Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘écologistes’

Le pont naturel de Faqra à nouveau menacé

Posted by jeunempl le novembre 30, 2011

Libnanews

Des explosions à la dynamite à 500m à vol d’oiseau du pont naturel de Faqra se sont produites, dans le cadre des travaux de délimitations de terrains effectués par la municipalité de Kfardebian, mettant une fois de plus ce joyau géologique en danger, selon un article publié sur l’ANI par l’écologiste Mazen Abboud.

Abboud, consultant en environnement et fondateur de l’Union des associations écologiques du Nord, a expliqué que le recours à la dynamite peut provoquer d’éventuelles fissures dans la pierre, et a invité la municipalité et les promoteurs à étudier les retombées des actes de délimitation et de construction à proximité de ce site, afin d’éviter toute agression de ce site naturel. Abboud a également appelé le Conseil Suprême de la Planification Urbaine à œuvrer avec les municipalités et les ministères concernés en vue de l’acquisition des terrains avoisinants afin de transformer le pont de Faqra, ainsi que les sites semblables menacés par le développement immobilier envahissant, en réserves naturelles.

Par ailleurs, et selon une information non-confirmée circulant sur le net et notamment sur les espaces dans les réseaux sociaux dédiées à la protection de l’environnement et du patrimoine au Liban, un certain Geryes Tayeh, connu pour être le Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Eveil à l’Environnement dans les universités

Posted by dodzi le mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 13 (suite) Eveil à l’Environnement dans les universités

Diagnostic

1. Les programmes d’éveil à l’Environnement n’existent pas dans la plupart des universités libanaises, à quelques exceptions près.

2. La conscience des problèmes liés à l’Environnement n’existe que chez les étudiants engagés dans des programmes académiques liés aux sciences de l’Environnement.

3. Il existe au sein de nombreuses universités et organisations non gouvernementales des personnes suffisamment qualifiées pour pouvoir mettre en oeuvre des programmes d’éveil à l’Environnement de niveau universitaire. Malheureusement, leur potentiel n’est pas utilisé.

4. Les activités d’éveil à l’Environnement sont uniquement le fait d’ONG ou de militants écologistes, sans aucun appui gouvernemental.

5. Les universités qui enseignent les sciences de l’Environnement ne sont pas en mesure d’initier des activités dans la société libanaise en raison de l’absence de moyens matériels et des heures d’enseignement excessives exigées des enseignants.

6. Il existe peu d’opportunités d’emploi pour les diplômés en sciences Environnementales. Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Eveil à l’Environnement dans les écoles

Posted by dodzi le mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 13 Eveil à l’Environnement dans les écoles

Diagnostic

1. L’éveil à l’Environnement fait partie des programmes éducatifs scolaires depuis 1977, conformément aux recommandations des Nations-Unies (conférence de Rio, 1992). Elle est intégrée aux programmes libanais de sciences, de géographie, d’éducation civique et de langues. Toutefois, l’enseignement est surtout théorique. Il se limite à la transmission de savoirs de base : des notions sommaires sur la pollution, sur la préservation des zones naturelles et sur la biodiversité sont inculquées à travers des recherches ou des exposés d’élèves. Des problèmes graves tels que ceux liés à la gestion de l’eau et de l’énergie ou à l’urbanisme sont rarement abordés.

2. Les outils pédagogiques utilisés sont souvent d’origine étrangère et ne sont pas adaptés au contexte libanais. Il faut noter cependant la parution récente de plusieurs inventaires de la faune et de la flore faits par des auteurs libanais, attrayants et accessibles aux écoliers.

3. Les changements de comportements attendus ne sont pas visibles à l’échelle nationale du fait de l’absence de mesures coercitives vis-à-vis des pollueurs et des contrevenants.

4. Les actions de préservation de l’Environnement sont ponctuelles, sans cohérence ni perspective durable.

5. Les professeurs concernés ne sont pas suffisamment formés pour pouvoir traiter les questions de l’Environnement. Ils manquent parfois de confiance et certains s’estiment incompétents dans ce domaine.

6. La plupart des écoles publiques ne disposent pas des moyens nécessaires pour lancer des actions en faveur de l’Environnement : visites de sites naturels, expositions, spectacles, etc. Ces actions nécessitent des budgets qui ne sont pas toujours à la portée de ces établissements.

7. Dans un même établissement, le nombre des enseignants motivés et disposés à former des équipes multidisciplinaires est insuffisant bien que l’intérêt général soit en nette progression.

8. Malgré l’effort pédagogique entrepris au niveau des programmes, ce sont surtout les activités informelles d’éveil à l’Environnement qui ont joué à ce jour le rôle le plus important dans la prise de conscience des problèmes de l’Environnement chez les écoliers :
• Des « clubs Environnement » ont été créés dans de nombreux établissements, avec l’appui du ministère de l’Environnement. Cependant tous les élèves des établissements ne sont pas impliqués dans leurs activités car l’inscription à ces clubs n’est pas obligatoire.
• Des ONG très actives pilotent de nombreuses actions en faveur de l’Environnement dans les écoles libanaises en partenariat avec le ministère de l’Environnement et les organisations internationales : campagnes de nettoyage ou de reboisement, brochures d’information diverses, spectacles, expositions, concours….
• Les expositions, concours et projets lancés par la revue « Bi’a wa tanmia » ont connu un succès grandissant auprès des établissements scolaires.

Les initiatives au sujet de l’Environnement qui mobilisent le plus les écoliers viennent donc du secteur informel et non pas des enseignants eux-mêmes. Ceci montre bien les lacunes des méthodes officielles d’éveil à l’Environnement. Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés

%d bloggers like this: