Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Une nouvelle date butoir et deux nouvelles propositions pour les négociations à Doha

Posted by jeunempl sur mai 20, 2008

(RPLFrance.org)

Deux propositions ont été présentées aux délégations dépêchées à Doha, « Nous espérons que les deux parties accepteront l’une de ces propositions », a-t-il déclaré à la presse, donnant lecture d’un communiqué. « L’une des parties a demandé un jour supplémentaire pour y répondre (…) et la commission a accepté de repousser la date butoir d’une journée jusqu’à demain. »

La première proposition consiste en l’élection d’un président de la république, la formation d’un gouvernement d’union nationale sur la base de 3-11-16 et la discussion autour de la nouvelle loi électorale au Parlement. proposition rejetée par l’Opposition ne trouvant aucune garantie sur l’aboutissement à une nouvelle électorale.

La deuxième proposition consiste en l’élection d’un président de la république, la formation d’un gouvernement d’union nationale sur la base de 3-11-16 et le découpage des sièges de Beyrouth en 7-7-5.

La Ligue arabe est intervenue jeudi dernier pour mettre fin aux pires affrontements au Liban depuis la fin de la guerre civile en 1990. Elle a obtenu le lendemain l’ouverture des pourparlers de Doha pour tenter de rapprocher les points de vue.

Le cheikh Hamad ben Djassim ben Djaber al Thani, chef du gouvernement qatari, qui fait office de médiateur, a présenté dimanche plusieurs idées sur les questions clés du partage du pouvoir et de la réforme de la loi électorale.

LA COALITION AU POUVOIR PRÊTE À UN ACCORD

Mardi, le cheikh a présenté une nouvelle proposition pour surmonter le blocage entre les deux camps sur la question de la division des circonscriptions électorales à Beyrouth et sur la demande de l’opposition d’obtenir un droit de veto sur les décisions gouvernementales.

La coalition au pouvoir était prête à accepter cette proposition et attendait la réponse de l’opposition, ont déclaré des délégués.

Un accord sur la loi électorale et le partage du pouvoir au sein d’un nouveau gouvernement ouvrirait la voie à l’élection par le parlement du chef de l’armée Michel Souleïmane, autour duquel il y a consensus, au poste de président laissé vacant depuis novembre dernier.

Alors qu’un accord semblait proche lundi, un communiqué diffusé par les dirigeants de l’opposition rappelant l’ordre du jour des négociations. Cheikh Hamad a réuni ensuite les représentants de la coalition au pouvoir pendant une heure et demie, sans résultat apparent.

Un délégué de l’opposition a déclaré que le Hezbollah avait rejeté une offre lui garantissant un droit de veto sur les décisions gouvernementales en échange de concessions sur la loi électorale permettant au Courant du Future de garder une main mise sur la capitale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :