Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘réhabilitation’

Prêt koweïtien de 85 millions de dollars pour la réhabilitation des centrales de Zouk et Jiyeh

Posted by jeunempl le février 7, 2013

Le Commerce du Levant

Centrale électrique de Zouk Mosbeh - LibanLe Koweït a accordé au Liban un prêt de 85 millions de dollars pour financer la réhabilitation des centrales électriques de Zouk et Jiyeh.

L’accord a été signé par le ministre de l’Energie Gebran Bassil et le président du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe Abdel-Wahab al-Bader. Ce prêt financera partiellement la réhabilitation des deux centrales dont la production devrait augmenter de 272 MW.

Le prêt peut être remboursé sur une période de 25 ans.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil signe le contrat des navires producteurs d’électricité : 270 MW en plus et 130 millions de dollars épargnés par an

Posted by jeunempl le juillet 15, 2012

D.H. – ANI

Au KesrouanLe ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil a signé vendredi le contrat des navires producteurs d’électricité avec la compagnie turque « Karadeniz » représentée par son propriétaire Orhan Karadeniz, effectuant un pas en avant pour l’amélioration de la situation de l’électricité au Liban et mettant terme à un bras de fer qui opposait, depuis mars, le Premier ministre Najib Mikati et le chef du CPL, le général Michel Aoun.

Le Premier ministre hésitait à approuver le projet des navires producteurs de courant pour des raisons de « vice procédural », une hésitation que le ministre Bassil avait interprété comme étant une obstruction volontaire à un projet qu’il a parrainé de bout en bout.

Les milieux du CPL reprochaient à M. Mikati de vouloir confier la mission de la production provisoire d’électricité à des sociétés appartenant à un membre de sa famille. Ce dernier répondait en contestant la procédure suivie par M. Bassil, ainsi que les prix proposés par les deux sociétés retenues au final par le ministre.

Ont assisté à la signature du contrat, outre MM. Bassil et Karadeniz, l’ambassadeur de Turquie Inan Ozyildiz, le directeur général de l’EDL Kamal Hayek et plusieurs personnalités concernées.

M. Bassil a applaudi la signature de ce contrat qui permet une augmentation de 270 MW dans la production du courant tout en Lire la suite »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beyrouth : Pourquoi Achrafieh se transforme en quartier de luxe ?

Posted by dodzi le avril 6, 2012

L’Orient le Jour

Par Anne ILCINKAS

 

Urbanisme: Explication d’une gentrification.

La gentrification est un processus de réhabilitation d’un quartier ancien au terme duquel les habitants initiaux doivent partir, faute de moyens suffisants pour vivre dans leur quartier rénové. Généralement, ces habitants partent vers la périphérie de la ville, alors que des groupes sociaux plus favorisés investissent le quartier réhabilité.

La plupart du temps, la gentrification prend la forme d’une réhabilitation, d’une rénovation de bâtiments anciens et de caractère, comme ce fut le cas pour le vieux Damas. Mais dans certains quartiers de Beyrouth, elle prend une forme plus radicale. A Achrafieh par exemple, la plupart des maisons traditionnelles ne sont pas rénovées, mais détruites, rasées, pour laisser la place à des tours résidentielles très souvent de haut standing.

Si des voix s’élèvent contre cette destruction régulière du patrimoine architectural libanais, peu évoquent la dimension sociale du processus, à savoir le déplacement de populations qu’il implique.

De ce silence émerge toutefois une voix, celle de Hicham Achkar, chercheur au département d’urbanisme de l’Université libanaise. Au mois de mars dernier, il présentait à l’Institut français du Proche-Orient, son étude sur le rôle de l’État libanais dans la gentrification d’Achrafieh. Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil : Plusieurs solutions à la flambée des prix

Posted by jeunempl le mars 23, 2012

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Énergie Gebran Bassil est revenu hier sur des sujets qui concernent la flambée des prix des carburants. Bassil a souligné qu’il fallait trouver des solutions globales au problème du courant électrique. Pour lui, cela passe nécessairement par les navires producteurs de courant.

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil a tenu hier une conférence de presse où il a fait le point sur la situation énergétique déplorable. Ainsi, après s’être réuni avec la Confédération générale des travailleurs libanais (CGTL) et le syndicat des carburants, le ministre Bassil a souligné que le fait d’avoir mis en place une commission du secteur pétrolier n’est pas un « exploit » comme l’aurait laissé entendre certains médias, mais une nécessité attendue depuis le début de l’année en cours.

Il a toutefois tenu à préciser que certains partis avaient retardé la formation de cette commission, causant ainsi une perte de temps de trois mois pour l’exploitation des ressources énergétiques du pays. Indiquant qu’il soutenait les commission d’enquêtes et autres, M. Bassil a fait savoir que ces commissions doivent travailler sous la tutelle des ministères respectifs et non pas endosser un rôle de pouvoir décisionnel.

« Il n’est pas normal que nous soyons à la traîne par rapport à Israël en ce qui concerne le forage gazier, et ce pour des raisons de Lire la suite »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministre Bassil satisfait des décisions du Conseil des ministres : Le projet des 700 MW démarre enfin !

Posted by jeunempl le février 2, 2012

D.CH. – ANI

Le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil a indiqué mercredi que les décisions prises mardi en Conseil des ministres concernant l’électricité sont positives et sont un signe positif pour le règlement de la crise et l’exécution du projet de réforme du secteur.

Le ministre qui a tenu une conférence de presse, a affirmé que les décisions prises en Conseil des ministres ont tranché la question du financement du projet de l’électricité par les Fonds, et ont confirmé ses propos sur le retard dans l’exécution de tout projet financé par un Fonds.

M.Bassil a affirmé que le ministère acceptera toute adjudication qui soit conforme aux lois et qui réponde aux conditions administratives, techniques et financières, pour exécuter le projet de l’électricité, notant que le gouvernement a assumé la responsabilité de financer le projet urgent de la production de 700 mégawatts , afin de prévenir tout retard supplémentaire, résultant d’un accord avec les Fonds.

« Le gouvernement a approuvé d’introduire une clause d’arbitrage et de ce fait, l’adjudication sur le projet des 700 mégawatts sera lancée dans les proches délais » a conclu le ministre, soulignant Lire la suite »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La crise des déchets à Saïda toujours au point mort

Posted by jeunempl le janvier 9, 2012

(L’Orient le Jour)

Il y a quelques semaines, la municipalité de Saïda inaugurait les travaux sur un brise-lame controversé qui devrait contourner le dépotoir de la ville. La crise des déchets n’est pas résolue pour autant.

Le dépotoir de Saïda, capitale du Liban-Sud, continue de recevoir chaque jour des milliers de tonnes de déchets en tout genre. L’usine ultramoderne de tri et de compostage à proximité reste hermétiquement fermée. La ville ne semble donc pas sur le point de régler une crise qui traîne depuis une quarantaine d’années, et dont le résultat est un immense dépotoir qui pollue et empoisonne l’air de ses quartiers sud. Le président du conseil municipal, Mohammad Saoudi, explique pourquoi.

« Le principal obstacle reste celui des négociations avec les propriétaires de l’usine, dit-il. Or, si celle-ci ne commence pas à fonctionner, nous ne pouvons pas fermer le dépotoir et entamer sa réhabilitation. »

Il rappelle qu’il existe un accord signé par la municipalité et les propriétaires il y a un peu plus d’une dizaine d’années, en vertu duquel le prix de traitement de la tonne a été fixé à 44 dollars, avec un traitement gratuit de 180 tonnes. Mais l’usine a, depuis, changé de main, les propriétaires initiaux ayant été incapables de poursuivre le projet sans s’allier à de nouveaux partenaires. « Les actuels propriétaires exigent 104 dollars par tonne et ne veulent plus assurer de traitement gratuit, explique Saoudi. Jusque-là, les pourparlers avec eux, supervisés par le ministère de l’Intérieur, ont échoué parce qu’ils s’en tiennent à leurs conditions. »

Le président de la municipalité dément vigoureusement que ce dossier soit entravé par des interventions politiques et des conflits d’intérêt entre différentes factions, comme certains observateurs le notent aujourd’hui. « Au contraire, les propriétaires de l’usine sont d’autant plus imperméables aux pressions politiques qu’ils sont saoudiens, et non libanais, assure-t-il. Cela explique pourquoi ils Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vers des chemins de fer au Liban

Posted by jeunempl le juin 8, 2011

iloubnan

Le ministre sortant des travaux publics Ghazi Aridi a rencontré mercredi une délégation française présidée par l’expert en infrastructure dans la région du bassin méditerranéen M. Frederic Ottavi.

Ensemble, ils ont discuté du dossier du transport public et des moyens adéquats pour mettre en oeuvre les chemins de fer et faciliter le commerce dans la région.

Le chemin de fer Libanais est extrêmement riche d’histoire et aussi un des plus beau du monde. Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas la guerre qui a arrêter les trains au Liban mais bel et certains intérêts économiques de court terme.

« le 1er octobre 1991, le « Train de la Paix » s’élance entre Beyrouth et Jbeil, grâce à la motivation et l’enthousiasme des cheminots qui ont relevé le défi de remettre en l’état la voie ferrée avec le peu de moyens dont ils disposaient (…) quelques années après, la voie ferrée est à nouveau coupée en raison de travaux routiers. Depuis 1995, plus aucun train n’a roulé au Liban, malgré l’étude réalisée par Sofrerail, bureau d’études français et filiale de la SNCF, pour la réhabilitation de la ligne côtière Tripoli-Tyr,” indique la Section Libanaise de l’Association Française des Amis des Chemins de fer, l’AFAC LIBAN qui milite pour chemins de fer pour des raisons de patrimoines mais aussi de développement économique.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus de 50 millions de dollars nécessaires pour réhabiliter les sites d’enfouissement de déchets

Posted by jeunempl le mai 20, 2011

Le Commerce du Levant

Le ministre sortant de l’Environnement, Mohammad Rahhal a lancé jeudi un plan de réhabilitation des sites d’enfouissement de déchets qui sera publié prochainement sur le site du ministère.

Le coût de la réhabilitation des sites est estimé à 51 millions de dollars, dont le financement n’est pas encore assuré.

Plus de 670 sites d’enfouissements – officiels ou illégaux – existent sur l’ensemble du territoire libanais, à l’exception de Beyrouth. Ceux-ci recueillent quelque 1300 tonnes de déchets par jour.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

La réhabilitation de la centrale de Zouk est urgente selon Bassil

Posted by jeunempl le mai 13, 2011

Le Commerce du Levant

Le ministre sortant de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil, a souligné l’urgence de la réhabilitation et de l’entretien de la centrale d’électricité de Zouk lors d’une visite sur le site. « Faute d’entretien, c’est une bombe à retardement », a-t-il affirmé, attribuant ce manque d’entretien à la baisse de l’effectif des salariés. En l’espace de 20 ans, le nombre d’employés est passé de 391 à 150 aujourd’hui, a-t-il ainsi rappelé.

La réhabilitation de la centrale de Zouk nécessite, selon le ministre, un arrêt partiel de la production pour une période de 9 à 12 mois. Avec pour conséquence, une augmentation du rationnement de cinq heures par jour pendant la période des travaux.

Pour compenser, le Liban va devoir compter sur l’approvisionnement de pays voisins, lequel ne peut être effectif sans l’achèvement du réseau de Mansouriyeh. « Une urgence », rappelle le ministre.

La réhabilitation et l’entretien de la centrale devrait également permettre de réduire les émissions de gaz en conformité avec les normes internationales, a estimé Bassil.

Construite en 1984, la centrale de Zouk assure plus de 25% de l’électricité du Liban. Censée produire Lire la suite »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :