’ »Axe du mal ».
Il s’est également engagé à soutenir un « Liban fort et sécurisé vivant en paix avec ses voisins » et à oeuvrer pour mettre fin au conflit israélo-palestinien et à réaliser l’objectif de deux Etats vivant côte à côte en paix et en sécurité.

« Ceci est important pour les Arabes-américains, pour les juifs-américains et pour moi-même », a affirmé le candidat démocrate car, selon lui, « si nous voulons que l’Amérique soit un phare moral pour le monde, nous devons donner le meilleur exemple ici, chez nous ».

Obama s’est en outre engagé à bannir « le système du profiling racial » qui vise surtout les personnes d’origine arabe, appliqué dans les aéroports notamment, et dénoncé par les militants des droits de l’homme.

Le candidat démocrate a conclu en s’adressant à la classe moyenne lui promettant des réductions d’impôts, un autre clin d’œil aux Arabes-américains qui, si l’on en croit les sondages le lui rendent si bien.

En effet, selon un sondage publié mardi à Washington par Zogby International pour le compte de l’Arab American Institute, l’avance de Barack Obama sur son rival John McCain a presque doublé depuis septembre dernier.

Le sondage montre par ailleurs que l’économie constitue l’une des préoccupations majeures de cette communauté dont les deux tiers, selon Zogby International, sont affectés par la crise économique actuelle.

Ainsi, si l’élection présidentielle devait se tenir aujourd’hui, Barack Obama serait crédité de 68 pc d’intentions de vote des Arabes-américains contre seulement 24 pc pour McCain et 7 pc pour le candidat Independent d’origine libanaise, Ralph Nader.

Selon le Dr. James Zogby, Président de l’Arab American Institute, « une combinaison de facteurs montre non seulement une grande victoire pour Obama parmi les électeurs Arabes américains mais également une augmentation importante du nombre de ces derniers qui s’identifient à présent aux démocrates ».

A titre de comparaison, en 2000, le vote Arabe- américain dans son ensemble était de 44 pc pour Bush, 38 pc pour Al Gore et 13 pc pour Nader, alors qu’en 2004, il était de 63 pc pour Kerry, 28 pc pour Bush et 8 pc pour Nader.

Le réalisateur grec Constantin Costa-Gavras disait bien que « la politique ne se résume pas au choix d’un candidat aux élections, c’est une manière de vivre ». Pour les électeurs Arabes- américains, c’est la manière Obama qu’ils comptent choisir, contrairement au désormais fameux Joe le plombier qui, lui, a choisi la manière McCain-Palin, c’est du moins ce qu’il a annoncé lors d’une conférence de presse « tant attendue » mardi.

MAP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :