Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Likoud’

Primaires du parti travailliste : tour d’horizon des candidats

Publié par dodzi le septembre 12, 2011

Guysen News

Les primaires du parti travailliste se tiendent aujourd’hui, lundi 12 septembre, de 10h à 22h. Plus de 66 000 votants sont attendus. Le point sur le profil de chaque candidat. 
Depuis des années, le parti travailliste n’a cessé de perdre des mandats au profit du parti centriste Kadima et du Likoud. Le parti semble cependant retrouver une certaine vigueur suite au départ d’Ehoud Barak et aux mouvements de contestation qui relancent le débat sur la question sociale. Autrefois considéré comme un « parti de généraux », il semble sur le point de se redéfinir politiquement, avec un renouveau de la question sociale israélienne au cœur du débat.
Quatre candidats aux parcours très différents se présentent aujourd’hui : Shelly Yachimovich, Amir Peretz, Isaac Herzog et Amram Mitzna. Si Shelly Yachimovich est donnée vainqueur par les sondages, la possibilité d’un second tour Yachimovich-Peretz est également forte. Pour qu’un candidat soit élu au premier tour, il devra recueillir au moins 40% des voix.
 
Shelly Yachimovich (1960 ; 51 ans) :
Ancienne journaliste vedette de la télévision israélienne, elle s’est lancée il y a six ans dans la politique et est actuellement députée de la Knesset. A ce titre elle s’est considérablement investie dans les questions sociales. Très populaire, elle est actuellement donnée favorite par les sondages.
Depuis son entrée en politique, elle s’est essentiellement exprimée sur les questions sociales internes à Israël. Les récents mouvements de protestation sociale semblent lui avoir donné raison. Elle apparait dans une certaine mesure comme une visionnaire du mouvement.
En matière de politique extérieure, elle a récemment déclaré dans une interview que « l’occupation » des territoires de Judée-Samarie n’était pas un « péché ». Elle considère cependant qu’il faudrait deux Etats, l’un  israélien, l’autre palestinien.
Ce qui joue contre elle est son manque d’expérience politique : elle n’a jamais été ministre ou maire et n’a à son actif que son mandat de députée.
Amir Peretz (1952 ; 59 ans) :
Leader du parti travailliste de 2005 à 2007 et membre du Knesset sous l’étiquette du parti travailliste, il réussit à faire élire 19 sièges au parti travailliste aux législatives de 2006 malgré la concurrence de Kadima.
Issu des classes défavorisées, né au Maroc, il réussit à attirer les voix des populations pauvres d’origine judéo-arabes habituellement plus politiquement orientées à droite.
Sa nomination au poste de ministre de la Défense de 2006 à 2007 surprend, ce dernier étant plutôt attendu à un poste lié aux questions sociales. Cette nomination intervient peu avant que n’éclate la Seconde guerre du Liban. La mauvaise gestion de celle-ci et quelques maladresse lui font perdre les élections primaires au parti travailliste au profit d’Ehoud Barak en 2007. Plusieurs maladresses contribuent par ailleurs à éroder sa crédibilité.
Il a fait récemment son grand retour en politique.
Ses positions en matière de politique intérieure sont très proches de celles de Shelly Yachimovich. Il bénéficie toujours de nombreux soutiens, bien organisés, surtout dans les villes pauvres du sud. L’homme fut d’ailleurs maire de Sderot pendant plusieurs années, ville pauvre et meurtrie par les tirs de roquettes du Hamas. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’idéologie du défaitisme

Publié par jeunempl le juin 9, 2010

L’Hebdo Magazine – Paul Khalifeh

De toutes les analyses avancées pour comprendre les circonstances et les retombées du crime perpétré par Israël contre la Flottille de la Liberté, la plus bizarre est celle qui estime que la «Turquie est plus embarrassée que jamais, car elle est tombée dans un piège sournoisement tendu par l’Etat hébreu». Ce type d’analyses, que l’on a pu lire dans certains journaux locaux et arabes, a un objectif bien précis: battre en brèche le crédit que s’est constitué Ankara, en l’espace de quelques années seulement, en adoptant des positions sur le conflit israéloarabe bien plus avancées que celles des Arabes. Comme ces derniers n’ont pas le courage de se mettre au diapason de la Turquie, ils tentent de tirer celle-ci vers le bas.

Ceux qui véhiculent ce genre d’analyses sont conditionnés par le mythe de l’invincibilité et de la supériorité d’Israël, à un point tel que leur grille de lecture ne comprend pas le cas de figure que l’Etat hébreu puisse commettre une erreur ou une faute ou, encore, puisse essuyer un échec ou un revers. C’est du défaitisme érigé en idéologie d’Etat, défendue par une cohorte d’intellectuels qui prétendent, par exemple, que le retrait israélien du Liban-Sud, en 2000, a été arrangé en accord avec la Syrie et le Hezbollah, et qu’en 2006, l’Etat hébreu aurait gagné la guerre s’il l’avait vraiment voulu.

Que la Turquie soit tombée dans un piège n’est certes pas impossible, mais hautement improbable. L’incident de la Flottille de la Liberté n’est que le dernier épisode d’un processus enclenché, il y a trois ans, par Ankara qui a décidé de se repositionner sur l’échiquier régional et international. Et ce n’est pas Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël: des ministres s’en prennent à la communauté arabe

Publié par jeunempl le mai 16, 2010

AFP

Plusieurs ministres israéliens ont vivement reproché dimanche aux représentants de la communauté arabe d’Israël de soutenir le "droit au retour" des réfugiés palestiniens.

"Les Arabes israéliens constituent notre principal problème, car ils aspirent à un Etat binational et c’est très dangereux", a déclaré le chef de la diplomatie, l’ultranationaliste Avigdor Lieberman, avant le début du conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem.

"Tous les dirigeants arabes israéliens ont participé à des manifestations en réclamant le droit au retour", a déploré M. Lieberman en faisant allusion aux Palestiniens qui ont été poussés à l’exil lors de la création d’Israël le 15 mai 1948 et la première guerre israélo-arabe qui a suivi.

Le ministre des Finances, Youval Steinitz, du parti Likoud (droite), a de son côté estimé qu’"il faut songer à priver de leur nationalité israélienne ceux qui menacent l’existence de l’Etat et appellent à la violence contre les forces de sécurité".

Tous deux ont ainsi critiqué les manifestations organisées vendredi et samedi par les Arabes d’Israël pour marquer la "Nakba" (catastrophe), qu’a été pour les Palestiniens l’exode massif des Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réfugiés palestiniens et Droit inaliénable au Retour

Publié par jeunempl le juillet 17, 2009

Info Palestine

Israel - Palestine« Je m’adresse à notre soeur palestinienne et je dis : ô soeur palestinienne, mère de martyr, mère de captif, mère d’orphelin, mère de résistant, si tu as mis ton premier enfant sur une terre étrangère, je suis sûr que le deuxième, tu le mettras au monde sur la terre de Palestine », Cheikh Raïd Salah, Conférence des Palestiniens d’Europe, le 2 mai 2009.

Les réfugiés palestiniens comme réalité humaine et historique sont, par le seul fait d’exister, la preuve irréfragable que les drames de la Nakba et de l’expulsion de tout un peuple de sa terre natale ont bien eu lieu. Poser la question des réfugiés palestiniens c’est redonner à l’Histoire objective sa place entière, c’est à la fois démentir les discours négationnistes mais aussi réhabiliter un vécu, rappeler un traumatisme et démontrer le colonialisme inhérent à l’entité sioniste déclarée en 1948.

Les réfugiés palestiniens – avant d’être « un problème » à liquider dans les « négociations », « processus de paix » et autres tentatives de submersion des droits élémentaires des Palestiniens – sont garants, avant tout, de la continuité de l’identité palestinienne par delà des frontières de la Palestine historique. Ils sont les garants de la langue, de la culture et de la dimension multiconfessionnelle de tout un peuple.

La nécessité d’évoquer les réfugiés palestiniens est d’autant plus impérieuse que le discours dominant, sioniste et occidental, tente de faire oublier cette réalité pour sauvegarder les intérêts colonialistes. Mais depuis 61 ans cette tentative continue d’échouer dans les consciences palestiniennes, tout simplement parce qu’à partir du moment où il y a un déracinement forcé il y a immanquablement une volonté de « Retour ». Et c’est ce droit  au Retour qui constitue aujourd’hui la substance de la Cause palestinienne.

Nous allons dans un premier temps rappeler rapidement l’Expulsion progressive du peuple palestinien de sa Terre depuis 47 (I), puis exposer la façon dont la « question » des réfugiés a été traitée par les sionistes dans les différents accords et « processus de paix » (II) Enfin, nous décrirons ce que revêt aujourd’hui la revendication du « droit  au retour » en particulier à l’aune des récents Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël : Accord Netanyahu-Lieberman sur la colonisation

Publié par dodzi le mars 26, 2009

Bellacio

JERUSALEM – Le Premier ministre israélien pressenti Benjamin Netanyahu a conclu un accord secret avec le parti d’extrême droite nationaliste Israël Beiteinou prévoyant l’extension d’une colonie dans un secteur ultra-sensible de Cisjordanie, a rapporté mercredi la radio de l’armée.

Selon la radio, il s’agit d’un accord verbal qui, pour ne pas irriter Washington, n’a pas été formellement inclu dans les accords de coalition gouvernementale paraphés par le Likoud (droite) de M. Netanyahu et le parti d’Avigdor Lieberman.

De même source, cet accord secret prévoit la construction de 3.000 unités, en majorité des logements, mais aussi bureaux et hôtels, dans une zone dite "secteur E1" (bien E1), qui relierait la colonie de Maalé Adoumim (33.000 habitants) à Jérusalem-est, annexé par Israël après sa conquête en juin 1967.

Les Palestiniens dénoncent vivement ce projet de construction dans le secteur E1 parce qu’il coupe pratiquement en deux la Cisjordanie, rendant problématique la constitution d’un Etat palestinien indépendant. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

“Le lobby d’Israël” mis en cause alors que celui qui avait été choisi par Obama à la tête des renseignements démissionne

Publié par dodzi le mars 13, 2009

The Independent/Questions Critiques

Par Rupert Cornwell à Washington

Un diplomate chevronné dénonce les distorsions délibérées qui « atteignent le comble du déshonneur »

Le secrétaire général de la Maison Blanche, Rahm Emanuel, avec le Président Obama dans le Bureau Ovale

Il est à craindre que l’influence excessive du lobby juif sur la politique étrangère [américaine] se soit de nouveau déchaînée hier, après le désistement à un poste clé des renseignements nationaux d’un ancien diplomate qui critique fermement Israël. Celui-ci a déclaré que sa nomination par le Président Barack Obama avait été torpillée par une campagne mensongère menée contre lui.

Charles Freeman, un diplomate chevronné qui a une très grande expérience des affaires au Proche-Orient, avait été choisi pour diriger le Conseil National des Renseignements [National Intelligence Council], l’organisme qui fournit à la Maison Blanche des rapports influents et hautement sensibles, synthétisant les points de vue des 16 agences de renseignements du pays.

Mais mercredi, il a retiré son nom de la liste des candidats, déclarant avoir été victime de ce qu’il nomme le « lobby d’Israël ». La campagne menée contre lui, accuse-t-il, qui inclut « une distorsion délibérée du passé, la fabrication de mensonges et une indifférence totale pour la vérité, a « atteint les limites du déshonneur et de l’indécence ».

Dans la campagne de lobbying contre sa nomination, il y a notamment un appel téléphonique de Charles Schumer, un sénateur démocrate, à Rahm Emanuel, le secrétaire général de la Maison Blanche, rappelant à ce dernier que M. Freeman a montré « une haine irrationnelle pour Israël » dans des commentaires passés. M. Emanuel est un fervent défenseur des intérêts d’Israël. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rencontre clandestine Israël-Syrie

Publié par dodzi le mars 11, 2009

Le Journal du Dimanche

israel-syrieUn député israélien du Likoud, Ayoob Kara, a affirmé, mardi, avoir rencontré des diplomates syriens au début du mois de février aux Etats-Unis. Membre de la communauté druze -une ethnie répartie sur les territoires d’Israël, du Liban et de la Syrie- le député Kara précise que cette rencontre n’était pas programmée. Elle se serait tenue à l’initiative d’une organisation américaine privée, entretenant des liens avec le président américain, et se serait déroulée peu avant les législatives israéliennes du 10 février. "Je ne savais pas qu’ils seraient là. Les Américains m’ont mené à eux. En d’autres circonstances, les Syriens auraient pris la fuite, mais c’est le contraire qui s’est passé, ils se sont précipités sur moi pour me parler", témoigne l’élu du Likoud. "De nos discussions, je retire l’impression très nette qu’ils sont intéressés par la création d’un nouveau contexte pour nos relations. Je pense que nous pourrions être à l’aube d’un nouveau début", assure encore le député Kara. Mais l’existence de ces discussions a été officiellement démentie par l’ambassade syrienne à Washington.

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interview de Pierre Stambul : " Moi, juif anti-sioniste…"

Publié par dodzi le mars 5, 2009

Le Matin DZ

Tandis qu’à Gaza un fragile cessez-le-feu se maintient depuis le 18 janvier, les négociations se poursuivent pour la mise en place d’une trêve durable entre le Hamas et Israël, de nombreuses voix s’élèvent et demandent des comptes à Israël.  Celle de Pierre Stambul, membre du bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix, en est l’une d’elles.

Dans cet entretien, il explique comment l’impunité dont a joui Israël   jusqu’à présent a permis  le crime.

Le Matin: L’UJFP  fait partie de ces voix juives qui s’élèvent en France et en Europe pour critiquer la politique d’occupation israélienne et condamner fermement l’agression criminelle contre la population de Gaza qui a fait plus de 1300 morts, notamment des centaines d’enfants. Comment votre action est-elle perçue en France?

Dans les manifestations de soutien au peuple de Gaza, les militant-e-s  de l’UJFP ont défilé sous leurs banderoles, avec des mots d’ordre : « juifs et arabes ensemble contre l’occupation ». À Paris, il y a (à toutes les manifestations) une grande banderole commune à l’UJFP et l’ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France). Il y avait aussi une pancarte : « Israéliens contre l’Apartheid » portée par des Israéliens de Paris. Pour les manifestants qui ne nous connaissaient pas, ça a été à la fois une grande surprise et une grande satisfaction. Nos interventions au micro ont été très chaudement applaudies avec émotion et nous avons reçu beaucoup plus d’invitations que d’habitude pour venir parler ou expliquer. Aussi bien devant des publics issus de l’immigration que devant des associations engagées pour la Palestine et même devant des publics de Français d’origine juive qui partagent notre condamnation totale du crime qui vient de se dérouler. Pour l’UJFP, la découverte réciproque avec les Musulmans et les Français d’origine arabe est très importante.

Du côté des médias français, globalement, ils continuent de nous ignorer, mais nous avons quand même été interviewés ou filmés à quelques occasions pendant les manifestations.

Du côté du CRIF et des institutions communautaires  juives, nous sommes plus que jamais des traîtres « ayant la haine de soi ». Notre existence les irrite. Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Europe met la pression sur Netanyahou

Publié par dodzi le février 23, 2009

AFP/Le Parisien

Les ministres européens des Affaires étrangères ont appelé lundi le nouveau gouvernement israélien à relancer le processus de paix avec les Palestiniens. Le vice-Premier ministre tchèque Alexandr Vondra, dont le pays préside l’UE, a estimé qu’il fallait «aller de l’avant avec le processus de paix», même s’il a reconnu qu’un gouvernement mené par Benjamin Netanyahou pourrait signifier «un début un peu secoué», à son arrivée à une réunion avec ses homologues européens à Bruxelles.

Le ministre suédois Carl Bildt a, lui, dénoncé «certaines conditions posées par des partis» lors des contacts pris par le chef du Likoud (droite) pour former un gouvernement d’union avec le parti Kadima (centre-droit) de Tzipi Livni, le parti travailliste d’Ehoud Barak et l’extrême-droite nationaliste d’Avigdor Lieberman. Certaines conditions «sont clairement incompatibles avec des engagements» déjà pris dans le cadre du processus de paix, a-t-il déclaré aux journalistes. «Il est très important d’envoyer un signal fort que cela n’est pas acceptable». Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Palestiniens pessimistes après les élections israéliennes

Publié par dodzi le février 11, 2009

L’Express

Des Palestiniens suivent en direct à la télévision les résultats de lélection législative israélienne, dans un café de Gaza, le 10 février 2009.

Des Palestiniens suivent en direct à la télévision les résultats de l'élection législative israélienne, dans un café de Gaza, le 10 février 2009.

Les résultats des élections législatives en Israël laissent un goût amer aux Palestiniens, inquiets quant au processus de paix. Les Etats-Unis apparaissent donc comme les seuls à même de faire pencher la balance en faveur de réelles négociations.

La presse palestinienne traduisait mercredi le pessimisme de la population sur l’avenir du processus de paix déjà chancelant au lendemain des élections israéliennes qui ont fait la part belle à la droite nationaliste.

A l’issue de ce scrutin, le parti centriste Kadima de Tzipi Livni devance d’un siège seulement le Likoud du faucon Benjamin Netanyahu et ce dernier dispose d’un nombre d’alliés potentiels plus nombreux pour former le prochain gouvernement.

"L’activité diplomatique en général et le processus de paix en particulier seront gelés", estime Al-Quds, principal quotidien des territoires palestiniens. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: