Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les capitales occidentales et du Moyen-Orient saluent l’accord de sortie de crise au Liban

Posted by jeunempl sur mai 23, 2008

(Courrier du Vietnam)

L’accord de sortie de crise au Liban, conclu au Qatar entre les 2 camps rivaux libanais, a été salué mercredi tant par les pays soutenant la majorité anti-syrienne, que par ceux appuyant l’opposition.

« La République islamique d’Iran espère que l’accord de Doha (…) assurera un avenir brillant et épanoui pour le peuple libanais et sera une première étape pour libérer les territoires libanais occupés » par Israël, a affirmé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini.

La Syrie, ancienne puissance de tutelle au Liban, a également favorablement accueilli l’accord. Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Al-Mouallem a souligné « l’importance de l’entente à laquelle sont parvenus les frères au Liban », espérant qu’elle « soit un prélude à un règlement de la crise politique ».
C’est à la suite de violences ayant fait 65 morts en une semaine que majorité et opposition ont accepté de renouer le dialogue pour régler une crise longue de 18 mois.

Les États-Unis ont salué cet accord comme étant « une avancée positive vers le règlement de la crise actuelle avec l’élection d’un président, la formation d’un nouveau gouvernement et l’élaboration d’une nouvelle loi électorale », a déclaré la secrétaire d’État américaine, Condoleezza Rice. Mais son adjoint chargé du Proche-Orient, David Welch, a indiqué à demi-mot que le Hezbollah avait remporté une victoire politique en obtenant 11 ministères sur les 30 que comptera le prochain gouvernement. « Oui, il y a une minorité de blocage, parce que la minorité a la possibilité de bloquer des décisions majeures si elle le souhaite », a-t-il admis.

À New York, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dit espérer « que cet accord sera le prélude à une période durable de réconciliation nationale, de stabilité politique, de paix et de progrès ».

L’Égypte et l’Arabie saoudite, 2 ténors de la diplomatie arabe alliés de la majorité parlementaire, se sont félicités de l’accord obtenu grâce à la médiation du Qatar.

Les alliés européens de la majorité ont exprimé leur satisfaction et appelé, à l’instar de l’UE, la Grèce, la France ou l’Italie, toutes les parties à s’engager pour mettre en oeuvre au plus vite toutes les clauses de l’accord.

Le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini, dont le pays est le premier contributeur de la force de l’ONU au Liban (FINUL), a déclaré « avoir appris avec satisfaction » l’annonce d’un accord.

Pour la France, cet accord est « un grand succès pour le Liban », et il doit être « mis en oeuvre dans son intégralité », a dit le président Nicolas Sarkozy.

L’accord arraché dans la nuit à Doha prévoit la convocation du parlement pour élire un président, la formation d’un gouvernement d’union nationale et une modification de la loi électorale.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :