Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

L’incertitude après le départ de Lahoud

Posted by mplbelgique sur novembre 24, 2007

(Adlène Meddi, El Watan)

A la fin de son mandat vendredi à minuit, l’ex-président Emile Lahoud a quitté le palais présidentiel sans que le Parlement ait pu élire son successeur, faute de consensus entre la majorité parlementaire et l’opposition.

M. Lahoud, au pouvoir depuis neuf ans, a quitté le palais de Baâbda en lançant deux messages forts à la classe politique libanaise. Il a délégué à l’armée le commandement de l’ensemble des forces de sécurité ; il a fustigé encore une fois le gouvernement de Fouad Seniora et a indiqué que les conditions de l’état d’urgence sont réunies. Selon des observateurs libanais, M. Lahoud a tenté de confronter le gouvernement qu’il qualifie d’« illégitime » au pouvoir de l’armée, un des rares symboles de l’unité politique au Liban. L’initiative de Lahoud a été tout de suite rejeté par l’Exécutif de M. Siniora, dont la Constitution délègue les pouvoirs en cas de vacance de la présidence de la République. De son côté, Michel Aoun, qui forme avec le Hezbollah le tandem de l’opposition, s’est redéclaré vendredi soir candidat à la présidence, mettant fin à une série d’initiatives d’apaisement. Pour le quotidien libanais Al Akhbar, il faudra probablement attendre les résultats de la réunion internationale d’Annapolis. Selon ce quotidien, il y aurait un accord tacite entre Syriens et Américains pour reporter le dossier libanais pour l’après-Annapolis. En attendant, le président du Parlement Nabih Berri, a promis de reprendre les contacts avec la majorité dans « quelque temps », montrant une sorte d’aimable disponibilité, alors qu’en face, la majorité dite du « 14 mars » s’est engagée à ce que le gouvernement de M. Siniora s’attellera seulement à expédier les affaires courantes et s’abstiendra d’émettre des décisions d’importance. Les députés sont convoqués vendredi prochain pour tenter d’élire le Président. D’ici là, et vu les blocages internes et les échecs de la troïka européenne, « la solution peut se dessiner à la dernière minute », comme le déclare une source Libanaise citée par une agence de presse. Selon Al Jazeera, l’armée libanaise a déployé 20 000 hommes dans le Grand-Beyrouth.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :