Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les élections se dérouleront en un jour ou deux au maximum

Posted by dodzi sur septembre 25, 2008

(L’Orient le Jour)

La commission parlementaire de l’Administration et de la Justice a tenu sa dernière réunion consacrée à la loi législative, dont la version finale devait être présentée hier par le président de la commission, Robert Ghanem, au président de l’Assemblée nationale.

« Ce que nous avons réalisé dans ce cadre est un pas fondamental vers la modernisation de la loi législative, a déclaré M. Ghanem à l’issue de la rencontre. Ce n’est pas ce à quoi nous aspirons, mais la période qui nous sépare des échéances ne nous permet pas de faire des réformes inapplicables. »

En réponse à une question concernant le déroulement des élections, M. Ghanem a précisé qu’elles auront lieu « en un jour ou deux au maximum ». « Si nous rencontrons des obstacles, parce qu’elles nécessitent une infrastructure humaine et sécuritaire, le ministre de l’Intérieur pourrait, suite à une décision du Conseil des ministres et sur sa proposition, les organiser en deux jours », a-t-il expliqué. En ce qui concerne les présidents des conseils municipaux, M. Ghanem a fait valoir que la loi actuelle, qui impose aux chefs des municipalités qui désirent se présenter aux législatives un délai de deux ans pour démissionner, est « injuste. « La Constitution donne le droit à tout le monde de se présenter aux élections », a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « Quand on élabore une nouvelle loi, il ne faut pas lui donner un effet rétroactif. »

Ibrahim Kanaan

De son côté, le secrétaire général du Bloc parlementaire du changement et de la réforme, Ibrahim Kanaan, a souligné que « la loi électorale ne doit pas être en contradiction avec la loi sur les municipalités, qui est en vigueur ». Dans une interview télévisée, M. Kanaan a affirmé que « tous ces droits et toutes ces lois ne peuvent être annulés pour des considérations politiques et électorales ».

« L’élaboration d’une législation qui jetterait les bases d’une culture démocratique nécessite le dépassement des obsessions électorales pour les remplacer par des obsessions visant à améliorer et développer la pratique démocratique », a poursuivi M. Kanaan. Il s’est étonné de la proposition faite par certains pour abolir le délai de deux ans imposé aux chefs des municipalités « pour ce tour uniquement ». « Nous devons cesser dans la République libanaise de légiférer pour une seule fois uniquement et exceptionnellement », a-t-il insisté.

Interrogé sur la déclaration faite par le ministre de l’Intérieur qui a souligné qu’il ne doit pas y avoir d’obstacles devant les présidents des conseils municipaux désirant se présenter aux législatives, M. Kanaan a noté que « cette idée pourrait faire l’objet d’une loi, après discussion ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :