Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

L’opposition ne dort pas sur ses lauriers et la majorité revigorée par le soutien américano arabe

Posted by jeunempl sur mai 13, 2008

La commission de la Ligue Arabe débute demain sa tournée, Seniora reste sur ses positions et l’aéroport est fermé.

(Tayyar.org)

La situation politique paraît calme à la veille de l’arrivée du comité de médiation arabe représenté par le premier ministre qatarie Cheikh Hamad Ben Jassem ben Jaber Al thani et le secrétaire général de la ligue arabe Amr Moussa qui arrivent à Beyrouth demain avec pour mission d’explorer les positions de l’opposition et de la majorité afin de construire une stratégie pour faire bouger les choses. De nombreux observateurs pensent que l’échec ou la réussite de cette médiation dépendent des intentions américaines, saoudiennes et égyptiennes.

Sur le plan intérieur libanais les choses semblent également calmes avec l’arrêt des opérations militaires. L’armée a déclaré vouloir imposer la sécurité même si cela nécessiterait l’utilisation de la force. La victoire militaire écrasante de l’opposition ne l’a clairement pas grisée mais le soutien moral américain à la majorité semble en avoir alléger l’impact sur cette dernière. Le président Bush a appelé l’armée à la protection de Seniora, Hariri et Joumblat concomitamment aux campagnes d’encouragement de la chargée d’affaires américaine Michel Sisson et à l’arrivée de la USS COLE au niveau des eaux régionales libanaises.

Tandis que le calme est revenu dans les régions chrétiennes suite aux effets de l’accord d’entente entre le CPL et le Hezbollah, les autres régions de la capitale, du nord, de la Bekaa et de la montagne reprennent leur souffle et leur rythme normal de vie, malgré le fait que le soutien américain à la majorité a poussé certains membres du parti majoritaire à tergiverser après avoir commencé à rendre les armes et les points militaires et notamment dans les régions d’influence de Joumblat.

Sur le plan politique, et suite au soutien moral américain saoudien au gouvernement de Seniora, le chef du gouvernement du fait accompli se remet de ses émotions, et reprend la même chanson, son gouvernement de démissionnera pas et les deux décisions qui ont déclenché les affrontements seront maintenues tant que l’Aéroport International de Beyrouth est fermé et par la suite, cette affaire ne sera pas discutée et le conseil des ministres ne se tiendra pas avant l’arrivée de la commission de médiation panarabe et la connaissance de la direction qu’elle adoptera.

Dans ce contexte, et après avoir chargé l’ancien ministre Talal Arslan de superviser l’opération de remise des armes de la milice du Parti progressiste socialiste à l’armée libanaise, le soutien extérieur a semble-t-il porté ses fruits en poussant le parti de la majorité à revenir sur ses positions et Marwan Hamade a ainsi déclaré que « la main qui sera portée sur le Mont Liban sera coupée ». Et le parti du pouvoir en place a recommencé à mettre ses conditions concernant le dialogue, « Beyrouth, ville sans armes », qui représente l’objectif de ce parti derrière la décision de démonter le réseau parallèle de télécoms du Hezbollah comme une première étape avant de lui retirer ses armes.

Tandis que l’opposition semble ferme et unie dans sa position de « poursuivre ses actions jusqu’à ce que le gouvernement cède » et que la majorité accepte la participation juste, le parti en place, quant à lui, semble avoir plusieurs positions différentes. Hariri et Joumblat souhaitent une ouverture sur un accord global, Seniora reprend la chanson de « la démission est plus facile que de revenir sur les décisions prises », Marwan Hamade et Ahmad Fatfat poussent leur extrémisme et leur refus au plus haut point, tout comme le ministre des forces libanaise, Joe Sarkis, tandis que Ghazy El Aridi, lui, appelle à l’annulation des deux décisions. Quant au reste des ministres, ils n’ont pris aucune position en attendant le signe de Hariri et Joumblat. Seniora tente d’assurer un minimum d’unité dans la position des membres de son gouvernement en préparation de la tenue d’une séance une fois le quorum légal atteint et en préparation de l’arrivée de la commission de médiation panarabe.

Et non loin de cette situation d’hésitation et de tergiversation du parti du pouvoir en place, et à la veille de l’arrivée du président américain dans la région, le représentant américain à l’ONU Zelmay Khalil a rajouté hier que son pays demandera au Conseil de Sécurité aujourd’hui de prendre une position, qu’il n’a pas déclarée, concernant les dernières évolutions au Liban assurant que Washington s’inquiétait de « l’utilisation par le Hezbollah de la force contre les libanais » alors que Bush a clairement critiqué l’armée libanaise.

La question reste, la mission de la commission de médiation panarabe a-t-elle une chance de réussir ou rencontrera t elle le même destin que les autres médiations ?

La réponse serait peut être dans la lecture des différentes positions suivantes :

Geagea : la démission n’est pas envisagée. Le Hezbollah n’obtiendra rien de nous.

Gemayel : Nous demandons à Nasrallah un engagement de ne pas utiliser ses armes comme condition du dialogue

Marwan Hamade : Nous couperons toute main qui sera tendue sur le Mont Liban

14 Mars : Il faut que Beyrouth devienne une ville propre de toute arme

Hezbollah : Nous continuerons notre action jusqu’à ce que le gouvernement cède

Talal Arslan : Il faut rendre les armes lourdes et moyennes sur le champs

Général Aoun : Le danger sur les régions chrétiennes est virtuel. Il faut que le gouvernement démissionne avant l’arrivée de la commission panarabe.

Le Commandement de l’armée : Nous empêcherons, même si c’est par la force, toute atteinte à la sécurité.

Ibrahim Kanaan : Ce qui se passe n’est pas un renversement du pouvoir et le contact entre les différentes forces est maintenu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :