Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

En mémoire de Dany Chamoun, pilier des martyrs libanais…

Posted by jeunempl sur octobre 18, 2008

El Nashra

Dany Chamoun

Dany Chamoun

A l’approche du 21 octobre, date de l’anniversaire de la mort du grand leader maronite Dany Chamoun (1934-1990), Elnashra.com se souvient de ce grand homme, qui aurait pu changer le cours de l’histoire libanaise contemporaine, s’il lui avait été donné de vivre.
Chamoun était connu pour ses qualités de visionnaire et pour son intelligence qu’il semblait avoir héritées de son père, feu le président de la République, Camille Chamoun. A noter qu’au regard de la plupart des Libanais qui se souviennent du mandat de Chamoun le père, il est symbole de prospérité, malgré la révolution de 1958.
Dany est le cadet des fils de l’ancien président. En 1975, il est nommé secrétaire de la défense du parti de son père, le Parti National Libéral (Al-Ahrar) et fonde la milice des Tigres (Noumour al-Ahrar).
La milice joua un grand rôle durant la guerre civile du Liban jusqu’en 1980, date à laquelle la milice est absorbée par la milice des Forces libanaises après une opération militaire éclair, connue sous le nom d’opération de Safra. En moins d’une journée, 70 morts sont tombés et une centaine de combattants ont été blessés. Son père décidera plus tard de dissoudre les « Noumour », et de préserver son alliance avec les « Gemayel » dans l’intérêt des chrétiens.

Dany Chamoun quittera alors le Liban jusqu’à l’assassinat de Bachir Gemayel, et l’élection du frère de ce dernier, Amine, à la présidence de la République.
Il a été le secrétaire général du PNL de 1983 à 1985, il a ensuite remplacé son père à la tête du parti, alors que les Forces Libanaises étaient en pleine insurrection contre l’autorité d’Amine Gemayel et sa tentative d’étendre son pouvoir à l’ensemble des régions Est.
En 1988, Chamoun devient le président du Front libanais, une coalition chrétienne. La même année, il est candidat aux présidentielles pour succéder à Amine Gemayel.
Pendant la guerre qui oppose l’armée libanaise sous le commandement du général Michel Aoun à la milice des Forces libanaises en 1990, Dany Chamoun soutient Aoun, se retire du Front Libanais et forme avec d’anciens membres le nouveau Front Libanais, qui soutient le général Aoun.
Le 21 octobre 1990, Dany Chamoun, sa femme Ingrid et deux de ses quatre enfants, Tarek (7 ans) et Julian (5 ans), sont assassinés dans leur maison, une semaine après la défaite de l’armée libanaise du général Aoun par l’armée syrienne et les Forces Libanaises. En 1994, Samir Geagea, le chef des Forces libanaises, est arrêté. Il sera inculpé et condamné pour ce meurtre. Samir Geagea a été amnistié en 2005.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :