Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

La justice injuste et mensongère globale

Posted by jeunempl sur avril 12, 2008

(Billet – Roger AKL)

Je reviens au sujet de l’arrestation injuste des quatre généraux libanais accusés d’avoir trempé dans l’assassinat du premier Ministre libanais et sujet du roi d’Arabie saoudite, Rafic Hariri. J’y reviens parce que ces quatre généraux et quatre civils ont été arrêtés sur les accusations de Monsieur Mohammed Zouhair Al Siddik, qui ont été prouvées comme mensongères, par l’enquêteur des Nations Unies Serge Brammertz. Malgré cela, les juges libanais continuent depuis deux ans à emprisonner les accusés, sans aucun acte d’accusation, ni même un début de preuve, de manière injuste et arbitraire, à tel point que le groupe de travail, désigné par la commission des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, UNHCHR, a fait un rapport disant :

« La privation de liberté de Jamil El Sayed, Moustapha Hamdane, Raymond Azar et Ali El Haj, Ayman Tarabay, Moustapha Talal Mesto, Ahmad Abdel Aal et Mahmoud Abdel Aal est arbitraire en ce qu’elle contrevient aux dispositions des articles 9 et 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques auquel le Liban est partie »…

Il faut savoir que le gouvernement libanais, appuyé et sponsorisé par les Etats-Unis et l’Europe et par tous les gouvernements arabes sunnites, dits « modérés » car obéissants aux désirs américains, n’en est pas à son premier comportement injuste, inconstitutionnel et antidémocratique. Pourtant, les pouvoirs des pays occidentaux et des pays arabes sunnites non démocratiques, comme l’Arabie saoudite et l’Egypte, l’appuient comme étant un parangon de démocratie.

Etonnamment, la France gardait Mohammed Zouhair Al Siddik « sous protection policière » sans permettre aux juges libanais, chargés de l’affaire, de l’interroger, même s’ils venaient le faire en France.

Aujourd’hui, le ministre français des affaires étrangères, Monsieur Bernard Kouchner affirme que Monsieur Al Siddik « a disparu et la France ne sait pas où il se trouve ». Cela n’a pas manqué de provoquer un scandale dans les pays arabes, notamment en Syrie et au Liban, où les frères du « témoin roi », comme l’enquêteur Detlev Mehlis, avait appelé Siddik, au moment où la propagande mondiale condamnait sans preuves les généraux, de « l’assassinat du siècle », accusent la France rien moins que de vouloir le faire disparaître pour permettre son assassinat. En fait, l’enquête avait fini par démontrer que ce « témoin roi » était un menteur invétéré qui aurait été « payé » pour témoigner ainsi et, depuis, il avait disparu « protégé » par la France.

Quant au député libanais Hassan Fadlallah, il se demande publiquement si le gouvernement français n’a pas quelque chose à cacher, en ce qui regarde l’enquête concernant l’assassinat de Monsieur Rafic Hariri. « Est-ce qu’il n’y aurait pas, a-t-il demandé, accord, avec un parti local (gouvernement libanais), ayant intérêt à cacher la vérité ? »

Ce qui est encore plus étonnant, c’est que l’opposition et les médias français n’ont même pas posé une toute petite question pour savoir les raisons qui font qu’un personnage « protégé » ait pu disparaître sans laisser de traces.

Quant aux Libanais, ce qui les intéresse surtout c’est qu’enfin ce gouvernement, dont la justice, aidée par des enquêteurs internationaux, est incapable de découvrir le plus petit fil conduisant aux assassins qui tuent leurs personnalités par dizaines, ce gouvernement, incapable de démissionner, par peur des « représailles » étrangères, ce gouvernement fasse au moins sortir de prison les innocents qu’il a accusés injustement.

En effet, les Libanais savent bien qu’ils ne peuvent pas demander aux puissances mondiales, qui gouvernent le monde et qui les maltraitent pour des intérêts corporatistes et pétroliers très compréhensibles, les Libanais savent très bien qu’ils ne peuvent pas leur demander une vérité, toujours contraire à la civilisation du mensonge, dans laquelle l’univers politique mondial s’est enlisé au point d’étouffer.

Heureusement, les médias internationaux ont bien voulu nous montrer comment les sociétés pétrolières sont en train de détruire les forêts équatoriales et l’atmosphère universelle.

Si les peuples américain et européen s’en fichent du Liban, de la Palestine et de l’Irak, peut-être feraient-ils un peu plus attention à la destruction de l’avenir de leurs enfants et en demanderont-ils des comptes à leurs gouvernements, aux dirigeants des corporations internationales qui les appuient et aux médias qui en font partie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :