Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘société civile’

Code électoral : la proportionnelle contestée

Publié par dodzi le septembre 14, 2011

L’Orient le Jour

Par Philippe Abi-Akl

Le ministre de l’Intérieur et des Municipalités, Marwan Charbel, doit rendre publique à la fin du mois en cours la nouvelle mouture du code électoral. Le comité chargé de l’établir a en effet accompli à ce jour les 90 % de sa mission. Il lui reste à déterminer le nombre de circonscriptions, à choisir entre la circonscription élargie, l’uninominale, la reconduction du tableau 1960 ou l’adoption d’un découpage en 14 morceaux.

Préparant la loi, le ministre n’a pas manqué de recueillir l’opinion des partis ou courants ainsi que des organismes de la société civile. Il leur a exposé les grandes lignes du projet, recueillant leurs remarques et les interrogeant sur la proportionnelle.

Certains ont tenté de l’entraîner, par leurs interrogations, dans une discussion, une chicane, de nature politicienne, mais il ne s’est pas laissé piéger.

Il lui est apparu cependant que la plupart des pôles rencontrés ne veulent finalement pas de la proportionnelle, bien qu’elle soit inscrite dans la déclaration ministérielle. Ainsi, le leader de la Montagne, Walid Joumblatt, représenté au sein du comité d’élaboration par le ministre Waël Bou Faour, rejette catégoriquement cette innovation et insiste pour le scrutin majoritaire. Mais le ministre Charbel insiste et presse les parties de souscrire à sa proposition.

Des cadres de la société civile critiquent certains professionnels de la politique qui, à leur avis, cherchent manifestement à s’assurer de la députation sans regarder à la rectitude démocratique, qui enjoint de respecter la volonté du peuple souverain. Et sans se soucier de savoir si une formule déterminée serait bancale ou non. Ils observent que ces ogres se détournent du premier principe démocratique, à savoir que la majorité gouverne et la minorité s’oppose. Et ne cultivent guère l’esprit de servir le citoyen, de répondre à ses besoins, de lui permettre de porter à la Chambre de vrais représentants, bien informés de ses intérêts et soucieux de les défendre. Sans plus servir de marchepied, ou de faux témoin dans les élections, comme c’est le cas dans nombre de régions.

Intérêts

Le ministre Charbel confie à des cadres de la société civile que les forces politiques sont divisées au sujet de la proportionnelle. À l’en croire, ceux qui la rejettent proposent des formules qui servent leurs calculs. Tandis que ceux qui l’approuvent restent eux-mêmes divisés sur les mécanismes dont il faut la doter. À ses propres yeux, la proportionnelle crée une génération ouverte sur la démocratie, les libertés et suscite le lancement de partis qui ne seraient plus dominés par les confessions ou par l’argent. Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Adnan Kassar de chez Aoun: tenir un discours politique à la hauteur de la phase actuelle au Liban

Publié par jeunempl le juillet 5, 2011

M.M – ANI

Le député Michel Aoun a reçu mardi le président des comités économiques et l’ancien ministre Adnan Kassar.

La réunion s’est axée sur les actualités et le développement politique dans la région arabe et leurs répercussions sur la situation économique au Liban.

Ils ont de même discuté de l’acte d’accusation du TSL. M. Kassar a appelé à cesser de débattre du dossier du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) sur le plan interne et à tenir un discours politique à la hauteur de cette phase difficile et permettre de consolider la stabilité politique du pays et redynamiser le travail démocratique.

Le député Aoun a par ailleurs rencontré l’envoyé présidentiel suisse dans la région arabe M. Jean Daniel Roche accompagné de l’ambassadrice de suisse Ruth Flint en présence du responsable des relations diplomatiques au CPL, Michel de Chadarevian.
M. Aoun s’est en outre entretenu avec l’ambassadeur de Norvège.

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Appel à propositions pour soutenir la société civile au Liban

Publié par jeunempl le juin 23, 2011

ENPI info centre
La Commission européenne a lancé un appel à propositions de 1,2 millions d’euros pour le financement de projets visant à « Renforcer le rôle de la société civile dans la promotion des droits de l’homme et de la réforme démocratique » au Liban, avec l’assistance financière del’Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH). Il porte le numéro de référence EuropeAid/131597/L/ACT/LB.

Selon un communiqué de presse de la Délégation, cet instrument vise à contribuer au développement et à la consolidation de la démocratie et de l’État de droit, et à renforcer le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Il est conçu pour aider la société civile à devenir une force réelle pour la réforme politique et la défense des droits de l’homme.

Les projets qui seront retenus doivent aborder des questions qui vont dans le sens d’au moins une des priorités suivantes :
·     Encourager les autorités libanaises à respecter leurs engagements dans le domaine des droits de l’homme dans le contexte de la Politique européenne de voisinage et des instruments des Nations unies (y compris le suivi de l’Examen périodique universel pour le Liban) à travers le plaidoyer, la communication, le suivi et la sensibilisation.
·     Soutenir le renforcement de la protection légale et sociale des groupes vulnérables et marginalisés en fournissant une assistance sociale et juridique, en améliorant la documentation sur les violations des droits de l’homme de ces groupes, en luttant contre Lire la suite »

Publié dans Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Menace de désertification sur le Liban «vert»

Publié par jeunempl le juillet 28, 2010

Hassan Abbas – Les Hirondelles

L’Etat et la société civile libanaise conjuguent leurs efforts pour éviter la désertification du pays. Mais dans le domaine du reboisement, les politiques restent insuffisantes.

Les incendies de forêts demeurent l’élément essentiel du recul de la forêt libanaise. Entre 1500 et 2000 hectares de forêts partent en fumée chaque année. Dans l’histoire récente, le Liban a même connu un Mardi noir, le 2 octobre 2007, au cours duquel 1500 hectares ont brûlé en 24 heures. Soit l’équivalent du reboisement depuis 1990.

Que faire pour enrayer l’hémorragie? En 2001, la gestion du reboisement du pays est passée du ministère de l’Agriculture à celui de l’Environnement, avec une enveloppe globale de près de 17 millions de dollars. Le plan alors élaboré comporte un double objectif: le premier est de planter des arbres au Liban sur une période de 5 ans; le second vise à atteindre, à terme, 20% de terrains couverts par les forêts, soit la moyenne des pays méditerranéens (contre 13,3% Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Discours du Général Aoun à l’occasion du diner annuel de la Diaspora : "Bienvenue sur la terre de votre mère patrie"

Publié par jeunempl le décembre 30, 2009

Traduit par RPL France

En 1998, j’étais invité à l’Université de Sydney en Australie pour donner une conférence et je devais me présenter aux australiens et d’où je viens ; avec un peu d’embarras car je ne savais pas comment leur indiquer la localisation de ce pays dont on est incapable de mettre son nom sur son territoire sur la carte et on le met toujours dans la mer. Ce petit pays, présent à l’est de la méditerranée couvre en réalité le monde, du pôle nord au pôle sud. Vous avez le droit d’être fier de ce pays, sans chauvinisme, car il vous procure la confiance et vous donne des dimensions culturelles multiples qui vous permettent de vivre dans n’importe quel pays. Vous portez en vous l’essence des civilisations dans votre éducation et votre culture.
Notre langue d’origine était l’araméen. Les phéniciens sont ceux qui ont inventé la lettre et ont trouvé le lien entre l’œil et l’oreille en donnant une image au son et un son à l’image. Cette lettre était le récipient qui a pu contenir les connaissances et les sciences du monde que nous héritons et nous développons. Par la suite, nous avons parlé le grec et nous avons enseigné la philosophie, et nous avons enseigné les mathématiques. Puis nous avons parlé le latin, en plus de notre langue d’origine et nous avons enseigné le droit. D’ailleurs, l’école de droit de Beyrouth était la première au début des siècles chrétiens, d’où le titre de « Beyrouth, mère des lois ». Plus tard, nous avons adopté la langue arabe, en l’enrichissant et en la protégeant, ainsi qu’en développant la presse, domaine où nous étions des pionniers. Tout était relié dans le temps dans un pays qui ne s’est jamais coupé de la civilisation.
Dans notre liturgie, nous avons préservé nos langues anciennes avec le syriaque, l’araméen, le grec et le latin. Cette histoire démontre notre enracinement dans la civilisation ainsi que notre culture pluridimensionnelle qui nous a permis de voyager dans tous les continents et que nous vivons ici au Liban aussi. Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Clôture à Beyrouth d’une rencontre arabe sur les changements climatiques

Publié par dodzi le août 21, 2009

MondialNews

Une rencontre du forum arabe des organisations de la société civile, initiée autour du thème « Les changements climatiques : rôle des gouvernements et des organisations de la société civile pour faire face aux défis », a pris fin mercredi soir à Beyrouth.

Initiée par l’organisation arabe du développement administratif en collaboration avec le réseau des organisations non gouvernementales arabes pour le développement.

Publié dans Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Information

Publié par dodzi le mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 17 Information

Diagnostic

1. Si la variété et la multitude des médias au Liban constituent un signe d’ouverture et de démocratie, leur mauvais usage a, lui, dénaturé le sens de la liberté d’expression et rendu la presse tributaire de l’argent et des conflits politiques acérés, de sorte qu’ils sont devenus taillés à la mesure des personnalités et des partis politiques.

2. L’information au Liban souffre des maux de la société libanaise : corruption, extrémisme, fanatisme religieux et, dernièrement, alignement sur des groupes politiques, religieux, partisans et financiers jusqu’à devenir en quelque sorte otages et agents de l’intérieur et de l’extérieur.

3. La manière dont ont été formés les médias libanais a mené à leur politisation et à leur mise au service de personnalités politiques influentes à des fins personnelles et non pour des causes nationales.

4. Les lois et des législations qui réglementent ce secteur sont devenues obsolètes et ne s’accordent plus avec le développement actuel des médias sur le plan de l’électronique et de l’informatique, en pleine évolution, et qui touche à tous les secteurs de la communication médiatique.

5. Quant aux infractions observées chez la plupart des institutions médiatiques, on dénote :
• Un irrespect de la loi sur la protection de la propriété intellectuelle.
• Le non-versement de ce qu’elles doivent au trésor public en vertu de la Loi.
• La non-déclaration de tous leurs employés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.
• La non-conformité de certaines institutions au cahier des charges sur la base duquel elles ont obtenu leur licence
de fonctionnement, notamment en ce qui concerne la catégorie à laquelle elles appartiennent, le nombre
d’heures de diffusion, leurs spécifications, le respect de l’intérêt public et de l’intérêt supérieur de l’Etat.
• Le fait de ne pas avoir élaboré un schéma directeur des chaînes et des fréquences, de ne pas avoir établi les
décrets d’organisation relatifs au comité d’organisation des émissions et de n’avoir pas créé l’organisme de
contrôle qui s’y rapporte empêchent de vérifier que les médias respectent la loi 94/382 (Loi sur l’Audiovisuel)
et son décret d’application (décret no96/7997). Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand la mobilisation beyrouthine sauve le jardin de Sanayeh, Saifi toujours menacé

Publié par dodzi le mai 29, 2009

Libnanews

mobilisationsanayehBeyrouth, le 29 mai – Suite à l’annonce du Conseil Municipal de Beyrouth de transformer les jardins publics des quartiers de Saifi (centre ville) et de Sanayeh (Ouest de Beyrouth) en aire de stationnement, la population s’est rapidement mobilisée pour tenter de sauver les derniers espaces verts de la capitale libanaise.

Un courriel a appelé les résidents de Sanayeh à manifester ce samedi à 10 heures à l’appel de plusieurs organisations non gouvernementales. Pour l’heure, la manifestation reste toujours prévue demain afin de sauver le jardin de Saïfi.

La polémique a également gagné la campagne pour les élections législatives, prévues le 7 juin prochain, avec notamment les déclarations aujourd’hui de Mohammed Itani, candidat au siège sunnite dans la 2ème circonscription de Beyrouth, désavouant publiquement les autorités municipales dont il est pourtant un proche au sein de la majorité actuelle.

« La meilleure solution est de choisir des terrains vides », a-t- déclaré pour ne pas endommager les espaces verts.

Le Conseil Municipal est rapidement revenu sur sa décision concernant le Jardin de Sannayeh, alors que reste menacé pour le moment le jardin public de Saïfi, pourtant situé dans le périmètre Solidere. Aucune déclaration, pour l’instant, d’annulation de ce projet dans ce périmètre alors que plusieurs lieux de stationnements ont été dernièrement vendus par la société pour être remplacés par plusieurs projets immobiliers. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Programme politique de la Résistance libanaise, Hezbollah

Publié par jeunempl le avril 24, 2009

MPLBelgique.org

« Programme politique du Hezbollah libanais traduit par Mouhamad Wehbe en collaboration avec translationbelgium et Al-manar Lebanon. »

hezbollah-drapeauDans la réforme politique

-L’abolition du sectarisme politique à travers la création d’un haut comité national pour l’abolition du confessionnalisme politique, comme stipulé dans l’accord national libanais.

-Une nouvelle loi électorale :
Une bonne réforme ne peut se compléter que dans l’élaboration d’une loi électorale moderne basée sur la proportionnalité, en même temps il faut parachever la réforme de la Constitution.

-Un développement équilibré :
Le principe d’un développement équilibré représente l’un des piliers de la réforme politique et, à cette fin, le texte a été prévu dans la Constitution réintroduction du ministère de la Planification, pour anticiper les besoins de toutes les régions dans les différents secteurs.

- La décentralisation administrative :
Le texte de la Constitution, dans son introduction, a reconsidéré les divisions administratives, en tenant compte de l’assimilation et la préservation de la coexistence. Or la décentralisation administrative, signifie : accorder un plus large pouvoir administratif aux municipalités et aux provinces pour renforcer les opportunités de développement et faciliter l’achèvement des opérations et des tâches administratives.

-Le pouvoir judiciaire :
Selon la constitution libanaise, le pouvoir judiciaire est une autorité indépendante, ainsi que les pouvoirs législatif et exécutif, et sachant que le pouvoir judiciaire se doit d’être juste et impartial, il doit garantir la primauté du droit, et Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

A Beyrouth, des militants s’opposent à l’homophobie

Publié par dodzi le février 24, 2009

Iloubnan.info

BEYROUTH, Par Stéphanie Aoun

En signe d’opposition à la violence qui sévit au sein de la société libanaise contre certaines minorités, et notamment la communauté homosexuelle, l’ONG Helem a organisé un sit-in le 22 février à Beyrouth, avec plusieurs autres associations locales de défense des droits de l’homme. Cette manifestation, inhabituelle dans la région, fait notamment suite à la violente agression publique de deux personnes « soupçonnées d’homosexualité », survenue dans la capitale libanaise le mois dernier.

reportage« La sexualité humaine est variée ». Le slogan, inhabituel au Liban comme dans le monde arabe, est inscrit sur une affiche brandie ce dimanche 22 février à Sodeco (Beyrouth) par des civils militant contre les discriminations sexuelles. Ils se sont rassemblés ici le temps d’une manifestation contre la violence qui s’exerce au Liban contre certaines minorités, notamment à la communauté homosexuelle (mais aussi les femmes, les enfants ou encore les domestiques venant de l’étrangers). Le sit-in est organisé par l’ONG libanaise Helem, en collaboration avec d’autres associations actives dans la société civile locale en matière de lutte pour les droits de l’homme (KAFA, SIDC, MASSAR, ALEF, HRW, TYMAT et le Mouvement Social). Helem est une organisation libanaise non gouvernementale, à but non lucratif, dont l’objectif est de protéger au Liban les communautés LGBTIQ (lesbienne, gay, bisexuelle, transsexuelle, hermaphrodite et « Queer »), en leur apportant son soutien et en sensibilisant la société à leur réalité.

La manifestation n’a attiré que peu de monde. En ce jour pluvieux, éclairé par les banderoles et bannières aux couleurs de l’arc-en-ciel (identité visuelle de la communauté gay), ils ne sont qu’une petite centaine à s’être rassemblés à Sodeco. L’événement a cependant attiré bon nombre de journalistes et de photographes venus d’un peu partout au Liban. Les manifestants réclament la suppression de l’article 534 du code pénal libanais, qui criminalise « les rapports sexuels anormaux », considérés comme un comportement inhérent à l’homosexualité. L’article stipule que « la peine relative à tout rapport sexuel contre nature peut atteindre un an de prison ». Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: