Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le président organise le palais et la majorité hésite entre Hariri et Seniora.

Posted by jeunempl sur mai 27, 2008

Le bloc du Changement et de la Réforme s’interroge sur les raisons des protestations et Berri répond que le perturbateur sera châtié

(Tayyar.org)

Les derniers invités arabes et étrangers ayant participé à la séance d’élection du président de la république le général Michel Sleiman sont rentrés et la prochaine étape serait que les principaux concernés et notamment le Qatar, s’appliquent à fournir les éléments nécessaires à assurer la bonne application de l’accord, à savoir, arranger les relations libanaises, égyptiennes, saoudiennes et les relations libano syriennes. Le nouveau président a commencé à organiser le palais présidentiel et à rassembler sa propre équipe qui l’assistera durant son mandat. Il a également nommé un nouveau chef de la garde présidentielle et rappelé un ancien officier de l’armée. Le président, en réponse à la rumeur selon laquelle il aurait proposé à son frère un poste important, a souligné qu’il savait faire la différence entre l’amitié, les relations de parenté et l’intérêt du pays. Tous les regards sont tournés vers le caractère de la prochaine équipe du président, sera-t-elle civile ou mixte, ainsi que sur les trois ministres  pour savoir comment seront traitées certaines questions et dossiers politiques et économiques ainsi que la question de la sécurité.

Les consultations parlementaires qui devaient débuter aujourd’hui en vue de désigner un nouveau premier ministre, ont été remises à demain sur la demande de la majorité qui n’a pas terminé ses concertations pour désigner son candidat. Certains veulent Hariri, d’autres Seniora et d’autres encore un troisième candidat qui occupera le poste en attendant les prochaines élections parlementaires. Les observateurs pensent que le nouveau premier ministre sera soit Hariri soit Seniora  et que le délai supplémentaire a été demandé parce que l’Arabie Saoudite n’a pas encore pris sa décision, décision qui devrait parvenir aujourd’hui au parti en question qui l’annoncera à l’issue de la réunion qu’il tiendra.

L’opposition aura le choix entre deux maux, l’américain Seniora et le Saoudien Hariri, certains tendent vers Hariri et d’autres encore vers un troisième candidat qui sera soit de l’opposition soit d’un parti neutre. Elle insiste néanmoins à ce que ses représentants au cabinet soient d’un très haut niveau étant donné la difficulté de la prochaine étape et leurs noms seront  communiqués dans les jours prochains.

Au lendemain de son élection, le nouveau président a reçu  plusieurs invitations de pays étrangers – les Etats-Unis, l’Iran, la France et autres – ce qui démontre une certaine volonté de se rapprocher du nouveau pouvoir qui ne devrait pas répondre à ces invitations avant d’avoir organisé le palais et stabilisé la situation après avoir formé un gouvernement d’unité nationale. Plusieurs incidents, qui ont nécessité l’intervention de l’armée,  se sont déroulés hier à Kornich el Mazraa et dans la Bekaa entre les partisans du parti Al Mustaqbal et ceux du Hezbollah  impliquant des tirs, suite au discours de Hassan Nasrallah. La confusion a mis un terme aux festivités prévues place Riyad El Solh ce qui montre que sur le plan de la sécurité, le terrain n’est pas encore prêt et que la stabilité du pays nécessiterait l’application de l’ensemble des accords conclus à Doha.

Dans ce contexte, Nasrallah a appelé à la coexistence entre la résistance et le projet de reconstruction comme au temps de Hariri père, il a également appelé à ne pas utiliser les armes de l’Etat contre la résistance ni celles de la résistance à l’intérieur pour des raisons politiques, assurant que la résistance ne veut pas le pouvoir mais la participation et la conservation de l’image d’un Liban pluriculturel…

Le bloc du Changement et de la Réforme a tenu hier sa réunion périodique à Rabiyeh à l’issue de laquelle le député Ibrahim Kanaan a lu la déclaration dans laquelle il s’est interrogé sur les vraies raisons derrière les protestations exprimées par certains contre l’amendement de la loi électorale espérant que ces protestations ne soient pas motivées par un désir de nuire aux accords de Doha. Le président Berri a quant à lui rajouté que le perturbateur sera châtié.

Sur le plan régional, la télévision israélienne a parlé d’un échange d’otages entre Israël et le Hezbollah qui comprendrait le doyen Samir Kantar ainsi que le soldat israélien détenu par le Hamas « Jalaat Chaled » et d’autres détenus, ce qui démontre qu’une nouvelle atmosphère consensuelle règne sur la région atmosphère à laquelle l’accord de Doha ne serait pas inconnu.

Joumblatt : L’accord de Doha a consacré l’importance de Taef et l’important est dans l’exécution

Manouchahir Mouttaki : Nous avons aidé les qataris dans la solution et espérons la poursuite du dialogue

Hassan Nasrallah : Les armes du Hezbollah ne devraient pas être utilisées à l’intérieur ni celles de l’Etat contre un opposant

Le bloc du Changement et de la Réforme: Pourquoi le refus de la loi de 1960

Hariri : La question des armes sera traitée sous la présidence de Sleiman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :