Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le salon du mariage résiste aux crises

Posted by jeunempl sur février 11, 2008

(La Libre Belgique – Emilie Sueur)

« Au Liban, nous avons arrêté de réfléchir. On vit au jour le jour », dit une visiteuse.

Salon du mariage au Liban - Wedding FoliesLa situation est mauvaise, c’est vrai. Mais on ne peut pas attendre indéfiniment pour construire une famille. » George et sa future épouse, Marguerite, déambulent bras dessus bras dessous, dans les allées du salon « Wedding Folies » à Beyrouth. Autour d’eux, 150 exposants sont à leur disposition pour organiser leur mariage, prévu en septembre prochain. Fleuristes, hôtels, organisateurs de cérémonies, coiffeurs, couturiers, photographes, agences de voyage. Ils sont tous là. Et leur simple présence relève déjà de l’exploit. « C’est une folie et un véritable défi de faire ce salon », reconnaît Nathalie Awaida, l’une des organisatrices de la cinquième édition de « Wedding Folies ». « Quand j’ai vu les premiers exposants installer leur stand, lundi dernier, j’en croyais à peine mes yeux », ajoute-t-elle. La veille, le Liban, en crise et sans président, avait flirté avec le spectre de la guerre civile, quand une manifestation sociale dans la banlieue sud de Beyrouth, fief de l’opposition chiite, avait viré à l’émeute. Lundi matin, le bilan des affrontements tombait : 7 morts.

« Ce pays est fou. Le propriétaire d’une grande plage m’a dit récemment que l’été 2007 a été une saison record chez lui en terme de mariages. Et ce, alors même que sa plage se trouve à une heure de Nahr el-Bared », ajoute Nathalie. Trois mois durant, jusqu’en septembre dernier, des combats violents ont opposé les islamistes de Fatah al Islam, proches d’al Qaeda, à l’armée, dans ce camp de réfugiés palestiniens. « Peut- être qu’avec toutes les crises que le Liban a traversées, nous avons appris à vivre avec. La vie continue », estime Nathalie.

La vie continue certes, mais c’est surtout le coeur des Libanais qui continue de battre. Depuis l’assassinat de l’ancien Premier ministre, Rafic Hariri, en février 2005, et alors que le pays enchaîne les crises, la plupart des grands salons ont été annulés. Le salon du mariage, lui, résiste à tout. Même si sa tenue nécessite quelques arrangements. « Avant, nous faisions appel à des politiciens pour couper le ruban. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus le faire. En raison des assassinats à répétition, ils se déplacent le moins possible. Alors cette année, nous avons eu recours à Miss Liban », explique Nabil Baz, l’un des promoteurs du salon. L’année dernière, 40 000 personnes ont visité le salon du mariage. Cette année, M. Baz s’attend à un chiffre similaire. De fait, le mariage a toujours le vent en poupe. « En 2007, nous avons organisé autour de 180 mariages », affirme Mathia Gebrane, responsable dans un grand hôtel au nord de Beyrouth. « Pour le seul mois de décembre, nous avons eu 23 mariages », ajoute-t-elle, soulignant que les Libanais, même expatriés, veulent se marier sur leur terre natale. Pour ce faire, ils sont prêts à ouvrir leur bourse. « Des mariages à 100 000 dollars pour 300 personnes, c’est loin d’être extraordinaire », assure Mathia. Sandra, 25 ans, ne dispose pas d’un tel budget. Au salon, elle se renseigne sur les dernières tendances, avant de s’adresser à des entreprises proposant des services à moindre coût. « Je dois me marier dans quelques mois. Au pire, si la situation dégénère, je repousserai. Mais je me marierai, quoi qu’il arrive. Au Liban, nous avons arrêté de réfléchir. On vit au jour le jour, c’est tout. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :