Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Plusieurs idées et formules gouvernementales créent une ambiance optimiste

Posted by jeunempl sur juin 28, 2008

Des solutions du côté de l’opposition, Siniora et Geagea s’affrontent et la prix du pain se stabilise

(Tayyar.org)

Le vent d’optimisme qui a soufflé hier sur le processus de formation du gouvernement qui dure depuis presque un mois, date à laquelle Siniora a été désigné, laisse croire que le nouveau cabinet verra bientôt le jour. Certains craignent néanmoins de nouveaux obstacles qui pourraient tout faire basculer à nouveau.

Plusieurs projets de cabinet ont été échangés dans les premières heures de la nuit entre le Grand Sérail, le palais présidentiel, Ain El Tiné et Rabieh, qui ont prouvé la solidarité de l’opposition avec le chef du Bloc du Changement et de la Réforme le général Michel Aoun. Le Président de l’Assemblée a néanmoins décrit cette situation en disant : « à peine une proposition est-elle faite et à peine commence t elle à être examinée qu’une autre proposition est faite pour la détruire… ». Les milieux du premier ministre désigné ont parlé d’un « rapprochement » qui aurait résulté de la visite nocturne de Siniora à Rabieh où il s’est entretenu avec le général Aoun et le responsables des relations politiques au sein du courant national libre l’ingénieur Gebran Bassil. Ce rapprochement n’a pas été nié par le chef du Bloc du Changement et de la Réforme mais n’a pas non plus été confirmé en attendant que Siniora prenne sa décision une fois tous les obstacles et les réserves au sein de son parti levés et notamment la demande du chef des Forces Libanaises Samir Geagea qui demande à être mis au même niveau que le général Aoun et obtenir un portefeuille souverainiste. Le quota des chrétiens se limitant à un seul portefeuille souverainiste qui devrait être attribué à celui qui représente la majorité chrétienne sur le plan parlementaire et populaire, soit le général Aoun.

Dans le contexte des formules gouvernementales proposées, un des projets attribue au général Aoun la vice présidence de l’Assemblée ainsi que les ministères de la Justice, des Travaux Publics ou de l’Economie, des Jeunes et celui des affaires sociales, le général Aoun aurait demandé le ministère de l’Agriculture pour son allié Elias Skaff. Dans ce même contexte également, le ministère des télécoms pourrait être libéré de l’emprise du 14 mars et Siniora aurait demandé au général Aoun un « engagement personnel » pour ce qui concerne ce qu’il estime être relié au Tribunal International au sein du ministère de la justice, comme il pense que le ministère des télécoms est relié à Paris III. Mais ce qui est de notoriété public, c’est que le général Aoun n’accepte pas les offres soumises à conditions d’autant plus que sa position est claire concernant le Tribunal International et Paris III, ce qui fait que les conditions préalables ne sont pas justifiées.

La position de Aoun est également claire dans son refus de l’offre consistant à attribuer le ministère des Affaires Etrangères à un chiite du Bloc du Changement et de la Réforme qu’il nommerait lui-même, les Chrétiens ayant le droit à un ministère souverainiste au même titre que les autres confessions.

En bref, rien n’est encore réglé malgré le climat optimiste dans la formation du cabinet et la volonté de la plupart des partis à accélérer le processus. Les dernières heures ont ainsi connu une grande agitation, et les concertations et négociations se sont multipliées le spectre de l’explosion sécuritaire hantant tous les esprits. Cette hantise s’est traduite par un renforcement des forces de sécurité dans la Bekaa et à Tripoli pour éviter de possibles évolutions des affrontements de Bab El Tabbane et Jabal Mohsen.

Concernant la crise du pain qui a suivi la hausse du prix du paquet à 2000 Livres Libanaises, le ministre de l’Economie a été contraint de se plier aux demandes des boulangers et le prix du paquet a ainsi retrouvé son prix initial de 1500 Livres Libanaises.

Le comité de l’administration et de la justice se réunira Lundi matin afin d’étudier le projet de Loi proposé par les députés du Bloc du Changement et de la Réforme, Ibrahim Kanaan, Neematallah Abi Nasr, et Ghassan Mkheiber relatif au découpage électoral afin qu’il soit discuté ultérieurement au parlement.

Le président de la République : Le Liban puise sa force dans la résistance

Siniora : Nous avançons dans la formation du gouvernement… Il existe encore quelques obstacles

Ban Ki Moon : Nous sommes déçus du retard

Hezbollah : Nous sommes concernés par les désignations au sein des services

Geagea : Si Aoun a droit à un portefeuille souverainiste alors nous y avons droit aussi

Le président Mikati : L’accord de Doha est contraire à la constitution dans certains de ses aspects

Ibrahim Kanaan : La constitution a posé le délai de 30 jours pour présenter la déclaration ministérielle

Général Achraf Rifi : La sécurité ne relève pas uniquement de l’armée

Neematallah Abi Nasr : Il ne convient pas à Amal, Hezbollah et Hariri que le Caza soit une circonscription

Parti « Waed » : Demande à Sleiman d’intervenir efficacement

Téhéran : Réitère son soutien aux accords de Doha

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :