Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Annulation des deux décisions controversées : la Ligue arabe entame sa médiation au Liban

Posted by jeunempl sur mai 14, 2008

(AP)

Un calme précaire s’est établi mercredi à Beyrouth et dans l’essentiel du Liban alors qu’une délégation de haut niveau de la Ligue arabe est arrivée pour une mission de bons offices entre le camp gouvernemental et l’opposition emmenée par le Hezbollah pour mettre fin aux violences inter-communautaires qui ont déjà fait 54 morts depuis le 7 mai.

Mercredi soir, le gouvernement libanais, réuni en séance extraordinaire, est revenu sur les deux décisions controversées ayant déclenché l’ire du Hezbollah et la flambée de violence qui s’en est suivie: la mise hors-la-loi du réseau parallèle de communications du Parti de Dieu et le limogeage du chef de la sécurité de l’aéroport, considéré comme un proche du Hezbollah.

Dans la soirée, le ministre de l’Information Ghazi Aridi a annoncé l’annulation de ces mesures « pour l’intérêt supérieur de la nation ».

Quelques secondes à peine plus tard, des tirs de joie ont retenti dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah.

Chef de la majorité parlementaire et du Courant du Futur, Saad Hariri s’était prononcé mardi en faveur de l’annulation de ces mesures, et ce afin de « sauver le Liban », qui a connu depuis une semaine ses pires affrontements depuis la fin de la guerre civile de 1975-90.

On ne faisait pas état d’affrontements mercredi, l’armée libanaise continuant son déploiement dans tout le pays, avec pour consigne de recourir à la force pour rétablir l’ordre.

De son côté, Washington a annoncé son intention d’accélérer le déblocage par le Congrès d’une aide d’urgence américaine à l’armée libanaise, en raison de ces combats et du rôle central pris par l’armée. Un haut responsable de l’armée des Etats-Unis était d’ailleurs au Liban pour rencontrer ses homologues.

Arrivée à l’aéroport, la délégation (le secrétaire de la Ligue Amr Moussa et huit ministres des Affaires étrangères, ainsi que le Premier ministre du Qatar, Hamad bin Jassim al-Thani, proche de la Syrie et du Hezbollah, NDLR) a été reçue par une délégation libanaise dirigée par Faouzi Salloukh, ex-ministre des Affaires étrangères, l’un des cinq ministres chiites allié au Hezbollah ayant claqué la porte du gouvernement en novembre 2006 et toujours pas remplacé. Figurait également le général Wafiq Soukeir, dont le sort a été au centre de la querelle.

Des miliciens du Hezbollah, sans armes, s’étaient déployés le long de la route de l’aéroport à Beyrouth-Sud en prévision de l’arrivée de la délégation, qui est immédiatement partie rencontrer Nabih Berri, président du Parlement (Amal, opposition), avant de voir le Premier ministre du camp anti-syrien Fouad Siniora.

Les services de Siniora ont décrit ces entretiens comme « bons et francs », mais sans plus de précisions.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :