Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

L’opposition obtient la minorité de blocage et Aoun redonne au vote chrétien son importance.

Posted by jeunempl sur mai 21, 2008

L’accord de Doha conclu aujourd’hui: Sleiman à la présidence et levée du sit-in

(Tayyar.org)
A l’aube du sixième jour du dialogue entre les représentants des différents partis et factions libanais, l’hôtel Sheraton à Qatar a vu enfin la fumée blanche monter suite à l’accord obtenu au bout de dix huit mois de crise libanaise sans précédent.
Crise causée par l’insistance de la majorité, et du gouvernement de Sanioura à monopoliser le pouvoir, à bloquer les représentations chiite et chrétienne au gouvernement, à prendre des décisions irresponsables qui ont manqué de causer une guerre civile confessionnelle destructrice, à bloquer le conseil constitutionnel et les services de contrôle, et ne pas annoncer de budget… sans parler du vide présidentiel.

Et si tout cela, selon les pratiques et lois internationales, imposait de rendre des comptes, l’accord de Doha constituerait un  premier pas dans ce sens, étant donné qu’il constitue une victoire de l’opposition et notamment des chrétiens. Cet accord constitue également une infraction au monopole imposé par la majorité face aux demandes à l’opposition  qui revendiquait le droit de participer et d’être représentée au pouvoir et incluse dans la décision nationale.

Il serait  prématuré d’émettre une évaluation précise des résultats et de parler de victoire ou d’échec, mais ce qui est néanmoins sûr, c’est que – jusqu’à présent- l’opposition a réalisé une demi victoire et la majorité un demi échec. Dans l’espoir que l’accord de Doha se traduise par une victoire complète du Liban et un échec total de la crise qui a épuisé les libanais.

Et après une première lecture de l’accord né à l’aube de ce jour à l’hôtel Sheraton à Doha, on pourrait dire que l’opposition a fait preuve de solidarité et de stabilité ce qui a démenti toutes les rumeurs lancées part certains membres de la majorité prétendant que l’opposition serait divisée entre elle par des alliances et des transactions virtuelles. L’unité au sein de l’opposition s’est traduite par l’obtention de la minorité de blocage de l’auguste gouvernement d’union national.
Cette dernière a également obtenu l’adoption de la loi électorale de 1960 qu’elle a précédemment proposée à condition qu’elle s’applique à toutes les régions libanaises.
Le général Aoun a, quant à lui, réussi à libérer Beyrouth de la main mise exercée par Hariri  sur la représentation chrétienne, arménienne et chiite.

Et en plus de la consécration du chef du « Bloc du Changement et de la Réforme » comme héros de la bataille pour le rétablissement de l’équilibre national au sein du pouvoir indépendamment des confessions et des groupes, Aoun est également considéré comme le chef de la bataille pour rendre aux chrétiens leurs droits bafoués et rétablir l’équilibre de la représentation chrétienne – arménienne et chiite dans la capitale sans porter atteinte aux droits du reste des confessions.

La solidarité de l’opposition a également démontré que contrairement à ce qui a été dit sa décision n’est nullement liée à une quelconque partie extérieure et que ses décisions sont uniquement motivées par l’intérêt national et qu’elle pouvait accepter ou refuser ce qu’elle considère servir ou pas cet intérêt dans un souci de souveraineté, de liberté et d’indépendance.
Elle a également fait taire les accusations lancées par la majorité qui prétendait que l’opposition mettait des bâtons dans les roues afin d’entraver l’élection du général Michel Sleiman ce qui confirme ce que le général Aoun et ses alliés ont dit concernant la nécessité de consolider la présidence de la république avant l’élection du président. Et parallèlement à cela le rôle secondaire des chrétiens de la majorité est apparu au grand jour et notamment dans la bataille pour rendre aux chrétiens de Beyrouth  leur rôle.

Sur le plan arabe et international, la réunion de Doha a réussi là où d’autres ont échoué, arabes, européens et autres, dans le parrainage d’un dialogue libanais. Elle a réussi à mettre tous les partis d’accord à travers une première formule pour résoudre la crise libanaise et la libérer un tant soit peu des influences régionales et internationales. Le Qatar a prouvé avoir l’influence suffisante pour réussir à obtenir une solution satisfaisante pour tout le monde.

Quant à l’accord né ce matin, il consiste en la constitution d’un gouvernement d’union nationale qui accorde à l’opposition la minorité de blocage. 16 ministres pour la majorité et onze pour l’opposition (après avoir insisté sur 10), et 3 pour le président de la république, ainsi que le découpage de Beyrouth sur la base de 10 députés pour Mazraa, 5 pour Achrafiyeh et quatre pour Bachoura, et le reste des régions sera découpé conformément à la loi de 1960 comme suit :

1- circonscription de Akkar qui comprend la Mouhafazat de Akkar
2- circonscription de Tripoli qui comprend Tripoli, El Mina et Kalamoun
3- circonscription de Mina El Denniyeh qui comprend les deux cazas d eMina et denniyeh
4- circonscription de Bcharreh qui comprend le caza de Bcharreh
5- circonscription de Zghorta qui comprend le caza de Zghorta
6- circonscription de Koura qui comprend le caza de Koura
7- circonscription de Batroun qui comprend le caza de Batroun
8- circonscription du Chouf qui comprend le caza du chouf
9- circonscription de Aley qui comprend le caza de Aley
10- circonscription de Baabda qui comprend le caza de Baabda
11- circonscription du Metn qui comprend le caza du Metn
12- circonscription du Kesrwan qui comprend le caza de Kesrwan
13- circonscription de Jbeil qui comprend le caza de Jbeil
14- circonscription di Sidon qui comprend le caza de Sidon
15- circonscription de Zahrani qui comprend les villages du caza Sidon Zahrani
16- circonscription dr Tyr qui comprend le caza de tyr
17- circonscription de Jezzine qui comprend le caza de Jezzine
18- circonscription de Nabatiyye qui comprend le caza de Nabatiyye
19- circonscription de Marjeyoun et Hasbayya qui comprend les deux cazas de Marjeyoun et Hasbayya
20- circonscription de Bent Jbeil qui comprend le caza de Bent Jbeil
21- circonscription de la Bekaa de l’est et Rachaya qui comprend les deux cazas de Bekaa de l’est et Rachayya
22- circonscription de Zahle qui comprend le caza de Zahle
23- circonscription de Baalbeck qui comprend les deux cazas de Baalbeck et Hermel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :