Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘consommation’

Les dépenses des consommateurs au Liban en hausse de 2,6% fin mai

Posted by jeunempl le juin 29, 2012

Le Commerce du Levant

Le total des dépenses des consommateurs au Liban calculées par la somme des chèques compensés, des retraits des distributeurs automatiques de billets (DAB) et des dépenses par cartes dans les points de vente ont atteint 31,9 milliards de dollars fin mai, en hausse de 2,6% sur un an.

Dans les détails, la valeur des chèques compensés, un indicateur du niveau de consommation et d’investissement, a atteint 28,8 milliards de dollars fin mai en hausse de 1,7% par rapport à la même période un an plus tôt.

Les retraits effectués des DAB ont augmenté de 8,2% en rythme annuel pour atteindre 2,4 milliards de dollars. Les achats par cartes ont cru quant à eux de 21,7% sur la même période à 754 millions de dollars.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Indicateur synthétique de l’activité économique : +4,7% en mars

Posted by jeunempl le juin 5, 2012

Le Commerce du Levant

L’indicateur synthétique de la Banque du Liban, un indicateur composite de l’activité économique, s’est établi à 264,8 points en mars 2012, en hausse de 4,7% sur un an et de 0,3% par rapport à février.

L’indicateur a augmenté de 0,3% par mois en moyenne sur un an ce qui reflète une stagnation économique.

L’indicateur synthétique est publié mensuellement par la Banque centrale depuis 1993. Il est basé sur une combinaison linéaire d’indicateurs dont l’importation de pétrole, la production d’électricité, la valeur des chèques compensés déflatée par l’indice des prix à la consommation, et l’offre de monnaie (M3) déflatée également par l’indice des prix à la consommation.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Economie : Dabbous inspecte les projets de l’eau et d’électricité au Litani

Posted by jeunempl le septembre 18, 2011

Z.M. – ANI

Le représentant résident au Liban, du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, M. Nawaf Ad-Dabouss, a effectué samedi une tournée d’inspection sur un certain nombre de projets vitaux, tels que les projets de purification de l’Eau et les projets de reproduction de l’Energie électrique, accompagné par l’ancien député Nasser Nasrallah, et le trésorier de l’association "Amis de Ibrahim Abdel’aal", Mme Iman Abdel’aal.

M. Dabbouss a entamé sa tournée dans le Centre "Litani" pour la purification de l’Eau à Kherbet Kanafar, où la délégation Koweitienne a inspecté un laboratoire de traitement et de purification de l’eau, visitant par la suite la région de Sed-el-Karaoun, Ein-el-Zarka ainsi que l’usine d’Abdel’aal pour la régénération de l’énergie électrique. Parlant de Litani, M. Dabbous a confirmé "le haut concerne du Fond Koweitien à contribuer dans tous les projets vitaux dans les villages libanais", offrant "une explication détaillée en matière des projets fiancés par le Fond Koweitien au Liban". Il a indiqué que "ces projets visent à assurer l’eau pour les villages de la Bekaa-Ouest".

A noter que le projet d’eau potable pour les villages de la Bekaa-Ouest et Rachaya, dépendra sur des ressources en eau de la région, telles que les puits et les fontaines d’eau qui se trouvent dans la région, (la fontaine d’Ein Zarka, la fontaine d’Ein Abed, ainsi que les puits et les stations de pompage).

Le projet de Litani sera capable de remettre, après sa mise en œuvre, 110 millions (m3) mètres cubes d’eau au sud du lac Qaraoun, ce qui équivaut à la consommation d’environ 100 villages. 90 millions m3 d’eau seront assurés pour l’irrigation et le reste pour des fins de consommation.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour une hausse de la production de pommes au Liban de 200.000 à 300.000 tonnes par an

Posted by jeunempl le janvier 4, 2011

Le Commerce du Levant

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a indiqué mardi que la récolte de pomme en 2010 a totalisé 200.000 tonnes, dont 120.000 tonnes ont été exportées, notamment en Egypte. « L’objectif du ministère est d’atteindre une production de 300.000 tonnes par an, mais avec une plus grande variété et une meilleur qualité », a-t-il souligné dans le cadre d’une rencontre avec les représentants du secteur.

A cette fin, un guide sur les techniques de production et sur les différentes variétés de pommes, notamment celles qui résistent le mieux aux changements climatiques, sera prochainement distribué, a-t-il poursuivit en appelant les producteurs à faire davantage d’efforts au niveau du stockage et du conditionnement des produits pour ouvrir de nouveaux marchés d’exportation.
Quant aux coûts de production, « le seul moyen de les baisser est d’augmenter la productivité des terres agricoles grâce aux bonnes pratiques agricoles et aux cultures intensives », a-t-il conclut.

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Après l’approbation du plan de réforme du secteur électrique, les syndicats assurent leur soutien au plan du ministre Gebran Bassil

Posted by jeunempl le juin 26, 2010

Tayyar.org

M. Gebran Bassil,  ministre de l’Énergie, a déclaré que le plan réformateur qu’il avait présenté et qui a été approuvé par le cabinet lundi dernier, mettra fin à la pénurie d’électricité en 2014.

« Ce secteur deviendra bénéficiaire  à partir de 2015. Nous avons prouvé en tant qu’équipe ministérielle que nous sommes capables de travailler et de construire ensemble. Nous remercions le cabinet et les diverses personnes et institutions qui ont aidé au développement de ce projet », a-t-il affirmé.

En bref, l’objectif global du plan présenté par le ministre Bassil est d’accroître les capacités de production pour arrêter la pénurie actuelle du courant électrique et de développer les infrastructures des usines centrales. Le projet vise à garantir 5000 MW d’énergie d’ici 2015 et sera financé par le budget de l’Etat, par le secteur privé et par d’autres donateurs.

Le plan du ministre Bassil comprend dix initiatives liées à l’infrastructure électrique, les sources d’énergie, le financement et le cadre juridique du secteur et permettra d’économiser l’argent public et l’argent du secteur de l’énergie.

Le plan appelle à des améliorations techniques dans l’infrastructure du secteur électrique et à utiliser des énergies qui sont moins nocives pour l’environnement que d’autres ; il dépendra essentiellement du gaz et de l’énergie renouvelable comme le soleil et le vent.

En outre, le projet permettra d’étendre les pipelines de gaz liquide à travers le Liban ce qui permettra d’améliorer les techniques et les normes de la consommation ainsi que Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

À l’occasion de la Semaine de la durabilité, Bassil renouvelle l’engagement en faveur des énergies renouvelables

Posted by jeunempl le juin 5, 2010

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Énergie Gebran Bassil a annoncé mercredi que son ministère a rédigé un document politique pour le secteur de l’énergie, espérant que le gouvernement l’étudierait au courant de la semaine prochaine. « Ce programme réaffirme notre engagement à encourager l’usage des énergies renouvelables et à rationaliser l’utilisation de l’énergie, ces questions faisant l’objet de trois des dix axes principaux et de 17 des 44 initiatives, a-t-il précisé. Ce papier comporte des stratégies et une vision globale, mais également un plan exécutif complet, commençant par les sources de financement et les délais. »

M. Bassil s’exprimait ainsi lors de l’inauguration de la Semaine de la durabilité, qui se déroule dans le cadre de l’exposition « Project Lebanon », au BIEL. Plusieurs ambassadeurs, directeurs généraux, représentants du secteur privé et des organisations locales et internationales étaient présents.

Le ministre a précisé que son ministère était prêt à se lancer dans la réalisation de certaines des parties du programme dont les études ont été finalisées, sachant que d’autres aspects nécessiteront des études plus approfondies. Abordant le sujet de la production d’électricité par les éoliennes, l’énergie solaire et les ressources hydrauliques, il a estimé que cette dernière approche « a subi un revers hier (mardi) en Conseil des ministres », en référence au refus de la ministre des Finances de débloquer les fonds nécessaires pour la construction de Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Débat : Le « Yes we can » de Nahas, un appel vibrant à une révision de la politique économique

Posted by jeunempl le mai 27, 2010

(Bachir El-Khoury – L’Orient le Jour)

Volonté politique de torpillage du processus d’adoption du budget ou pas, le document soumis par le ministre Charbel Nahas jeudi dernier en Conseil des ministres met le doigt sur la plaie et jette les fondements d’une vision économique à moyen terme.

Il y a une semaine, jour pour jour, le ministre des Télécoms, Charbel Nahas, soumettait aux ministres, alors réunis pour discuter du budget 2010 – pour la deuxième semaine consécutive -, un document comportant certaines critiques du projet de loi élaboré par le ministère des Finances dans lequel il établit également un diagnostic détaillé du mal économique libanais et propose des solutions à court et moyen terme. Ce document avait alors attisé quelque peu les tensions, certaines parties accusant en catimini le camp politique auquel appartient Charbel Nahas de vouloir saboter le processus d’adoption du budget sous le prétexte de la nécessité de débattre de la vision économique générale.

Dans un entretien avec L’Orient-Le Jour, le ministre des Télécoms, qui a expliqué les tenants et aboutissants de son document, a toutefois démenti en bloc ces accusations, soulignant qu’il « est temps de trouver des solutions aux problèmes chroniques dont souffrent les Libanais, sans les noyer dans des conflits politiques d’aucune sorte ».
« D’autant que notre gouvernement a aujourd’hui une occasion rare d’atteindre nombre des objectifs que nous nous sommes fixés. Car d’abord ce gouvernement est très largement représentatif, ensuite parce que la situation financière qui prévaut offre davantage de souplesse qu’auparavant et rend possibles des changements fondamentaux des politiques influant sur l’orientation générale de l’activité économique. » « Il ne faut donc surtout pas Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil annonce des mesures utiles en remplacement de la subvention du mazout

Posted by jeunempl le mars 13, 2010

(L’Orient le Jour)

L’État procédera à une distribution gratuite d’ampoules à faible consommation d’électricité. Il devrait également subventionner des crédits à l’achat de panneaux solaires et installer des photodétecteurs pour rationaliser l’éclairage public.

Le ministre de l’Énergie, Gebran Bassil a annoncé hier que la suspension de la subvention du mazout rouge a permis à l’État d’économiser 9,08 millions de dollars qui seront utilisés pour financer trois projets visant à alléger la facture énergétique du Liban. Il s’agit notamment de la distribution gratuite d’ampoules à faible consommation électrique, de la subvention des crédits bancaires à l’achat de panneaux solaires et de l’installation de photodécteurs qui permettront d’améliorer le fonctionnement de l’éclairage public.

Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue à cet effet hier, Gebran Bassil a ainsi salué la suspension de la subvention du mazout « qui a profité à certains commerçants et non aux consommateurs ». « Il était impossible de développer un mécanisme pour contrôler cette subvention, a-t-il ajouté. Le Conseil des ministres a donc enfin accepté notre demande de suspendre cette subvention ce qui nous a permis d’économiser 9,08 millions de dollars sur les 40 millions de dollars initialement alloués à ce programme ».

Le ministre a également indiqué que les trois nouveaux projets qui seront financés grâce aux 9 millions de dollars résiduels « s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’économie de l’énergie adopté par le gouvernement ». « Les défaillances (de l’Électricité du Liban ou EDL) coûtent en effet 1,5 milliard de dollars par an au Trésor et inflige des pertes de 2,5 à 5 milliards de dollars à l’économie nationale, a-t-il ajouté. De plus, la facture énergétique pays est exorbitante et s’élève à quelque 16 % du produit intérieur brut (PIB). Il faut donc développer des outils non conventionnels afin de réduire la facture énergétique des foyers libanais. Tel est l’objectif de nos trois nouveaux projets ».
Ainsi, le premier projet consiste pour l’État à acquérir quelque 3 millions d’ampoules à économie d’énergie pour une valeur total de Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Electricité et Eau: le point de la situation avec le nouveau ministre Gebran Bassil

Posted by jeunempl le mars 2, 2010

MPLBelgique.org

Gebran Bassil, ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, était l’invité de Maguy Farah pour l’émission "Al Hak Youkal" mercredi dernier sur la chaine OTV.
Le ministre a déclaré que l’objectif de ses dernières conférences de presse et interviews, était d’abord d’informer les gens sur les problèmes actuels et les défis qui l’attendent. Gebran Bassil en a donc profité pour livrer beaucoup de chiffres. Ceci ne l’a néanmoins pas empêché de laisser sous-entendre qu’un plan a déjà été préparé pour répondre au déficit de production, sans pour autant en dévoiler plus à ce sujet.

Le jeune ministre a d’abord écarté tout lien entre la fin de la guerre civile il y a 20 ans et le déficit actuel de la production électrique et hydraulique. Selon lui, les problèmes actuels sont dûs à une mauvaise gestion des ressources et des infrastructures électriques et hydrauliques du pays. Il estime néanmoins que le problème de l’eau est plus complexe et nécessite plus d’effort que celui de l’électricité.

Au niveau de la production électrique, les centrales libanaises fournissent 1500 MW de puissance sur les 2200 MW nécessaires en moyenne. Pour donner une idée de l’ampleur de la catastrophe, et en même temps du potentiel du pays, il cite le Qatar qui produit 14 000 MW, pourtant 15 fois moins peuplé que le Liban. Par ailleurs, 7,5 % de l’électricité consommée au Liban provient de Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bâtiments « verts » : campagne pour des constructions plus écologiques

Posted by jeunempl le janvier 13, 2010

(L’Orient le Jour)

Saviez-vous que 40 % de l’énergie dans le monde est consommée dans les bâtiments ? La tendance vers des « constructions vertes », ces bâtiments qui consomment bien moins d’énergie, voire qui en produisent, commence à s’imposer dans le monde. À quand le tour du Liban ?

Au Liban, la question des constructions écologiques n’a pas encore fait son chemin dans les mentalités, sauf dans des cas très rares. Et pourtant, cette tendance mondiale se confirme. Un groupe d’ingénieurs bien informés sur les nouvelles techniques a décidé de fonder une association dont l’objectif sera de sensibiliser les différents acteurs de l’immobilier – de l’ingénieur, au promoteur et même au client – au respect des critères écologiques. C’est ainsi que le Conseil du Liban pour les bâtiments verts (LGBC) a vu le jour.
Samir Traboulsi, président du LGBC, explique qu’il faut suivre la tendance mondiale des bâtiments verts, où il est possible d’économiser de l’énergie et de l’eau, et où les matières utilisées sont amies de l’environnement et bénéfiques pour la santé humaine.

Que veut dire exactement « bâtiment vert » ? « Pour qu’un bâtiment réponde à cette appellation, il doit être conforme aux normes écologiques dès sa conception, explique M. Traboulsi. Il faut qu’il y ait une coopération entre l’ingénieur et l’architecte pour décider des moindres détails : emplacement, orientation, matériel utilisé, moyens d’installation des équipements et leur utilisation future… Cette tendance doit englober toutes les étapes de la construction, jusqu’au finissage. »
L’emplacement de la construction doit déjà répondre à des critères précis. « L’accès du bâtiment doit être facilité d’une façon ou d’une autre, souligne M. Traboulsi. Il peut être proche de stations de transports publics, de routes principales, etc. Cela réduit les transports et donc la consommation d’énergie. » L’orientation est également un point crucial. « Si, à titre d’exemple, un bâtiment est Lire la suite »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés

%d bloggers like this: