Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le sommet arabe de Damas s’achève sans percée sur la crise libanaise

Posted by jeunempl sur mars 31, 2008

(AFP)

Le sommet arabe de Damas s’est achevé dimanche sans percée sur la crise politique libanaise, consacrant les divisions entre la Syrie, accusée d’empêcher l’élection d’un nouveau président au Liban, et les principaux alliés de Washington, qui ont boudé la réunion.

« Aucun développement notable n’a été enregistré lors de ce sommet, comme cela a toujours été le cas lors des précédents sommets », a affirmé à l’AFP le leader libyen Mouammar Kadhafi.

« Le plus important dans ce sommet, c’est le fait que nous avons reconnu l’existence de divisions, des problèmes et une haine entre les pays arabes et qu’il faut trouver un mécanisme pour les surmonter », a-t-il ajouté.

Les dirigeants arabes se sont contentés en effet de « réitérer leur attachement à l’initiative arabe pour le règlement de la crise libanaise » et d’appeler les dirigeants libanais à élire à la présidence « le candidat consensuel, le général Michel Sleimane, à la date convenue », selon les résolutions adoptées par le sommet et obtenues par l’AFP.

Après 17 reports depuis septembre, une nouvelle séance parlementaire est programmée le 22 avril pour élire le président libanais.

Ils ont aussi exhorté la majorité et l’opposition au Liban à s’entendre « le plus vite possible » sur un gouvernement d’union nationale, selon le plan adopté par la Ligue arabe début janvier pour sortir le Liban de la crise.

Cette initiative se heurte toutefois à des querelles entre la majorité et l’opposition sur le partage du pouvoir au sein de ce gouvernement.

La Syrie soutient l’opposition libanaise emmenée par le mouvement chiite Hezbollah, tandis que l’Arabie saoudite, mais aussi Washington, appuient la majorité antisyrienne au pouvoir.

Dans ce contexte, le sommet a été marqué par l’absence des chefs d’Etat des principaux alliés arabes de Washington, l’Arabie saoudite, l’Egypte et la Jordanie, pour protester contre le rôle syrien dans la crise libanaise. Beyrouth l’a boycotté.

« La Syrie seule est incapable, l’Arabie saoudite non plus. Un effort syro-saoudien appuyé par les Arabes (…) peut encourager les Libanais à dialoguer », a déclaré le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem.

M. Mouallem a en outre affirmé que « la simple tenue du sommet à Damas est un succès si l’on tient compte des pressions » exercées selon lui par les Etats-Unis sur les pays arabes afin qu’ils n’y participent pas. Onze des 22 membres de la Ligue arabe étaient représentés par des chefs d’Etat.

Le chef de la délégation saoudienne au sommet, Ahmad Qattan, réagissant un appel lancé jeudi par M. Mouallem à l’Arabie « user de sa forte influence » sur la majorité antisyrienne, a accusé l’opposition de chercher « à contrôler tous les appareils de l’Etat » au Liban.

« Personne ne peut mettre en doute le rôle positif joué par l’Arabie saoudite au Liban afin de préserver sa stabilité et sa souveraineté et le mettre à l’abri des ingérences étrangères », a-t-il ajouté.

M. Mouallem a en outre affirmé que son pays se préparait à tous les cas de figure, y compris un possible recours à la force par Washington, si ses tentatives diplomatiques d’isoler Damas devaient échouer.

« Nous espérons que cela ne se produira pas. Nous souhaitons un dialogue et une entente pour éviter à la région de nouvelles destructions et aux Américains davantage de tués », a-t-il dit.

Les dirigeants arabes ont par ailleurs renouvelé leur appel à Israël d’accepter leur plan de paix lancé en 2002 et resté lettre morte. Il prévoit une normalisation de leur relations avec Israël en échange du retrait israélien des territoires arabes occupés.

Le sommet a aussi apporté son soutien à une initiative du Yémen pour une réconciliation entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le Hamas qui l’a chassé du pouvoir à Gaza en juin.

Enfin, il a été décidé que le prochain sommet arabe se tiendrait en 2009 au Qatar.

Une Réponse vers “Le sommet arabe de Damas s’achève sans percée sur la crise libanaise”

  1. afri said

    la nation arabe est composée de deux groupes l un affamés de dollars esclaves de l occident et l autre a la recherche d un compromis la nation arabe ne pourra se sortir de l impasse tant qu ils continueront d essayer de capituler avec l entité sioniste d une part et d autre part rompre leurs relations avec les etats « arabes » qui ont boycotté la reunion de la ligue arabe de damas en effet n ayant aucun courage d affronter réellement les problemes arabes de cette reunion ils se sont dissimuler derriere ces criminels americano sionistes en justifiant la souveraineté du liban mais sachez que l etat de la palestine fait partie des oubliettes a leurs yeux qui est avant tout une priorité de sa libération l apostasie de certains de ces dirigeants en est la cause

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :