Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Un projet de société : « Vivre ensemble »

Posted by jeunempl sur avril 8, 2008

Général Michel Aoun

Nul besoin de réinventer le Liban, il suffit juste de le vivre pleinement et correctement. Ce pays à vocation exceptionnelle, aux atouts uniques, est à l’image de ce que l’on en fait. Il peut être tout à la fois le modèle exemplaire de convivialité et de coexistence, comme le théâtre de guerres atroces et fratricides
Toujours est-il que ce pays ne pourra être menacé de disparition tant qu’on respecte sa libre évolution mais aussi tant que les Libanais œuvrent pour qu’il existe.

Sans devoir le réinventer, il suffit de laisser le Liban vivre son rôle d’espace de rencontre entre les civilisations et de terre de dialogue entre les religions, tout en encourageant l’émergence d’un nouveau modèle de société basé principalement sur le respect de la différence de l’autre ; une société qui se tourne vers l’avenir en réussissant la gestion de son pluralisme au lieu d’une société qui reste otage du passé en se repliant sur elle-même, du fait de l’instrumentalisation par certains de ses peurs et ses contradictions.

Le projet de refondation nationale nécessite de briser les murs de la peur érigés entre les communautés et d’encourager la culture de la compréhension mutuelle. Nul ne peut Page Rankingétendre être libre s’il n’est en mesure d’accepter la liberté de l’autre à être différent et ce, quelle que soit l’étendue ou la nature de cette différence.

La paix civile se construit. Il incombe à chacun de nous de contribuer à son édification, en définissant de concert les modalités du « vivre ensemble ».

Le deuxième grand défi que doivent relever les Libanais, est de réhabiliter leur démocratie. Ceci commence par le retour à certaines valeurs dans l’exercice du pouvoir et par le combat de fléaux, tels la corruption, qui ont déjà ruiné le pays. Ceci passe aussi par l’apprentissage de la démocratie en admettant non seulement de coexister mais aussi de vivre en commun tout en étant libres et différents. C’est enfin, faire évoluer notre démocratie, pas tant au niveau des principes qui restent les mêmes, mais dans la façon de les adapter en permanence à notre société et à ses changements.

Réussir le projet « vivre ensemble », c’est également, pour le Liban, prendre le chemin de la laïcité et migrer ainsi du confessionnalisme politique vers la citoyenneté. Le système confessionnel a eu de grands méfaits, notamment en transformant toute division politique en confrontation, puis en fracture entre les communautés. Il fut aussi le fond de commerce dans lequel puisèrent les forces de l’inertie empêchant de ce fait toute réforme et entravant la voie au changement. Féodalisme politique, chefs de guerre reconvertis en politique ainsi que classe politico-affairiste trouvent dans le communautarisme le moyen pour s’accaparer le pouvoir et régner en maîtres sur la société.

Afin de gagner ce challenge, le Liban a besoin de rééduquer sa société. Pour cela, il faudra s’appuyer sur l’école, pierre angulaire de l’édifice national et républicain car premier fournisseur du citoyen de demain. C’est par l’enseignement et l’éducation que nous formerons les jeunes générations à même de changer la société. Il nous appartient dès lors de leur inculquer les principes fondamentaux de la tolérance et de l’acceptation de l’autre, sans lesquels tout modèle pluraliste est voué à l’échec.

De plus, il faudrait également oser tendre la main à l’autre pour rechercher ensemble un socle commun de convictions et d’intérêts. Rester inerte et refuser la différence d’autrui ne peut résoudre le problème. C’est un acte passif et stérile. Au contraire, il faut se risquer à entreprendre ; à aller même plus loin qu’une simple réconciliation en cherchant un projet collectif commun afin de ressouder l’unité nationale. C’est à travers cette quête courageuse et convaincue de l’autre que nous arriverons à reforger une société libanaise unie. J’ai osé ce premier pas dans mon document d’entente avec le Hezbollah. C’est une initiative à généraliser parmi toutes les composantes de notre société.

Parallèlement à cette conquête des esprits, les Libanais devront réédifier un Etat moderne qui recouvre tous ses Page Rankingérogatives, y compris celles retenues aujourd’hui par les instances confessionnelles ; un Etat régulateur qui développe de véritables dynamiques sociales basées sur la solidarité tout en laissant l’espace à l’esprit d’entreprenariat ; un état de droit où la justice est restaurée sur les bases de la compétence, de l’indépendance et de l’intégrité; un état fort de ses institutions démocratiques et de son armée, ciment de la société et de l’unité nationale puisqu’elle représente l’un des premiers laboratoires du « vivre en commun », voire même du « vivre et mourir en commun » pour les mêmes idéaux, les mêmes valeurs et la même patrie.

Enfin, un nouveau pacte social devrait être signé par les citoyens et non entre les groupes communautaires. Ce pacte aura pour fondements l’égalité des droits, la justice pour tous et l’égalité des chances. Il appartiendra ensuite à l’Etat moderne auquel nous aspirons tous, de traduire par ses actes cet esprit de justice et de démocratie.

Pour que le Liban demeure un vecteur de propagation d’idées novatrices qui font avancer les sociétés moyen-orientales, pour qu’il reste une preuve que la pluralité est bel et bien le modèle de l’avenir, pour qu’il parvienne à traduire en actions son message de coexistence et de paix, les Libanais se doivent de reprendre rapidement le chemin de la concordance et de la découverte mutuelle. C’est en exploitant convenablement leur diversité et leurs différences, qu’ils trouveront la voie du progrès et de l’émancipation de leur société.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :