Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘secheresse’

La Banque mondiale finance un projet hydraulique au Liban

Posted by jeunempl le juillet 13, 2011

Le Commerce du Levant

La Banque mondiale a offert en juin 2011 une subvention de 4,6 millions de dollars au Liban, à la Jordanie, à la Tunisie, au Maroc et à l’Egypte pour des projets hydrauliques.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Initiative pour les pays arabes (Arab World Initiative), en partenariat avec la Banque mondiale, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et la NASA.

L’objectif est de cartographier les niveaux d’eau dans les nappes souterraines et les rivières ainsi que de mesurer les pluies et l’humidité du sol par satellite.

La part du Liban de cette subvention avoisinerait 1,05 million de dollars et permettrait au gouvernement d’exploiter les données satellitaires afin d’analyser l’impact du réchauffement climatique et de la réduction des pluies sur les changements dans les couches de neige.

Cette nouvelle technologie permettra également de prédire les sécheresses et les incendies naturels de forêt grâce à son système de mesure de la chaleur thermale au sol.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tempête : les agriculteurs réclament des indemnités

Posted by jeunempl le décembre 14, 2010

Le Commerce du Levant

La tempête qui a frappé le Liban durant le week-end a causé des dégâts importants dans le secteur agricole sur l’ensemble du territoire libanais, ce qui a poussé les agriculteurs à revendiquer des indemnisations pour les sinistres occasionnés.

Ainsi, le président de l’Association des agriculteurs, Antoine Hoayek, a appelé le président de la République Michel Sleiman à évoquer la question en Conseil des ministres mercredi, afin de charger le Haut comité de secours et l’Armée du recensement des dégâts subis.

Il a de même appelé le président du Parlement Nabih Berry à réactiver le projet de loi sur la mise en place d’une institution publique pour assurer les agriculteurs contre le risque de catastrophes naturelles, gelé depuis 2005.

En attendant, les agriculteurs guettent la météo. « Entre sécheresse et tempête, l’année 2010 a été catastrophique pour le secteur », a déploré le représentant des agriculteurs de la Békaa, Ibrahim Tarchichi, dans un entretien au Commerce du Levant.

« Il faudra attendre la fonte des neiges pour estimer l’entendue des dégâts », a-t-il poursuivit, en soulignant qu’il a neigé plus de 30 heures d’affilée dans la région. Quant aux précipitations, elles ont atteint Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Menacé par la sécheresse, le Liban attend la pluie impatiemment

Posted by jeunempl le décembre 2, 2010

Mohammad Al Harissi – AFP

Au moment où l’Europe connaît des températures glaciales et des chutes de neige précoces, la pluie se fait attendre au Liban où les sources se tarissent et une nouvelle sécheresse menace.

« Le retard des pluies est en train de menacer quelques unes de nos sources principales, où l’eau devient de plus en plus rare », s’alarme Fouad Hachwa, doyen de la Faculté des Sciences à la Lebanese American University.

« Si cette situation perdure, nous risquons de nous retrouver face à un désastre, à de graves crises dans certaines zones », dit-il à l’AFP.

D’après les services météorologiques, le Liban a enregistré depuis septembre une pluviométrie atteignant 51,2 mm, en forte baisse par rapport aux 214,8 mm enregistrés à la même période l’an dernier.

Selon les experts, le pays dispose annuellement en moyenne de 2,1 milliards de m3 de ressources hydrauliques renouvelables, dont plus de la moitié sont déversés dans la Méditerranée en l’absence d’une stratégie pour gérer les eaux.

La situation s’est aggravée cette année avec des températures estivales proches des 30 degrés enregistrées en fin d’automne.

« Cette chaleur, ce retard des pluies, cela n’est pas normal », explique à l’AFP Mark Whaybé, chef des services météorologiques à l’aéroport international de Beyrouth.

« Les vagues de chaleur et la sécheresse sont de plus en plus longues », relève-t-il.

Dans un pays qui, contrairement à ses voisins, dispose d’abondantes ressources hydrauliques, de nombreux citoyens se sont vu contraints d’acheter de l’eau pour leurs besoins quotidiens en raison d’une grave pénurie, les dernières précipitations ayant été enregistrées il y a plus d’un Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban puise dans ses réserves souterraines plus de 100 millions de m³ d’eau par an

Posted by jeunempl le novembre 8, 2010

ANI

Le Liban fait face à un déficit de plus de 100 millions de mètres cubes (m³) par an, a indiqué le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil dans le cadre du Forum arabe de l’environnement et du développement.

« Sur les 8,5 milliards de mètres cubes de précipitations annuelles, 4,5 milliards s’évaporent, 1,2 milliard s’infiltrent en dehors du territoire libanais et près de 1,5 milliard vont dans la mer. Il ne nous reste donc plus que 1,2 milliard de mètres cubes, dont 650 millions d’eaux superficielles et 550 millions d’eaux souterraines », a-t-il expliqué.

Or le Liban utilise près de 650 millions de mètres cubes d’eaux souterraines par an, a poursuivi Bassil, « ce qui signifie que nous puisons dans nos réserves souterraines entre 100 et 150 millions de m³ par an ».

« Si cette situation se poursuit, c’est très grave. Nos réserves vont diminuer si nous ne réagissons pas à temps», a-t-il insisté.
Le ministre a expliqué que la majorité de l’eau au Liban, superficielle et  souterraine, sert à l’irrigation de manière naturelle.

Les particuliers, eux, manquent d’eau car les capacités de stockage ne dépassent pas 245 millions de m³, dont seules 45 millions peuvent être utilisées, tandis que le reste sert à produire de l’électricité. « Nous n’avons pas les Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rahal: Le Liban remplacera 20 000 taxis par des véhicules hybrides

Posted by jeunempl le février 25, 2010

Libnanews

S’exprimant à l’occasion d’un colloque scientifique portant sur les changements climatiques, organisé dans la Lebanese American University (LAU), le ministre de l’environnement a indiqué que le Liban compte remplacer 20 000 taxis par des véhicules plus propres et construire 41 barrages afin d’augmenter ses ressources hydrauliques à 825 millions de mètres cubes.

Auparavant, le Dr. Ahmed Houry avait présenté un rapport sur les changements climatiques, indiquant que l’année 2005 était plus chaude en raison de l’effet de serre provoquée par les activités humaines, citant notamment le cas du dioxyde de carbone, du méthane et des différents chlorofluorocarbones.  L’enseignant avait notamment Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une source naturelle à eau limpide serpente au milieu de notre ville natale “Jezzine”

Posted by jeunempl le juillet 6, 2009

La Revue EcoJeunesse

Jezzine-Chute-EauConnue pour son eau fraîche et pure, le « Nabe3 » alimente plusieurs villages et constitue une source principale pour l’irrigation de divers champs et vergers.

En plus, cette merveilleuse source assure l’eau potable pour la plupart des citoyens et traverse le fleuve pour ressortir plus abondante, plus rafraîchissante en cascade. Cette cascade  est la plus importante chute d’eau au Liban, elle est classée la 3ème au monde, elle forme l’emblème de la ville et la fierté de ses habitants.

Mais cette eau semble menacée, elle risque d’être asséchée. Que faire alors face à ce grand problème ? Il faut que l’état réagisse afin de limiter les dégâts que l’assèchement peut provoquer.

Plusieurs solutions peuvent être prises en considération. Pourquoi ne construit-on pas des barrages pour économiser l’eau et l’utiliser en cas de besoin ? L’eau a une autre particularité : C’est un reproducteur électrique non polluant. Pourquoi ne peut-on pas l’exploiter pour diminuer l’utilisation des énergies épuisables ?

Notre région se trouve aussi devant une perte d’eau précieuse qui peut entraîner plusieurs circonstances négatives. Citons par exemple , la diminution du taux de tourisme dans la région, la réduction des produits agricoles et par suite l’augmentation des chômeurs.

Cette source est un don de Dieu et c’est de notre devoir de la sauvegarder avec tous les moyens.

Gaêlle Asmar, Maria Arayé, Rita Abdel –Nour
College des Soeurs des Sts-Coeurs – Jezzine (Sud du Liban)

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Alors que la sécheresse gagne du terrain dans la région, plus de la moitié de l’eau de pluie est gaspillée au Liban

Posted by dodzi le octobre 22, 2008

(iloubnan.info)

BEYROUTH, Par Suzanne Baaklini

L’été s’achève, l’automne commence, avec son lot d’averses de pluies torrentielles. Comme toujours au Liban, dès qu’il pleut, les routes sont inondées par de l’eau ruisselante. Très peu de moyens semblent être mis en œuvre pour la récupération de cette eau de pluie. Dommage, quand les experts estiment que 50% de l’eau de pluie sont ainsi perdus.

En hiver, les routes inondées par les intempéries entraînent au Liban paralysie du trafic routier et dégâts sur la voirie. En plus de la gêne occasionnée, c’est aussi la quantité d’eau ainsi gaspillée (50%, selon les experts) qui peut laisser l’observateur perplexe. Il est urgent de trouver des solutions à ce gâchis et de planifier la récupération et le stockage de l’eau de pluie : le Liban a peut-être une réputation de château d’eau auprès de ses voisins, mais les précipitations qu’il connaît sont mal réparties sur son territoire. Environ la moitié de ses terrains sont exposés à un danger plus ou moins imminent de désertification, selon une étude récente financée par le bureau régional de la Fondation Heïnrich Böll, basé à Beyrouth. La courbe descendante des précipitations (celles-ci ont été inférieures à la moyenne pour la deuxième année consécutive), n’augure rien de bon. Sans compter que l’augmentation de la surface asphaltée et construite dans le pays freine la réalimentation saisonnière des nappes phréatiques, principale richesse hydraulique du Liban.

Une distribution équitable de l’eau potable vers les maisons, les agriculteurs et les industries a toujours été un casse-tête, un défi qu’aucun gouvernement n’a relevé. Entre-temps, le gaspillage va bon train : toujours selon l’étude de la FHB, sur une moyenne de 8 600 millions de mètres cubes d’eau de pluie qui tombent chaque année, quelque 4 300 millions seraient Lire la suite »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :