Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Enfants’

Tragédie à Sierre : 22 enfants décèdent dans un accident de car belge

Publié par dodzi le mars 14, 2012

La Libre

Les témoins décrivent une tragédie "sans précédent".

Au moins 28 personnes ont trouvé la mort dans un accident de car à Sierre, mardi soir. Il s’agit du plus grave accident de la route jamais survenu en Suisse, ont indiqué mercredi matin les autorités valaisannes lors d’une conférence de presse.

Parmi les victimes figurent 22 enfants d’une douzaine d’années. Quelque 24 autres enfants ont été blessés. "Vingt-deux enfants sont morts. Six adultes dont les deux chauffeurs sont également décédés. Les 24 passagers blessés ont été transférés dans des hôpitaux de la région. Il s’agissait bien d’enfants (deux classes en vacances dans le Val d’anivier) provenant de Lommel et Heverlee", a confirmé la porte-parole des Affaires étrangères. Ce bilan est provisoire.

Elio Di Rupo se rend sur place

Le Premier ministre se rendra ce mercredi en Suisse. Dans un communiqué, M. Di Rupo parle d’un jour tragique pour toute la Belgique. Le gouvernement met actuellement tout en oeuvre pour que les membres des familles des victimes soient correctement informées, dans la plus grande dignité. Il met également tout en oeuvre pour qu’elles soient transportées et accompagnées sur place, dit encore le communiqué du Premier ministre. On a ainsi appris que deux avions militaires allaient être affrétés.

Les circonstances se précisent, des raisons encore floues

Le car, immatriculé en Belgique, avait à son bord 52 personnes, qui revenaient de vacances de neige au Val d’Anivier. Il circulait en direction de Sion (vers Lausanne). Dans le tunnel, où la vitesse est limitée à 100 km/h, il a heurté la bordure droite de la chaussée avant de percuter frontalement et de manière "extrêmement violente" le mur de béton situé à l’extrémité d’une place de secours à droite de la route.

Si les circonstances se précisent, on ignore encore les raisons de cet accident. Les chauffeurs n’ayant démarré que depuis peu, l’hypothèse de la fatigue semble peu crédible. Lire la suite »

Publié dans Belgique, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tournoi fun de Ping Pong et divertissements en tous genres ce dimanche 20/11

Publié par jeunempl le novembre 14, 2011

MPL Belgique

Voici le temps venu de se dégourdir les jambes et surtout… les poignets! Eh oui, le Mouvement pour le Liban organise son traditionnel tournoi de Ping-Pong et vous y invite tous, petits et grands, quel que soit votre niveau. L’idée est de se dépenser dans une ambiance sportive et festive.

Pour beaucoup de gens, ce sport réveille de joyeux souvenirs… que ce soit sous une vigne, dans un parking, un garage ou même la salle à manger, tous les lieux étaient bons pour s’adonner aux joies des revers coupés ou attaques coups droit. Alors, les réflexes sont-ils restés intacts?

Parallèlement, des jeux de cartes et autres "tawlet zaher" (tric trac) seront mis à disposition des supporters.

Cet évènement sera également l’occasion de récolter vos dons pour l’association libanaise "Lien de charité" qui vient en aide aux démunis et fournit notamment un soutien financier à la scolarité des enfants. S’amuser tout en aidant modestement des familles libanaises dans le besoin, voilà ce qui vous est proposés ce jour-là.

Date : Dimanche 20 novembre 2011 à 16h00

Lieu : 1690, Chaussée de Wavre, Auderghem (accès parking) – 1er étage

Contacts et inscriptions
GSM: S.Tamer : 0479/53.72.08
Email : info@mplbelgique.org

Pour des soucis d’organisation, nous vous demanderons de bien vouloir vous inscrire avant le vendredi 18 novembre.
N’hésitez pas à faire suivre le message parmi vos amis.

En espérant vous y voir nombreux!

Publié dans Activités MPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : les dégâts invisibles des guerres

Publié par dodzi le novembre 3, 2011

RTBF

Par W. Fayoumi

Onze ans après la fin de la guerre de 2006, qui a vu une partie du pays dévastée par les bombardements israéliens, le Liban n’en finit pas de se reconstruire. Malgré la situation politique instable et la crise économique, les traces de son histoire difficile s’effacent avec les années. Mais les cicatrices de la société libanaise restent bien présentes, dans des endroits moins visibles.

La voiture nous mène vers le quartier de Bourj-al-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth. Ici se concentre une grande partie de la population pauvre de la capitale. En majorité chiites, les habitants vivent dans un entrelacs chaotique de constructions en partie détruites. Des fils électriques forment une toile improbable, pendant sur les murs, traversant le ciel au-dessus des rues animées.

C’est là que nous allons, à l’hôpital dirigé par la Société du Croissant rouge palestinien (PRCS) et par l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations-unies pour les réfugiés). MSF y tient, depuis 2008, des consultations en santé mentale. "Après la guerre de 2006, le constat était effrayant. Le fossé entre les besoins et ce qui existait sur le terrain était énorme", explique Fabio Forgione, responsable du projet de santé mentale communautaire, initié en 2008.

Selon une enquête de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), menée avant le conflit, 49% de la population du Liban avait un lien direct avec les dégâts humains et matériels liés aux divers combats armés, et 17% était atteinte de troubles mentaux.

A Bourj-el-Barajneh, les traumatismes mentaux sont encore plus endémiques. 25% des réfugiés palestiniens dans le camp souffriraient de séquelles psychologiques ou psychiatriques nécessitant un suivi. Il y a surtout l’histoire du camp, suite violences armées incessantes : siège par l’armée israélienne et les milices phalangistes en 1982, blocus des milices pro-syriennes en 1984, bombardements en 1994 et en 2006… Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Economie : Zouein critique le changement des éditions de livres scolaires

Publié par jeunempl le septembre 26, 2011

R.C-D. – ANI

La députée Gilberte Zouein a critiqué, dans une déclaration lundi, le changement des éditions des livres scolaires qui n’est qu’un surplus de dépenses en supplément aux tarifs scolaires.

Mme Zouein s’est demandé "pourquoi ce changement plus ou moins inutile presque chaque année, empêchant les élèves de profiter des livres de leurs frères et soeurs qui sont plus grands et de minimiser les dépenses aux parents?".

Elle a souhaité que "les responsables concernés révisent ce sujet pour trouver une solution adéquate dans l’intérêt, tant des parents que des écoles".

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gare ferroviaire de Beyrouth sous le feu des projecteurs le 8 septembre

Publié par jeunempl le septembre 7, 2011

(May Makarem – L’Orient le Jour)

C’est un lieu chargé de mémoire, qui témoigne de tout un pan de l’histoire, qui possède ses propres vestiges, qu’a choisi le CCCL (The Children’s Cancer Center of Lebanon) pour organiser son gala annuel le 8 septembre. Couvrant 62 000 m2, l’ancienne gare ferroviaire de Beyrouth porte toujours les marques de son passé…

C’est au cœur de Mar Mikhaël, à Beyrouth, au sein de la gare ferroviaire où plus aucun train n’a sifflé depuis des lustres, que le célèbre pianiste et compositeur argentin Raul Di Blasio et son orchestre feront entendre leurs instruments et que le groupe Sin Sin pointera les petits travers des politiciens à travers des sketches corrosifs et des chansons déjantées, et ce au cours de la soirée annuelle organisée le 8 septembre par le CCCL (The Children’s Cancer Center of Lebanon). Les fonds récoltés permettront de financer les soins médicaux pour éradiquer le cancer des enfants démunis. Grâce à la générosité des donateurs, 760 gosses ont pu être traités ces dernières années, et 80 % d’entre eux, après une longue traversée, sont considérés comme guéris. Mais le fléau continue de frapper : aujourd’hui, 70 nouveaux malades ont besoin de votre aide. Le coût du traitement s’élève à 40 000 dollars par an et par patient. En soutenant le CCCL, vous leur donnez espoir et vie.

Ce sera, par ailleurs, l’occasion de découvrir le site de l’ancienne gare où, depuis quelques jours, les ouvriers s’activent à arracher les herbes et les ronces qui encombrent les allées ; à pulvériser d’insecticide pour éloigner les insectes volants ; à construire une plateforme en bois et la recouvrir d’une moquette, et ce pour éviter un « vautrage » à l’horizontale, et potentiellement abîmer les chaussures! Car, reconvertie en siège de la Direction générale de l’OCFTC, l’ancienne gare n’en est pas moins abandonnée. Offrant un magnifique espace de 62 000 m2 laissés en friche, son déclin a laissé la place à un site figé, une Pompéi à la libanaise, où de petits monstres en fonte, datant de la fin des années 1800, émergent d’une végétation envahissante. Derrière un épais voile d’arbres, on distingue les vestiges des engins ferroviaires et des wagons rouillés, déglingués, criblés d’impacts de balles. Au pied d’une tour à refroidissement, une locomotive à vapeur, relique de l’épopée Beyrouth-Damas, est Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Arcenciel et Picon : Les héros du bonheur

Publié par jeunempl le mai 16, 2011

Nada Jureidini – L’Hebdo Magazine

Pour la première année au Liban, la marque Picon se joint à arcenciel pour lancer un concours destiné aux enfants. Le but: impliquer les enfants dans une démarche de solidarité et de développement durable.

S’engager dans des actions sociales et contribuer au développement économique, social et environnemental est un engagement de la marque Picon. Au Liban, le choix s’est arrêté sur l’association arcenciel, agissant avec et pour les personnes en difficulté, pour le développement durable de la société. Lancé en novembre dernier, le concours vise à sensibiliser les élèves à des causes sociales et environnementales. Des missions liées à la préservation de l’environnement, au soutien des familles dans le besoin, à l’aide des personnes handicapées, à celle des personnes âgées ou défavorisées, ont été confiées à des élèves de 9 à 13 ans d’une trentaine d’écoles sélectionnées dans toutes les régions libanaises. Selon les responsables du projet, cette initiative vise d’abord à faire des enfants les «ambassadeurs du bonheur» dans leur communauté locale, en les impliquant dans une démarche de solidarité et de développement durable. Pour remporter le concours, les étudiants devaient réaliser mensuellement, pendant six mois, des missions sur une thématique déterminée. Ils seront évalués à la fin du concours sur leur engagement dans des actions citoyennes, comme par exemple le tri des déchets, la récolte de vêtements ou la restauration des écoles.

Enthousiasme et créativité

Responsable du projet à arcenciel, Nassab Khalifeh souligne que les enfants éprouvaient une grande satisfaction lors de l’accomplissement des différentes missions. «Ils récoltaient des fonds pour soutenir les personnes âgées et présentaient des spectacles de chant et de danse lors de leurs visites des maisons de retraite. Ils ont été très touchés par cette expérience», dit-elle en confiant qu’une personne qui visitait son père a eu les larmes aux yeux et a remercié les enfants pour leur belle initiative. Le rapprochement avec les personnes atteintes d’un handicap était également une belle réussite et a créé des liens étroits entre Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DEFILIBAN et l’Ambassade de Belgique: Les Tambours verts en faveur de la Paix et de l’Environnement

Publié par jeunempl le mai 7, 2010

Libnanews – DefiLiban

DEFILIBAN et l’Ambassade de Belgique ont organisé l’événement international en faveur de la Paix et de l’Environnement : “Les Tambours verts pour la Paix, un sourire pour le monde !”, le jeudi 6 mai 2010, à 10h, au centre ville, sous le haut patronage du Ministre de l’Environnement, Mr.Mohamad Rahal, en collaboration avec la société SOLIDERE, le Secrétariat Général des Ecoles catholiques au Liban et la Maison Internationale de la Poésie Arthur Haulot, en Belgique. Avec la participation des établissements libanais. Le jeudi 6 mai à 10h00, environ 2000 enfants et adolescents, venant de plusieurs villes libanaises, se sont rassemblés au centre ville, place de l’Etoile, devant l’horloge, pour donner un concert de SLAM symbolique, en faveur de la Paix pour un Liban VERT.

Après l’hymne national libanais et l’hymne national belge, Madame Joele Bacha, présidente de DEFILIBAN a ouvert la cérémonie, accueillant chaleureusement le Ministre de l’Environnement, Mr.Mohamad Rahal, patron de l’événement, l’Ambassadeur de Belgique, Mr. Johan Verkammen, les députés présents, les directeurs et responsables des écoles, les enseignants, les parents et les élèves. Elle a également rendu hommage aux partenaires qui ont soutenu cette action en mettant à l’honneur la Maison Internationale de la Poésie, Arthur Haulot, JMPE, initiatrice de ce projet belge à dimension internationale.

A son tour, Melle Marie-Thérèse Kreidy, Présidente de l’association Signis international, a présenté les 70 drapeaux de la Paix et des droits de l’enfant, provenant de dizaines de pays.

L’ambassadeur de Belgique a ensuite exposé le rôle de la Belgique dans ce projet en félicitant DEFILIBAN pour la coordination des Tambours pour la Paix au Liban, tout en assurant Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quatre ans après la guerre israélienne, le sud du Liban toujours miné

Publié par dodzi le avril 3, 2010

AFP/Iloubnan.info

Près de quatre ans après sa guerre dévastatrice avec le Hezbollah au cours de laquelle Israël a lâché plus de quatre millions de bombes à sous-munitions sur le sud du Liban, Mohammad Hajj-Moussa arrive à peine à parler du jour où il a perdu ses jambes.

Le 11 août 2006, cet adolescent maigre aux cheveux bruns était à moto, assis derrière son père qui devait livrer de la nourriture dans une localité voisine, quand une bombe à sous-munitions a explosé à leur passage.

"On m’a retrouvé dans un ruisseau quatre heures après l’explosion", se rappelle Mohammad, un réfugié palestinien de 15 ans qui s’exprime dans la maison décrépie de la famille dans le camp de réfugiés d’Al-Bass, à Tyr. "J’ai repris conscience au moment où ils me retiraient de l’eau, et j’avais compris: mes jambes avaient été broyées" par l’explosion.

Le jour-même, le Conseil de sécurité de l’ONU adoptait la résolution 1701 et trois jours plus tard, la guerre prenait fin. Elle aura duré un mois. Mais les avions israéliens avaient lâché sur le sud du Liban plus de quatre millions de bombes à sous-munitions, dont 90% au cours des 72 heures avant le cessez-le-feu, après l’adoption de la résolution 1701, souligne l’ONU.

Près de 40% des sous-munitions n’ont pas explosé. Les munitions ont tué 46 personnes et mutilé plus de 300 civils depuis 2006, selon l’armée libanaise et l’ONU. La plupart des victimes sont des sapeurs, des fermiers et des enfants qui confondent ces objets brillants avec des jouets. Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gideon Levy : "J’essaye de raconter au peuple israélien…

Publié par dodzi le janvier 20, 2010

Article11.info/Altermonde-sans-frontières

Par Lémi

Il force le respect, Gideon Levy. 25 ans qu’il s’échine à dénoncer de sa plume les exactions israéliennes en Palestine et à remettre en cause une meurtrière stratégie de l’engrenage sans jamais baisser les bras. Jeudi dernier et alors qu’un recueil de ses articles vient d’être publié à La Fabrique, le journaliste israélien donnait une conférence à Paris. On y était : compte-rendu.

Je suis un « bon garçon » typique de Tel Aviv, un produit banal du système éducatif israélien. Je ne viens pas d’une famille engagée et j’ai fait mon service militaire quand j’ai eu l’âge. J’ai même fait pire que ça : j’ai travaillé pour Shimon Perès pendant quatre ans… Pendant tout ce temps, on m’a dit que les Arabes étaient mauvais et cherchaient à nous détruire, qu’Israël était David et faisait face au Goliath Arabe. J’ai écouté Golda Meir quand elle disait qu’après la Shoah, les Israéliens pouvaient tout se permettre. J’aurais dû rester dans cet état d’esprit, normalement. Mais voilà, je suis allé dans les territoires palestiniens, j’y ai rencontré des gens, et j’ai évolué du tout au tout. Depuis 25 ans j’essaye de raconter au peuple israélien une histoire qu’il ne veut pas entendre.

L’homme qui parle ce soir [1] et décrit ainsi son parcours s’appelle Gideon Levy. Israélien, il est journaliste à Haaretz, unique grand quotidien du pays à laisser s’exprimer des voix discordantes sur la question palestinienne. Le dernier sanctuaire d’une presse qui a abdiqué toute velléité de discours critique pour servir la soupe au gouvernement et à Tsahal. Il y tient une chronique hebdomadaire intitulée « Twilight Zone » (Zone d’ombre). Par ses papiers aussi limpides que glaçants, il tente de sortir la population israélienne de son apathie et de son indifférence au sort des territoires occupés. Avec sa consœur Amira Haas, il fait partie des rares Justes à ne pas baisser les bras devant l’horreur, à tenter de stopper cette machine de guerre qui toujours se relance. Tâche ingrate : « Ce supplice de Sisyphe que nous nous étions imposé pendant des années – couvrir l’occupation israélienne pour le lecteur israélien qui ne veut rien savoir, rien voir, rien entendre. », écrit-il. Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les Libanaises se mobilisent pour le droit de transmettre leur nationalité à leurs enfants

Publié par jeunempl le novembre 26, 2009

(L’Orient le Jour)

Pousser le nouveau gouvernement à l’action est le moyen qu’utilise, aujourd’hui, la campagne « Ma nationalité, un droit pour ma famille et pour moi », pour obtenir à la femme libanaise le droit de transmettre sa nationalité à ses enfants.

C’est au cours d’une conférence de presse que les organisateurs ont invité hier le nouveau gouvernement à se pencher sur la transmission par la Libanaise de sa nationalité à ses enfants. L’événement s’est déroulé au siège de l’ordre des ingénieurs de Beyrouth.
« L’État n’a pas le droit de me priver de transmettre ma nationalité à mes enfants », s’est indignée Samira Soueidan, une mère libanaise ayant épousé un Égyptien. « Depuis quand l’État se permet-il de décider du destin des citoyens ? » a-t-elle demandé. Elle a remercié le juge John Kazzi pour lui avoir accordé le droit de transmettre la nationalité à ses enfants. M. Kazzi lui avait accordé ce droit en se basant sur les principes de l’égalité, de la justice et de la suppression de toute forme de discrimination.

C’est face à l’injustice et à la paralysie étatiques que les organisateurs de la campagne ont appelé les ministres, dans un mémorandum, à prendre cette affaire au sérieux. Ils les invitent surtout à accorder aux Libanaises ce droit qu’ils estiment être un « droit naturel ».
« Nous en avons assez d’attendre que le gouvernement commence à travailler. S’il ne veut pas nous accorder ce droit, je propose que nous arrêtions de payer nos impôts », a déclaré Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: