Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Ecologie – Mawassem Khair: 10 projets que nous voulons réaliser au Liban courant 2008-2009

Posted by jeunempl sur août 2, 2008

Ibrahim el Ali – président de Mawassem khair

Liste des projets:

1-Reboisement de 40.000 Oliviers
2-Renforcer les capacités des actions des sapeurs pompiers du Liban
3-Campagne de sensibilisation aux risques sismiques dans les écoles et formation de la défense civile
4-Détection et dépollution des bombes à sous munitions et sensibilisation à la population
5-Nettoyage des rivières et sensibilisation de la population
6-Station d’épuration des eaux usées pour l’hôpital et la ville de Tibnine
7-Soutien aux municipalités pour le traitement des déchets ménagers
8-Sensibilisation à la protection de l’environnement au Liban
9-Assises du développement durable et de l’environnement au Liban
10-Aires marines protégées au Liban

1- Reboisement de 40.000 Oliviers

Objectif principal
La finalité du projet est de reboiser des oliviers dans le sud Liban, principalement dans les villages situés au sud du fleuve Litani.

Les petites exploitations familiales ont le plus souffert des feux de forêts

Ce reboisement va permettre essentiellement aux populations de retrouver des revenus qu’ils ont perdus soit à cause de la guerre, soit à cause des différents feux de forêts qui ont frappés les petites exploitations agricoles :
– pour mener une lutte contre la faim et de façon durable ;
– pour protéger l’environnement en reboisant d’abord, mais surtout en favorisant la biodiversité ;
– pour participer au développement durable ;
– pour accompagner un projet de la Finul et de l’agence Française de développement d’installer 4 usines de pressoirs à huile d’olive ;
– pour préparer une campagne beaucoup plus vaste de reboisement d’un million d’oliviers à travers tout le Liban, cette première campagne ayant pour but de servir de modèle. Sensibilisant les différents pays de la Finul l’Italie, la France, l’Espagne, la Turquie, le Portugal, Pays de la méditerranée et concentrant la production Mondiale de l’oléiculture et utilisant les infrastructures techniques de la Finul pour mener ce projet à terme.

Objectifs spécifiques
Reboiser 40.000 oliviers à travers 50 villages, à raison de 1000 oliviers par village pour les villages supérieurs à 5000 habitants. Et de 500 arbres pour les villages plus petits.


Sensibilisation au reboisement avec Finul, Maires, Chefs religieux, instituteurs et ONG

A raison de 3 arbres par famille soit 13 333 familles, ces oliviers étant d’une certaine taille, on peut espérer qu’après 2 ans l’exploitant pourra bénéficier des ressources procurées par l’olivier.

100.000 personnes sont concernées directement ou indirectement par ce projet, les petites unités de fabrication d’huile d’olive ou de savon en premier chef, ce projet est un levier du développement durable dans cette région démunie complètement d’industrie.

2- Renforcer les capacités des actions des sapeurs pompiers du Liban

Le présent dossier, est destiné aux renforcements des capacités d’action des Sapeurs Pompiers du LIBAN, à la lutte contre les feux de forêts, dans le cadre de la préservation de l’environnement et de la défense civile.

Ce programme s’accompagne avec un don de matériel (10 camions pompiers, ambulances, et matériels) récupérés en France, rénovés et livrés au Liban.

Une formation et organisation des équipes de pompiers Libanais seront délivrées autant pour l’utilisation du matériel, que dans un programme de lutte contre les feux de forêts et une formation de secouriste d’urgence en cas d’incendie civile, ou d’accident de la route.
3- Campagne de sensibilisation aux risques sismiques dans les écoles et formation de la défense civile

Mawassem Khair (Moissons de la bienfaisance) partenaire de L’association « POMPIERS DE L’URGENCE INTERNATIONALE », qui est dotée d’une expérience internationale pratique de plusieurs années dans de nombreux pays est en mesure d’engager un programme de sensibilisation et de formation de la population Libanaise.


Un simulateur de tremblement de terre pour sensibiliser la population

La formation des personnels de Mawassem Khair et les volontaires de secouristes permettront de pérenniser les actions menées.

Plus de 800 petits séismes ont été signalés depuis le mois de février 2008, dont certains ont atteint 3,5 à l’échelle de Richter.
Les experts prévoient un séisme important dont l’épicentre se situerait au Sud Liban, et c’est la première fois depuis 40 ans qu’une telle fréquence de tremblements de terre est observée.


Former les secours en cas de tremblement de terre important

Après l’instabilité politique, les bombardements massifs de la guerre, les pollutions généralisées, les feux de forêts ayant détruit plus de 20% du paysage vert au Liban, après Nahr al Bared, des manifestations massifs bloquant tout le pays, la mini guerre civile, après la crise économique majeur que traverse le Liban, voila que nous devons nous préparer à un important tremblement de terre.

L’objectif est de développer une culture du risque sismique dans le milieu scolaire et ainsi s’appuyer sur les enfants pour diffuser cet enseignement au sein des familles. Les enfants doivent connaître le risque, son origine et ses manifestations pour être préparer à l’affronter, physiquement et mentalement.

4-Détection et dépollution des bombes à sous munitions et sensibilisation à la population

Le présent dossier est destiné au déminage d’urgence des bombes à sous munitions situées dans les zones d’habitation, ou de petites exploitations agricoles, ou à proximité des municipalités.

Au milieu des champs d’oliviers, dans les jardins privés, nous enlevons les engins de mort

Le professionnalisme de l’ONG HAMAP démineurs partenaire de Mawassem Khair (Moissons de la bienfaisance), notre connaissance du terrain, et des conditions du déminage, nous permettra d’apporter une aide substantielle, permettant de redonner vie à une région emprisonnée par ces engins de mort.

Le présent dossier, est destiné aux déminages d’urgence des bombes à sous munitions situées dans les zones d’habitation, ou de petites exploitations agricoles, ou de proximité des municipalités.

Ce projet est destiné uniquement à détecter des Zones d’urgence et de procéder à l’élimination des bombes. Puis avec HAMAP Formation nous allons lancer un programme de sensibilisation auprès de la population, des écoles et former des démineurs locaux.

5- Nettoyage des rivières et sensibilisation de la population

Le présent dossier, est destiné à mener une campagne intensive et active de nettoyage des rivières et la valorisation des ressources hydrauliques au Liban.

Cette campagne s’exercera sur les 5 principaux cours d’eau au Liban, avec une campagne de sensibilisation auprès de la population des industriels et des agriculteurs principales sources de pollution des eaux.


Ici dans la banlieue sud de Beyrouth, sacs plastiques, déchets industriels et agricoles finissent tous à la mer

Un bilan de la biodiversité des fleuves sera effectué avant le travail 6 mois puis un an après le nettoyage avec les étudiants biologistes de l’université de Beyrouth, et avec HAMAP Nous déterminerons la liste des projets d’ingénierie à proposer aux différents acteurs pour garder nos ressources dans un état convenable.

Après une campagne active de nettoyage et d’information, un état des lieux sur tout le Liban sera effectué, accompagné de campagnes de presse, et de films vidéo qui seront diffusés dans les écoles et les établissements secondaires.


De l’eau il y en a partout au Liban, ici une rivière souterraine, quel est son taux de nitrate? Comment la rendre potable?

L’université de biologie de géologie, de géographie, de Beyrouth seront nos partenaires privilégiés pour protéger la biodiversité au Liban, et redonner de l’eau potable aux citoyens.

6- Station d’épuration des eaux usées pour l’hôpital et la ville de Tibnine

Le présent dossier est destiné à la construction d’une station d’épuration des eaux usées à l’hôpital de Tibnine au Sud Liban,
Ce projet améliorera de façon importante la condition des habitants avoisinants.


Ici une station d’épuration d’eaux usées à l’hôpital de Kobayat construite par nos partenaires HAMAP, Exemple à reproduire partout

L’hôpital donnera une image de volonté d’amélioration des conditions environnementales en stoppant les infiltrations des eaux usées dans les nappes phréatiques souterraines.

Et cette station pourra recevoir les eaux usées des casernes de la Finul et de la ville de Tibnine.
Enfin, l’eau traitée verra sa réutilisation pour l’irrigation des terrains agricoles avoisinants.
Ce projet devra servir de modèle, pour encourager d’autres municipalités et organismes, hôpitaux, grandes entreprises à traiter les eaux usées localement particulièrement sur les villes au bord du littoral, au lieu d’espérer de grands projets étatiques inappropriés au Liban.


Figurez vous que même les déchets sanitaires des 14000 soldats de la Finul finissent dans fosses septiques à ciel ouvert polluants nos montagnes bibliques et les napes phréatiques du Liban, ne faut-il pas faire quelque chose?

Mobiliser les acteurs et créer une véritable synergie de développement durable au Liban!

7- Soutien aux municipalités pour le traitement des déchets ménagers

La première préoccupation de ce projet est d’organiser efficacement l’enlèvement, et le traitement des déchets solides d’ordre ménager, dans toutes les municipalités au Liban.


Voici comment on ramasse les poubelles dans nos villages
Les poubelles finissent par polluer nos montagnes; amas d’ordure sur la source d’eau de Tyr sources de Ras el Aïn, parfois connues comme étant les Vasques de Salomon

Ici un centre de tri des ordures ménagères en arrêt de fonctionnement faute de financement, il faut savoir que les municipalités au Liban reçoivent difficilement leur budget alloué par l’état, puis que les prélèvements fiscaux sont très difficiles à mettre en place.


Il faut faire fonctionner ce qui existe déja, et demande peu de financement, tous les pouvoirs du monde préférent de nouveaux projets qui engendrent des financements plus importants, vous devinez pourquoi ?
Ici, une unité de tri et d’incinération des déchets, et faute de moyen, on brûle les déchets plein ciel.

Ce projet consiste à refaire démarrer cette unité de traitement de déchets et de l’utiliser comme vitrine pour former les autres municipalités puis créer des synergies entre elles, pour trouver des solutions aux problèmes environnementaux causés par ces déchets. Jusqu’à ce qu’un jour nous transformions en richesse ce que tout le monde appelle déchets.

8- Sensibilisation protection de l’environnement au Liban

Le présent dossier, est destiné à mener une campagne intensive et active de sensibilisation aux problèmes liés à la protection de l’environnement au Liban. Campagne avec des supports affiches, presse locale et internationale, ramassage des ordures avec les élèves et les boys scouts, informations aux bords des plages et des rivières.


Campagne de sensibilisation à la protection de l’environnement et de ramassage des ordures

Répertorier tous les problèmes soulevés par les maires et créer des synergies entre les collectivités locales françaises et libanaises, et faire l’état des lieux au niveau des traitements des déchets, des eaux usées, des différentes formes de pollution, nitrate, CO2, promouvoir des campagnes d’information sur les énergies renouvelables.

9- Assises du développement durable et de l’environnement au Liban

Le projet consiste à mobiliser tous les partenaires Libanais, pour organiser les assises du développement durable et de la protection de l’environnement au Liban pendant une semaine.
Suite à l’experience partagée avec la Région Rhône-Alpes-DPERC au 5èmes Assises Nationales du Développement Durable, nous allons reproduire ces modèles de reflexion en les adaptant aux réalités Libanaises.

En y invitant, les différents chefs religieux, les autorités de l’état, ministre de l’environnement, les acteurs de l’eau, de l’énergie, du traitement des déchets, le corps scolaire et éducatif, les maires, les forestiers, les agriculteurs, les pécheurs, les entreprises, le mouvement associatif les journalistes et tous les acteurs concernés.


Ici à tyr une réserve nature, et juste derrière les arbres, une décharge d’ordure sur la source d’eau la plus importante de Tyr Ain el Ras? Quelle folie!

Créant ainsi une synergie entre toutes les confessions et municipalités de diverses régions sur un thème qui nous concerne tous, et cimentant un climat de paix durable, En s’inscrivant dans le prolongement de la dynamique régionale et des partages d’expériences autour de démarches résolument innovantes.

En confirmant le niveau d’expertise de l’événement tout en ouvrant largement les débats et les manifestations au public.

L’essentiel des messages :
– Le Développement Durable c’est Vous, c’est Nous, c’est Moi (actions et responsabilisation de chacun) ;
– L’homme doit rester au centre du dispositif. On doit pouvoir identifier clairement dans chaque ateliers de réflexion les 4 piliers du Développement Durable, en rééquilibrant si nécessaire les aspects « gouvernance » et « social » puis définir une chartre commune ;


Voici un paradoxe, les premieres poubelles sont dans une commune pauvre, et les deuxiemes dans une grande commune de plus de 20.000 habitants l’été, avec des expatriés très riches ! Les solutions existent , trouvons les!

– Il y a urgence dans l’action et dans le changement en restant dans une logique positive. Il s’agit de créer un élan, de mettre en place des leviers, de partager les expériences, pourquoi la ville de Zahlé continue à faire marcher efficacement son incinérateur des déchets, alors qu’à Chaqra l’incinérateur est stoppé faute de moyens financiers ;


Ici cet unité de tri et d’incinération des ordures est en arrêt faute de moyens financiers, comment fait Zahlé pour faire fonctionner le sien ? pourquoi ne pas partager les coûts avec les communes avoisinantes

-Les aspects innovants et spécifiques au Liban, où tout est à construire et l’intérêt économique des dispositifs doivent apparaître comme prioritaires pour être effectivement accessibles au plus grand nombre;

– Au terme de ces assises nous devrions produire un livre blanc avec les résolutions permettant au Liban d’améliorer la qualité de son eau, de sa mer, de son air, et de sa terre, travailler de concert pour faire de ce pays à l’horizon de 2015 le premier pays entièrement écologique.

10- Aires marines protégées au Liban

L’Union pour la Méditerranée met en avant la priorité de revivifier la mer méditerranéenne, le Liban est l’axe principal pour commencer la dépollution de la mer et créer des « Réserves Marines pour la Méditerranée.

Sa mer n’a jamais été épargnée, faut il vous rappeler les 15.000 tonnes de fuels déversées suite à la guerre écologique, les déchets de Saida inondant la mer suite à une tempête ?

Tout ceci conclut en faveur de la mise en place d’un réseau de réserves marines dans la mer Méditerranée pour pouvoir sauver sa productivité en matière de biomasse, sa vie marine et ses écosystèmes.
La mer Méditerranée est un environnement riche et diversifié, elle abrite de nombreuses espèces uniques et des Écosystèmes importants.

De par sa géographie fermée qui se termine et bute au Liban et qui y prend sa source culturelle et historique autant pour ses navires, ses ports que pour son alphabet phénicien.

Le Liban Berceau de la Méditerranée est pour nous le point de départ de tout projet de protection de l’environnement dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée.
La mer Méditerranée est menacée par plusieurs activités Humaines, dont la sur pêche, l’utilisation de techniques de Pêche destructrices, la pollution et les changements climatiques. Petit à petit, ces activités dégradent les ressources.


La région Paca a utilisée ses chalutiers pour nettoyer la mer pendant une année, en une journée de tempête à Saida, tout le travail de Marseille etait réduit à néant, l’interdépendance est criante ici pour le développement durable.

L’expérience de l’oceanium pour créer des AMP
Le témoignage de l’Agence Française du Développement, avec le Fond Français de l’environnement marine, nous permettra d’apporter notre expertise et la capacité de mener à bien ce projet et créer des aires de réserves marines au Liban.

Il existe des espèces endémiques qui nécessitent une protection particulière, plus d’une espèce sur quatre sur le bassin n’existent qu’en Méditerranée. Elle est aussi plus chaude, plus salée et moins riche en nutriments que l’océan Atlantique, ce qui explique sa faible productivité primaire, et la rend si vulnérable à la surexploitation.

Quand au Liban, la pêche à la dynamique était presque de coutume, ou des pécheurs inconscients du littoral mélange dans du poison puissant comme l’arsenic dans du pain et le jette dans la mer, récupère le poisson qui flotte ; lui arrache les bronchites et les intestins avant de le consommer, après y avoir éradiquer toute forme de vie.

Nous voulons contribuer dans ce Liban uni qui se reconstruit à travers tous ses projets dans le domaine humanitaire et de l’environnement. Et faire participer les biologistes, les universitaires, les ministères concernés, les collectivités riveraines de la côte, les pêcheurs, les spécialistes Français du domaine, Ifremer, etc. Et redonner à notre pays la lumière de sa beauté originelle.

Conclusion

Le Liban présente d’avoir des terrasses rocheuses qui sont unique dans le bassin oriental de la méditerranée, ces terrasses sont un vivier très riche en biotope.

Lors de la catastrophe écologique de l’été 2006, à Jbeil, et à Batroun, ces espèces animales et végétales uniques au Liban et trésor de la biodiversité méditerranéenne ont disparu sous le génocide de 15.000 tonnes de Fuel.

Il appartient à la communauté internationale, ou au moins l’union pour la méditerranée de prendre ses responsabilités et soutenir les projets de protection de l’environnement au Liban. Les stations d’épurations sont nécessaires pour lutter contre toute la pollution de bactéries pathogènes, Nettoyer les rivières qui déversent leurs tonnes de sacs plastiques et autres immondices, Traiter les déchets ménagers pour éviter une autre catastrophe de Saida, créer des aires marines protégées protégeant également ces terrasses bref protéger l’environnement au Liban, c’est protéger l’espace méditerranéen.

Pour nos enfants et nos cèdres de 5000 ans!

2 Réponses vers “Ecologie – Mawassem Khair: 10 projets que nous voulons réaliser au Liban courant 2008-2009”

  1. BILLARD François said

    Cher Monsieur IBRAHIM ,
    Très sincères félicitations….
    J’ai fait connaissance du Liban en Septembre 90 , date de ma venue comme « Volontaire D.C.C. »..
    J’y suis d’abord resté 4 ans puis y suis revenu plusieursq fois pour de courts passages : >La dernière fois , c’était en Janvier 2009 pour 3 semaines à Deïrr el Ahrmar .
    On vient de me demander d’écrire un nouveau livre sur le cèdre du Liban qui sera illustrté par un célèbre photographe libanais : Monsieur Clément TANNOURI .
    Comme je voudrais que celivre soit plus qu’un magnifique album , mais plutôt une sorte
    de manuel pour encourager le reboiseùment , je serais honnoré de compter sur votre coopération
    Vous pouvez me joindre au tél. : 02 31 38 97 42.
    Très cordialement : François Billard

  2. jeunempl said

    Monsieur Billard,

    Nos encouragements et nos félicitations pour l’oeuvre que vous êtes entrain de réaliser, en vous souhaitant tout le succès qu’il mérite.

    Nous avons transmis votre message à M. Ibrahim el Ali. Vous pouvez d’ailleurs visiter son blog à cette adresse:
    http://fondation-elali.blogspot.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :