Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Syrie: 17 morts dans un attentat à la voiture piégée à Damas

Posted by dodzi sur septembre 27, 2008

(AFP)

Dix-sept personnes ont été tuées et 14 blessées samedi dans un attentat à la voiture piégée à Damas, l’attaque la plus sanglante en Syrie depuis les années 1980.

Selon les médias officiels, la voiture bourrée de 200 kg d’explosifs a explosé dans une rue passante, près d’un poste des services de sécurité, à une intersection menant à l’aéroport international de Damas et à la tombe de Sayyeda-Zeinab, un haut lieu de pèlerinage chiite, où des flots de pèlerins chiites en provenance de l’étranger se rendent quotidiennement.

« Dix-sept personnes ont été tuées et 14 blessées », ont indiqué la télévision et l’agence de presse Sana.

Le président français Nicolas Sarkozy, qui a effectué en septembre la première visite d’un chef d’Etat occidental en Syrie depuis cinq ans, a condamné l’attentat « barbare » et assuré Damas de « la pleine solidarité de la France dans sa lutte contre le terrorisme ».

Le roi Abdallah II de Jordanie l’a aussi condamné.

« Il est clair que c’est une opération terroriste qui a visé une région bondée de gens. Et malheureusement toutes les victimes sont des civils », a déclaré à la télévision syrienne le ministre syrien de l’Intérieur, le général Bassam Abdel Majid.

« Nous ne pouvons montrer du doigt une partie précise mais l’enquête dirigée par l’unité de lutte antiterroriste nous mènera aux responsables », a-t-il ajouté.

La télévision syrienne, diffusant des premières images de l’attentat, a montré des voitures endommagées, des vitres brisées ainsi que des dégâts occasionnés à des immeubles.

« J’ai vu une voiture de taxi brûler », a raconté à la télévision un chauffeur qui a parlé d’une « énorme explosion ».

« La force de l’explosion m’a projetée hors du lit. J’ai cru à un tremblement de terre. Je remercie Dieu parce que les écoles et administrations sont fermées aujourd’hui, autrement cela aurait été un véritable massacre », a raconté un autre témoin. Une école est située à proximité.

Un autre témoin, Nassib, en état de choc, raconte qu’un de ses proches « Georges, 53 ans et son fils de 20 ans ont été tués alors qu’ils se rendaient à leur travail ».

Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière en Syrie depuis les années 1980, à l’époque où des attentats sanglants étaient commis par les Frères musulmans.

Les journalistes, autorisés à s’approcher plus tard du lieu de l’attentat, ont vu les gens balayer les débris de verres des vitres cassées et des voitures endommagées. Mais la voiture piégée a été retirée.

Le 22 septembre, les autorités libanaises avaient annoncé que la Syrie avait dépêché en renfort quelque 10.000 soldats sur leur frontière commune. « Damas a affirmé qu’il s’agissait de mesures de sécurité internes qui ne dépassent pas le territoire syrien », avait déclaré un porte-parole militaire libanais.

La Syrie, accusée de nouveau cette semaine par le président George W. Bush de soutenir le terrorisme, a connu ces derniers mois des assassinats et des incidents.

En août, le général Mohamed Sleimane, responsable de la sécurité du Centre d’études et de recherches scientifiques syrien, a été assassiné.

Le 12 février, Imad Moughnieh, un homme clé des opérations militaires du Hezbollah chiite libanais, a été assassiné dans l’explosion de sa voiture à Damas. Le Hezbollah a accusé Israël qui a démenti.

En juillet, les autorités avaient réprimé des troubles dans la prison de Saydnaya, l’une des plus grandes de Syrie, accusant des « condamnés pour des crimes de terrorisme et d’extrémisme » d’avoir provoqué des violences qui, selon une ONG, ont fait 25 morts.

La Syrie est sortie ces derniers mois de son isolement international avec notamment la visite de M. Sarkozy à Damas.

Mais les liens restent très tendus avec Washington qui l’accuse de soutenir le terrorisme en appuyant le Hezbollah et en facilitant l’infiltration d’insurgés en Irak. L’administration Bush lui reproche également son alliance avec l’Iran.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :