Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Nord Liban: 18 morts dont 10 militaires dans un attentat

Posted by jeunempl sur août 13, 2008

Libnanews

Des sources officielles ont indiqué que l’attentat à la bombe ayant visé un bus dans une rue de Tripoli au nord Liban transportant des soldats de l’armée libanaise aurait fait 17 morts dont 10 militaires et plus de 40 blessés. Le juge militaire en charge du contre-terrorisme Jean Fahd est arrivé sur place pour inspecter la scène du crime. Tripoli reste le siège de violences sporadiques depuis les affrontements entre combattants sunnites du quartier de Bab Tabanneh et alaouites de Jabal el Moshen. L’armée libanaise s’était déployée suite à ces combats qui ont fait plus de 60 morts. Cependant, des explosions frappaient depuis la ville sans toutefois faire de victimes.

Selon les premières constatations, la charge explosive de 1.5 kilo de TNT aurait explosé à proximité immédiate du bus, le long d’un muret en béton, aggravant l’effet de l’explosion.

L’armée libanaise était également intervenu contre le groupuscule islamique du Fatah al Islam retranché dans le camp palestinien de Nahr Bared à proximité de la ville en 2007. Cette organisation terroriste serait impliquée, selon les services de renseignements libanais, dans le double attentat qui visé 2 bus dans la région chrétienne d’Ein Alak au Metn.

Selon l’ANI, Mohammed Abu Bakr, Mohamed Amri, Habib B., Abdul Rahman Zureik, Aisha Omar Khadr, Marei Mohammed Mustafa, Mohamed Khedr, Mohammed Aldhebe, Ziad Abdel Karim, Fawaz Khalaf, Hussein Zoubi auraient été tués dans l’explosion de la bombe. Le corps mutilé par l’explosion d’une autre victime qui reste pour l’heure non identifiée a été amenée à l’Hospital de la Charité Islamique de Tripoli.

Cet attentat intervient alors que débute la visite du président de la république Michel Sleiman en Syrie. Cet acte terroriste pourrait être un message au chef de l’état est l’ancien commandant de l’armée libanaise qui a mené de nombreuses opérations dont celles de Denniyé en décembre 1999 et contre le groupuscule du Fatah al Islam. Cet attentat intervient également au lendemain du vote de confiance qui a permis l’entrée en fonction officielle du deuxième gouvernement Saniora.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :