Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

La Méditerranée des Phéniciens

Posted by jeunempl sur février 9, 2008

(Le Monde)

Alphabet phénicienComment présenter une civilisation capitale pour l’Occident, celle des Phéniciens, alors que ses traces ne sont pas si nombreuses et surtout peu spectaculaires ? L’Institut du monde arabe (IMA) a relevé ce défi avec, notamment, la complicité du Musée du Louvre, qui a ouvert ses collections. Le résultat est mitigé.

Issus de ce qui est, en gros, aujourd’hui le Liban, les Phéniciens ont dominé pendant près d’un millénaire une bonne partie du bassin méditerranéen, avec un apogée entre 960 et 320 avant J.-C. Leurs bateaux sillonnent alors les côtes à partir des ports de Tyr et de Sidon. Ces navigateurs fondent des villes comme Carthage, près de l’actuelle Tunis, colonisant une partie de l’Espagne et de la Sicile.

Paradoxalement, ces commerçants avisés qui ont inventé un alphabet, matrice d’un grand nombre d’alphabets (dont le nôtre), n’ont laissé que de rares inscriptions sur des stèles ou des jarres. Influencés par l’Egypte et les civilisations mésopotamiennes (Assyriens, Babylone), puis la Grèce, à qui ils empruntent une bonne partie de leur vocabulaire formel, ils n’ont pas été non plus des artistes de premier plan, même si leur manque de rigueur est plutôt réjouissant.

On peut ainsi voir à l’IMA quelques sarcophages anthropoïdes qui hésitent entre la Grèce et l’Egypte, quantité de statuettes ou d’amulettes religieuses, des brûle-parfums, des coupes de bronze ou d’argent, quelques belles figurines sorties des mains d’artisans verriers. Mais il faut beaucoup d’imagination pour visualiser, à travers cette exposition archéologique, une civilisation longtemps décriée et dont on mesure aujourd’hui l’importance.

—-

« La Méditerranée des Phéniciens, de Tyr à Carthage », Institut du monde arabe, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, Paris-5e. Tél. : 01-40-15-38-38. Du mardi au dimanche, de 10 heures à 19 heures ; nocturne jeudi jusqu’à 21 heures. Jusqu’au 20 avril. De 6 € à 10 €.
Catalogue sous la direction d’Elisabeth Fontan et d’Hélène Le Meaux, IMA/Somogy, 408 p., 59 €.

Emmanuel de Roux

Une Réponse vers “La Méditerranée des Phéniciens”

  1. Madame, Monsieur,

    Le réseau SCÉREN (Service Culture Éditions Ressources pour l’Éducation Nationale) a pour mission d’éditer des ouvrages destinés à aider les enseignants dans l’accomplissement de leur métier, ainsi que les étudiants.

    Dans le cadre de cette mission, le Centre Régional de Documentation Pédagogique de l’Académie de Nice se propose d’éditer un ouvrage intitulé : Intercartes 6ème dont le tirage est prévu à 500 exemplaires.

    Nous souhaiterions y faire figurer la photo située sur votre site et pour laquelle nous sollicitons une autorisation de reproduction, si possible à titre gracieux.

    Dans le cas où vous-même ne seriez pas détenteur des droits, nous vous serions extrêmement reconnaissants de bien vouloir nous indiquer à qui nous devons nous adresser.

    Dans l’attente de votre réponse que nous espérons positive, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations cordiales.

    Fabien Nguyen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :