Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Aoun : Les candidats aux prochaines élections doivent respecter le processus de réforme

Posted by dodzi sur octobre 29, 2008

Tayyar.org

A la suite de la rencontre hebdomadaire du bloc parlementaire « Changement et Réforme » qui a été tenue hier à Rabieh, le général Michel Aoun s’est adressé aux journalistes.

« Nous avons discuté dans notre réunion la situation générale dans le pays, notamment la déclaration du président Michel Sleiman. Le président avait souhaité d’avoir un bloc parlementaire national, mais les médias de la majorité ne propagent que les mensonges. Le quotidien « Al-Mustaqbal » a titré sa première page : « le courant de Aoun tire les boulets sur le président de la république », mais je ne sais pas quand nous avons tiré ces boulets. Ce même quotidien a intitulé « Gebran Bassil attaque l’appel de Sleiman ». Le président de la république n’a pas appelé à un bloc parlementaire neutre, en effet, il a prononcé que la patrie a besoin d’un bloc national. Selon nos principes nationaux et politiques, la neutralité est la plus pire des attitudes. Face à toute question nationale, il faut prendre une position positive ou négative. Nous ne pouvons pas être contre l’indépendance, ni contre la souveraineté, ni contre la liberté et ni contre la justice, et aussi nous ne pouvons pas soutenir la négligence, la corruption et la faillite de l’Etat. Dans toute affaire, il faut prendre une position. A pleine bouche nous assurons que nous sommes contre la neutralité. Le neutre ressemble à une maison vide qui attend l’arrivée d’un locataire. Nous ne comprenons pas quel lien y-a-t-il entre nos positions et celles du prédisent. Il n’y a aucun problème d’avoir un bloc indépendant pour des raisons patriotiques. L’indépendant ne peut rien réaliser, d’ailleurs c’est similaire à la neutralité. L’indépendant, seul, ne peut rien faire. Nous sommes en faveur des blocs parlementaires partisans. En fait, pour établir des réformes, il faut qu’il y ait des blocs. Les indépendants effritent la vie parlementaire. Il faut que le législateur soit un membre d’un bloc réformateur ou qu’il rejoigne le bloc adversaire. En effet, le bloc prend une position avec les réformes et contre les corruptions ou le contraire ; mais les indépendants ne peuvent pas prendre de telle position. Quand Mr Omar Moussa était au Liban, il m’a informé qu’il est à égale distance ; je lui ai répondu que sa position n’est pas seine, il faut qu’il soit auprès de la vérité. C’est notre point de vue politique, certains profitent de ceci pour créer un conflit chez l’opinion politique.

D’ailleurs, il y a une entente ces jours là entre « l’orient le jour » et « Al-Mustaqbal ». « L’orient » est devenu une version française de « Al-Mustaqbal » au point qu’elle a titré : « l’appel de Sleiman est mal accueilli au sein du CPL ». Nous ne critiquons pas ces médias pour les pousser à se corriger, car ils resteront corrompus. Je divulgue ce sujet afin d’expliquer les choses pour l’opinion publique. Nous nous intéressons aux citoyens non à ceux qui écrivent dans les journaux », a affirmé le général Michel Aoun.

Abordant le sujet des élections parlementaires et le choix des candidats, Aoun a assuré qu’il n’a aucune position positive ou négative vis-à-vis des candidats.

« Le CPL possède le plus grand bloc parlementaire dans la majorité des régions, nous avons le droit de bien penser avant de choisir nos alliés. En fait, le choix des alliés sera basé sur deux critères : respecter le processus de réforme et jouir d’un soutien populaire. Ceux qui veulent être nos alliés doivent accepter notre projet réformateur. Si nous emporterons la majorité et nous l’emporterons nous allons établir les réformes au sein de l’Etat. On ne veut pas d’alliés qui ne respectent pas le processus de réforme. L’allié doit être bien soutenu par les citoyens pour qu’il soit choisi comme candidat.

Nous ne choisissons pas des candidats qui ne respectent pas notre projet réformateur », a souligné le général. D’autre part, Aoun a déclaré que l’attitude américaine face à la Syrie a changé, « les américains ont affirmé que la Syrie est un stabilisateur dans la région. La dernière raide américaine est un adieu pour Georges Bush qui va quitter dans une semaine la maison blanche », a signalé Aoun. Le général a enfin salué la rencontre Nasrallah-Hariri, et a exprimé que le CPL encourage toute entente entre les libanais. Soulevant le sujet des prérogatives du vice-premier Ministre, Aoun a souligné la nécessité de mettre une loi qui organise le travail au sein du cabinet. « Il faut mettre un décret qui spécifie la relation entre les ministres, la relation de ces derniers avec le Premier Ministre et le rôle du vice-Premier Ministre », a-t-il conclu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :