Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Joumblatt menace les Libanais d’une guerre civile ; le monde « civilisé » se tait

Posted by jeunempl sur février 12, 2008

(Réseau Voltaire)

Walid Joumblatt - PSPLes Libanais ont retenu leur souffle, dimanche soir, et son allés dormir dans l’angoisse, en pensant qu’au levé du jour, la guerre civile aura déjà commencé. Une série de provocations armées menées par des partisans du 14-mars au pouvoir a en effet suivi des discours appelant à la reprise de la guerre ou à la « confrontation », lancés par deux des principaux chefs de cette coalition, Walid Joumblatt et Saad Hariri. Des hommes armés qui circulaient à bord d’un convoi ont tiré sur la résidence du président du Parlement, Nabih Berry, en plein cœur de Beyrouth. Dans la montagne d’Aley, c’est un autre convoi du Parti socialiste progressiste (PSP, de Walid Joumblatt) qui a attaqué une permanence du Parti démocratique libanais de l’émir druze Talal Arlsan, un des dirigeants de l’opposition nationale.

En dépit des appels directs à la guerre civile émanant de personnalités politiques couvées par l’Occident, aucune réaction n’a été enregistrée dans le monde « civilisé » à ces discours irresponsables et belliqueux.

Les dernières 24 heures ont enregistré les développements suivants :

1. Le discours va-t-en-guerre des loyalistes a atteint son apogée avec la menace de Walid Joumblatt de brûler le Liban. En soirée, il a atténué ses propos pour expliquer que cette escalade sans précédent du 14-mars ne vise pas à rallumer la guerre civile mais à mobiliser la rue à l’occasion du meeting du 14 février prochain. Il a plaidé pour un « compromis équilibré ». Le chef du Courant du futur, Saad Hariri, a de son côté été contraint d’interdire les convois motorisés de ses partisans armés qui ont effrayé les habitants de nombreux quartiers de Beyrouth et d’autres grandes villes.

2. En dépit de cette ambiance de terreur entretenue par les extrémistes du 14-mars, les dirigeants de l’opposition ont fait preuve de calme et de retenue. Face aux discours belliqueux de Joumblatt et de Hariri, les chefs de l’opposition ont appelé au dialogue et à l’entente. Ils ont réaffirmé qu’ils sont déterminés à faire face par des moyens pacifiques aux tentatives visant à replonger le Liban dans les affres de la guerre civile.

3. Les tentatives des chefs du 14-mars de mettre un terme, en soirée, aux provocations et aux exactions de leurs partisans, ont fait suite à la crainte d’une réaction des partisans de l’opposition, ce qui provoquerait une grande explosion aux conséquences incalculables. Certains milieux du 14-mars ont également ressenti une forte inquiétude de ces appels à la guerre. Ces « sages », qui ont vécu toutes les guerres du Liban, savent que ce genre d’expériences n’est pas une simple promenade. Les souvenirs des atrocités de la guerre, de ses souffrances et de ses destructions sont encore vivaces dans les esprits.

4. La plupart des observateurs estiment que la virulente campagne politique et médiatique a des buts beaucoup plus importants que la mobilisation pour le meeting du 14 février. Les chefs de la coalition au pouvoir affirment que cette campagne vise à modifier les rapports de force locaux à l’ombre desquels les négociations avec l’opposition se déroulent depuis plusieurs mois. Mais l’opposition, elle, assure que c’est son sens du sacrifice qui a évité au Liban de plonger à nouveau dans la guerre civile. Elle s’est abstenue de la moindre réaction violente malgré le meurtre d’un grand nombre de ses partisans depuis le 10 décembre 2006 (l’assassinat d’Ahmad Mahmoud à son retour d’une manifestation), jusqu’aux 9 morts et les 50 blessés de l’église de Mar Mikhaël, le 27 janvier, sans oublier les sept morts des incidents de l’Université arabe, le 23 janvier 2007.

Publicité

10 Réponses vers “Joumblatt menace les Libanais d’une guerre civile ; le monde « civilisé » se tait”

  1. cedrus_libani said

    Les libanais ont retenu leur souffle… La bonne blague! Reprenez la défnition du mot libanais et vous verrez que vous n’en faites pas partie. Vous êtes les êtres serviles d’un mégalo qui vous mènera à une deuxième catastrophe pire que celle du 13 octobre 1990. Souvenez vous que les soldats aounistes abattus d’une balle ds la nuque l’ont été par les Awmiyeh Hizballah. Avez-vous oublié que Michel el Murr a signé de sa main l’ordre de réprimer la manifestation d’aout 2001. Avec Lahoud el Murr a signé l’extradition dans les prisons des mukhabarats des étudiants.

  2. jeunempl said

    L’article ne vient pas de l’opposition libanaise…

    Par ailleurs, vous rappelez sans honte le 13 octobre 1990 alors que le même Joumblat de cet article participait par les armes à la chute du dernier bastion du Liban Libre.

    Quant à El Murr, il n’est pas moins coupable que Hariri, Joumblat (encore lui) et tous les autres collabos de l’ère syrienne. La seule différence par rapport aux autres cités, c’est qu’il a publiquement regretté ses actes.

    Le mérite de Aoun est d’avoir pu influencer les « amis » de la Syrie à ne plus jamais accepter un retour des troupes syriennes en terre libanaise, ni même une quelconque tutelle (cfr. programme politique de son parti, signé par ses alliés, ou document d’entente avec le Hezbollah).

    Pourquoi faire preuve d’une imagination débordante pour descendre les initiatives du CPL?
    Il est clair que Aoun dérange par sa totale indépendance et sa liberté de parole. Il suffit encore de voir les dernières réactions de la majorité au pouvoir pour s’en convaincre.

  3. cedrus_libani said

    Oui il ne vient pas de l’opposition libanaise il vient du Réseau Voltaire! Vous savez qui est derrière cette fumisterie? Meyssan… Je vous renvoie au lien http://www.mediarabe.info/valeurs_13092002_2.pdf

    Pour revenir à Joumblat, il faut arrêté d’Alzheimeriser et accuser Walid et pardonner les 2amiyeh les Hobeika et autres Hizballah qui ont tué des soldats sans défense ce fameux 13 otctobre 1990. Je vous signale que vous couchez sous les mêmes tentes au centre villes avec ces traîtres qui ont tant exterminé de vos frères pendant que votre général admirait le spectacle de son ambassade de France.

    Michel Aoun est bon élève à l’école de l’opportunisme : il ne faut pas pardonner à Joumblat mais bien à Michel el Murr… Hahaha Joumblat est passé du camp Pro syrien au camp pro libanaise Michel Aoun a pris le chemin invers et Michel el Murr status Quo. El Murr n’a jamais regretté ses alliances syriennes il a demandé pardon pour sa signature sur l’extradition des miltants Aounistes en 2001.

    Je suis curieux de lire les engagements des amis de Michel Aoun dans lesquels ces derniers s’engagent à ne plus demander la présence de l’armée syrienne… Je demande le passage je suis sûr que jamais le Baas syrien ni les 2awmiyeh n’ont JAMAIS rien signé de tel…

    Il est clair que Aoun dérange par sa totale dépendance au … clan syrien. Tous les partis pro syriens sans exception soutiennent General Aoun étrange qd même non? Je lis le discours de Gebran Bassil en 2006 :

    « L’absence d’un véritable partenariat avec la Syrie pour ce qui est de la prise de décisions internes et externes a conduit à la perte de la souveraineté et de l’indépendance du Liban. »
    « Aujourd’hui, l’absence d’un partenariat avec ceux qui sont restés au pouvoir au Liban, après le départ syrien, risque de nous faire perdre une fois de plus la souveraineté et l’indépendance », a ajouté M. Bassil.
    …..

    Bravo! quand on lit cette infamie faut pas « faire preuve d’une imagination débordante pour descendre les initiatives du CPL » vous le faite tout seul!

  4. jeunempl said

    Décidément, Mediarabe a de beaux jours devant eux avec une telle naïveté.

    Les collabos de l’ère syrienne se reconnaissent sans que l’on doive tourner en rond dans ce débat. Un coup d’oeil sur la liste des ministres durant ces 15 longues années (1990-2005) suffira pour comprendre que seul le CPL de Aoun a refusé de contribuer à cette mascarade savamment organisée de l’extérieur.

    Une correction : le Hezbollah n’a jamais participé aux massacres du 13 octobre 1990, chose que pourront difficilement démentir les milices de Joummblat, Geagea et autres qui ont appuyés l’armée syrienne dans sa dernière offensive.

    Cedrus_libani, soutenez-vous la guerre Sunnite-Chiite prônée par MediaArabe? Soutenez-vous une partition du Liban voulue par le même média? Etes-vous pour l’implantation des Palestiniens au Liban?

    Jugez les textes écrits et signés, et non les rumeurs…

  5. cedrus_libani said

    Pour répondre à votre commentaire

    je ne sais qui est naïf… les collabos de l’ère syrienne sont ceux qui sont dans votre camps et qui demandent de Damas l’élection de Aoun. Les autre Dieu leur pardonne amis ils ont virés de camps et ont payé de leur vie comme Hariri Hawi, Eido…

    Il y a mieux que la lecture il y ales faits devant mes propres yeux ce que j’ai vu au centre ville avec les tentes aounistes côtoyant celles du PSNS hezbollah Marada vaut pour moi tous les articles et reportages…

    Le Hezbollah a participé aux massacres d’octobre 1990 pour vous en convaincre il faut lire le témoignage de Cobra sur Elie Hobeika.

    Pouvez-vous maintenant répondre à mon commentaire ?

    Point 1 :

    Je suis curieux de lire les engagements des amis de Michel Aoun dans lesquels ces derniers s’engagent à ne plus demander la présence de l’armée syrienne… Je demande le passage je suis sûr que jamais le Baas syrien ni les 2awmiyeh n’ont JAMAIS rien signé de tel…

    Point 2 :

    le discours de Gebran Bassil en 2006 Retaurant Kaser el Delb à Bickfaya (Publié dans L’orient le jour):

    « L’absence d’un véritable partenariat avec la Syrie pour ce qui est de la prise de décisions internes et externes a conduit à la perte de la souveraineté et de l’indépendance du Liban. »
    « Aujourd’hui, l’absence d’un partenariat avec ceux qui sont restés au pouvoir au Liban, après le départ syrien, risque de nous faire perdre une fois de plus la souveraineté et l’indépendance », a ajouté M. Bassil.

    Salutations,

  6. jeunempl said

    Tout d’abord, je constate que mes questions vous dérangent. Une seconde tentative de réponse?

    En ce qui concerne vos préoccupations, pour le point 1, vous faites le bon raisonnement quasi tout seul. Il ne manque que la conclusion… Je vais la faire pour vous : le Baas syrien et les 2awmiyeh ne sont pas des alliés du CPL.
    Mais si vous lisez MediaArabe, je comprends que vous n’ayez pas l’esprit clair.

    Maintenant pour les textes, lisez le programme politique du CPL, signé par son bloc parlementaire et Frangieh, poursuivez avec le document d’entente avec le Hezbollah et celui avec le parti communiste. Vous aurez réponse à toutes vos interrogations sur la Syrie.

    Pour le point 2, le CPL tout comme Gebran Bassil sont clairs depuis 1990. Il faut revoir les relations avec la Syrie et les réévaluer après le retrait militaire. Pour rappel, des textes « obscures » ont été signés par Hariri et son gouvernement durant toute la période de tutelle. Ces textes, il faut les revoir sur base d’un partenariat équilibré avec le voisin syrien. Où est le problème?

    En 2006, le CPL demandait l’instauration d’un gouvernement d’union nationale pour gérer l’après-guerre. Cela a été refusé par le camp Hariri, et nous en payons le prix aujourd’hui. Plus le pays est divisé, et plus les interventions étrangères abondent.

    J’espère maintenant que vous aurez le courage de répondre à mes questions…

  7. cedrus_libani said

    >>>>>>>>>>> 1. Tout d’abord, je constate que mes questions vous dérangent. Une seconde tentative de réponse?

    J’ai répondu en vous disant que des pro-syriens sont devenus anti syriens J’ai pris le cas de Hariri et de Walid Eido tout comme celui de Georges Hawi. Ils ont payé leur changement de leur vie. Je ne vois pas ce qui m’a dérangé si ce n’est une imagination qui vous a traversé l’esprit.
    C’est votre général qui a dit lui-même en 2005 qu’il ne faut pas que Jumblat soit une martyr avant qu’on le considère come un héros -> je suggère que vous vous arrangiez avec votre leader…

    >>>>>>>>>>> En ce qui concerne vos préoccupations, pour le point 1, vous faites le bon raisonnement quasi tout seul. Il ne manque que la conclusion… Je vais la faire pour vous : le Baas syrien et les 2awmiyeh ne sont pas des alliés du CPL.

    Encore une fois je suggère que vous vous arrangiez avec votre leader….

    EXTRACT OF LORIENT LE JOUR 20/03/2006

    Commentant les propos du président Lahoud sur la chaîne al-Jazira, le générall Aoun a affirmé hier que :« la bataille présidentielle n’est pas encore ouverte ».
    « Je n’ai pas honte de l’appui que je reçois, a dit le chef du Courant patriotique libre. Pour ma part, je considère que l’appui du camp que je considérais comme étant l’autre camp est un gain

    Pour ce qui est des tentes au centre ville, arrêter de nier l’évidence…

    >>>>>>>>>>> Mais si vous lisez MediaArabe, je comprends que vous n’ayez pas l’esprit clair.
    Avec OTV TISHRIN AL MANAR NBN c’est beaucoup plus simple : tout est truqué déformé… On l’a bien vu avec le montage de faussaire janvier 2007 sur le prétendu FL SADDEM, sans parler des prétendus sniper LF il y a 2 semaines sur OTV…

    >>>>>>>>>>> Maintenant pour les textes, lisez le programme politique du CPL, signé par son bloc parlementaire et Frangieh, poursuivez avec le document d’entente avec le Hezbollah et celui avec le parti communiste. Vous aurez réponse à toutes vos interrogations sur la Syrie.
    La bonne blague… Bashar el Assad en personne loue General Aoun comme un de ses alliés…

    L’opposition l’appelle comme étant un nouveau « General Lahoud »
    LORIENT LE JOUR

    Deux personnalités prosyriennes notoires, le chef du Front de l’action islamique, le prédicateur Fathi Yakan, et le chef du parti al-Tawhid, Wi’am Wahhab, ont félicité hier le chef du Courant patriotique libre (CPL), le général Michel Aoun, pour la victoire de son candidat à la partielle du Metn.
    (…)« L’opposition doit être fidèle au général Aoun, tout comme il a été fidèle à ses orientations politiques. Ils ont voulu la bataille du Metn pour mettre fin au mythe du général Aoun, et le voilà qui en ressort encore plus mythique qu’avant », a-t-il ajouté, mettant l’accent sur la nécessité d’élire un président « à l’image du général Émile Lahoud ».

    En parlant de Lahoud Les 2 généraux sont comme 2 larrons en foire
    Combien de fois Lahoud a publiquement dit qu’il ne quitterait baabda que pour Aoun ?

    Regardez les rigolant l’un à côté de l’autre ?

    >>>>>>>>>>> Pour le point 2, le CPL tout comme Gebran Bassil sont clairs depuis 1990. Il faut revoir les relations avec la Syrie et les réévaluer après le retrait militaire. Pour rappel, des textes “obscures” ont été signés par Hariri et son gouvernement durant toute la période de tutelle. Ces textes, il faut les revoir sur base d’un partenariat équilibré avec le voisin syrien. Où est le problème?
    Le problème c’est que les Syriens ont tués Jubran Tueni (un ex Aouniste de 15 ans qui a quitté le mouvement ) et Pierre Gemayel sans parlé de Rafik Hariri (meurtre que le général a reconnu comme l’œuvre de Assad !). La Syrie n’est pas partie elle est tjs là avec ses Mukhabarat et ses alliés qui sont aujourd’hui les vôtres…

    >>>>>>>>>>> En 2006, le CPL demandait l’instauration d’un gouvernement d’union nationale pour gérer l’après-guerre. Cela a été refusé par le camp Hariri, et nous en payons le prix aujourd’hui. Plus le pays est divisé, et plus les interventions étrangères abondent.
    Le CPL demande un gouvernement d’union nationale uniquement s’il l’on donne aux chiites une minorité de blocage au gouvernement. Ce droit donné par Aoun aux chiites équivaut à détruire la démocratie par définition un veto accordé à une minorité du 1/3 s’appelle un privilège…

    >>>>>>>>>>>J’espère maintenant que vous aurez le courage de répondre à mes questions…
    Je vous renvoie l’ascenceur 2EME RAPPEL !

    Je suis curieux de lire les engagements des amis de Michel Aoun dans lesquels ces derniers s’engagent à ne plus demander la présence de l’armée syrienne… Je demande le passage je suis sûr que jamais le Baas syrien ni les 2awmiyeh n’ont JAMAIS rien signé de tel…

    Je constate que mes questions vous dérangent. Une seconde tentative de réponse? 🙂

  8. jeunempl said

    cedrus libani, si vous ne comprenez pas le français, je ne peux rien pour vous.

    Tout d’abord, les questions que je vous ai posées concernant MediaArabe et ses objectifs d’attiser la haine entre Sunnite-Chiite, de privilégier la partition du Liban,… n’ont pas encore reçu de réponses. C’est à cela que je faisais référence. Donc j’attends encore et toujours 😉

    Je constate également que vous adorez utiliser des bouts de phrase sorties de leur contexte pour justifier vos prises de position spécialement anti-CPL. A vrai dire, vous n’aurez rien à reprocher à ce parti si vous vous contentiez des textes écrits et signés, ou des conférences de presse. Votre nécessité d’aller puiser vos informations dans l’Orient le jour ou MediaArabe, qui ont tout deux tendance à déformer les propos du général Aoun et de ses alliés, l’illustre.

    Toute votre théorie se base sur un postulat savamment mis en scène: Aoun est appuyé par les Syriens et il désire leur retour.

    A cela, je réponds que des bêtises du même genre (mais avec d’autres acteurs) étaient déjà lancées lorsqu’en pleine occupation syrienne, tout était fait pour effacer ce courant de la scène libanaise. On accusait le CPL de collusion avec Israël, ce qui était bien sûr très mal vu de vos maitres et de la justice libanaise à l’époque. Entretemps, nos manifestations contre l’occupation syrienne étaient sévèrement réprimées par les gouvernements successifs dirigés par Hariri.

    Continuez donc d’inventer des histoires, de vous baser sur des rumeurs et la propagande… le CPL et ses sympathisants sont vaccinés contre ce type de méthode et vous le rappelleront dès qu’une nouvelle élection se tiendra.

    Pour vous répondre :

    – Point 1 : rappel de ma réponse (+ ajouts), vous ne trouverez aucun document signé par le baas ou les 2awmiyeh avec le CPL concernant le cas de la tutelle syrienne pour la simple raison que ces partis ne sont pas alliés au CPL. Est-ce si difficile pour vous de l’admettre?
    Comme l’a dit le général Aoun dans cette réplique (que vous semblez critiquer), si ces partis appuient le CPL, c’est en effet un gain au sens propre du terme dans la mesure où le général Aoun ne leur doit absolument rien.

    – Vous parlez des trucages des TV proches de l’opposition, pourtant vous ne trouverez que 2 ou 3 erreurs de leur part. Pourrait-on en dire autant de la part des médias grâce auxquels vous appuyez votre « scénario »? Prenez la manifestation du 14 février, êtes-vous de ceux qui pensent que cette manif a réuni plus de 200.000 personnes (ce qui est déjà surestimé, mais qui serait énorme sous une pluie diluviennes)? Pour rappel, le titre de Al Mustakbal parlait de un million de personnes sur la place des martyrs + 500.000 qui n’ont pu atteindre les lieux. Mouais… je rappelle qu’on est au Liban et non dans un autre pays arabe pour tromper d’une manière si flagrante la population 😉

    Que penses-tu de cette vidéo? http://fr.youtube.com/watch?v=JMPmi54XCM0
    N’es-tu pas choqué par au moins un des 4 évènements « extraordinaires » relatés?

    – Le CPL demandait de participer à un gouvernement d’union national où l’opposition (et non les Chiites, d’ailleurs pourquoi utilisez-vous ce ton sectaire?) obtiendrait le tiers de participation. Donnez-moi la définition d’un gouvernement d’union nationale si l’opposition n’aurait même pas le droit de participer par la décision aux propositions gouvernementales? Et si l’on voulait nous imposer l’implantation palestinienne, comment ferait-on pour l’empêcher?
    Par ailleurs, qui dit gouvernement d’union national, dit respect de la répartition parlementaire au sein du gouvernement, donc logiquement 55% vs. 45% .

    – Les personnes que vous citez et qui comparent Aoun à Lahoud sont des gens qui ont un respect pour Lahoud et qui l’ont appuyés jusqu’à la fin de son mandat. C’est, je l’espère, dans ce sens qu’ils l’ont comparé au général Aoun. Cessez donc d’avoir cet esprit mal tordu. Si on devait écouter vos « rumeurs » ou « propagande », les Syriens seraient encore au Liban…

    En espérant vous lire un peu plus ouvert, un peu moins sectaire et un peu moins haineux que précédemment.

  9. cedrus_libani said

    C’est gentil de supprimer mes commentaires… Vive la démocratie Aouniste et la liberté de parole à la syrienne.

  10. jeunempl said

    Cedrus_libani, aucun message n’a été effacé depuis l’ouverture de notre site.

    Par contre, tu m’as donné une idée. A partir de maintenant, et dans le but de relever le débat, toute insulte, tout message haineux et contraire au respect d’autrui sera supprimé.

    Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :