Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Recours à l’ONU si la médiation arabe échoue

Posted by jeunempl sur janvier 14, 2008

(AFP)

Sarkozy en visite en Arabie SaouditeRYAD – Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a affirmé lundi à Ryad qu’il y aurait un recours aux Nations unies en cas d’échec du plan de règlement proposé par la Ligue arabe, afin de débloquer la question de l’élection présidentielle au Liban.

« Si ça ne marche pas avec nos amis de la Ligue arabe, nous retournerons à l’ONU », a déclaré M. Kouchner lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue saoudien, le prince Saoud Al-Fayçal, à Ryad, où il accompagnait le président français Nicolas Sarkozy.

Il n’a pas donné plus de précisions sur les modalités d’un tel recours.

« Mais, a-t-il ajouté, nous espérons fortement que ça marchera, et la diplomatie française a déjà publié plusieurs déclarations pour appuyer (l’initiative de) la Ligue arabe ».More…

La Ligue arabe avait adopté, lors d’une réunion ministérielle le 5 janvier au Caire, un plan en trois étapes prévoyant notamment l’élection « immédiate » du chef de l’armée, Michel Sleimane, à la présidence, puis la formation d’un gouvernement d’union nationale au Liban, sans président depuis le 24 novembre.

Le président Sarkozy a affirmé lundi son soutien « sans réserve » à l’intiative de la Ligue arabe.

« La France appuie sans réserve le plan de la Ligue arabe, qui rejoint en tout point ses propositions », a-t-il déclaré au « Majlis Al-Choura » (Conseil consultatif), peu avant la fin de sa visite en Arabie saoudite.

« Comme l’Arabie saoudite, la France ne ménagera aucun effort pour que le parlement libanais puisse élire dans les meilleurs délais un président en qui se reconnaîtront les composantes de la nation libanaise dans leur diversité », a-t-il ajouté.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a pour sa part pressé la Syrie d’user de son influence auprès de l’opposition libanaise pour qu’elle accepte le plan arabe.

« Il revient à la Syrie de convaincre ceux qui l’écoutent au Liban sur ce plan, qu’elle a cautionné », a déclaré à la presse le prince Saoud Al-Fayçal, dont le pays soutient la majorité parlementaire au Liban.

« Il y a toujours espoir que les parties prenantes acceptent ce plan », qui offre « une solution juste », a-t-il poursuivi.

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a achevé samedi une mission à Beyrouth au cours de laquelle il n’a pu rapprocher les points de vue entre la majorité antisyrienne et l’opposition soutenue par Damas et Téhéran.

Avant son départ, M. Moussa a indiqué qu’il reviendrait au Liban mercredi.

L’élection par le Parlement libanais d’un nouveau président a été reportée à douze reprises. Elle est désormais fixée au 21 janvier.

La crise politique au pays du Cèdre est largement perçue comme une extension régionale de la confrontation entre les Etats-Unis et ses alliés d’un côté, et la Syrie et l’Iran de l’autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :