Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Un membre de l’opposition libanaise tué dans un attentat

Posted by dodzi sur septembre 10, 2008

(AFP)

BEYROUTH — Saleh Aridi, membre du Parti démocratique (opposition), a été tué mercredi soir dans l’explosion d’une voiture piégée dans la région d’Aley, au sud-est de Beyrouth, a déclaré à l’AFP un responsable des services de sécurité.

Six autres personnes ont été blessées, a-t-il précisé.

Selon le responsable de sécurité, M. Aridi, qui sortait de sa maison, se trouvait seul à bord de sa Mercedes au moment de l’explosion. « Lorsqu’il a démarré sa voiture à 21H30 (18H30 GMT), celle-ci a explosé », a-t-il dit.

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que la bombe était placée à l’intérieur du véhicule.

La voiture a explosé dans la localité druze de Baysour, son village natal, dans la région d’Aley.

Saleh Aridi, la cinquantaine, est un important conseiller de Talal Arslane, leader druze de l’opposition et rival du leader druze de la majorité parlementaire, Walid Joumblatt.

Selon une source gouvernementale, Saleh Aridi est le fils d’un important responsable religieux druze.

Cet attentat intervient au lendemain de l’appel du président de la République Michel Sleimane à un dialogue national mardi prochain pour que majorité et opposition règlent leurs différends, conformément à l’accord interlibanais de Doha.

Signé le 21 mai dernier, cet accord a permis l’élection du général Sleimane à la tête de l’Etat, après une vacance de six mois, puis la formation en juillet d’un gouvernement d’union nationale.

Avant sa conclusion, une crise politique profonde entre la majorité parlementaire et l’opposition emmenée par le Hezbollah chiite et le Courant Patriotique Libre du Général Aoun, avait paralysé depuis novembre 2006 les institutions de l’Etat.

Cette crise avait dégénéré en mai dernier en violences qui avaient fait 65 morts et 200 blessés, les plus sanglantes depuis la guerre civile (1975-1990).

Le dernier attentat à la voiture piégée au Liban s’est produit le 25 janvier dernier et a visé Wissam Eid, officier au service de renseignement des Forces de sécurité intérieure qui était impliqué dans les enquêtes sur les attentats qui ont secoué le Liban depuis 2004.

L’attentat de mercredi intervient en pleine période d’apaisement au Liban, alors qu’a notamment été signé lundi un accord de réconciliation entre les communautés musulmanes alaouite (partisan de l’opposition) et sunnite (partisan de la majorité) à Tripoli, la grande ville du nord du Liban dans le but de rétablir le contrôle de l’Etat sur cette ville portuaire et mettre un terme aux affrontements qui ont fait au moins 23 morts depuis mai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :